toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La ministre Françoise Nyssen a dirigé pendant 30 ans une maison d’édition diffusant la haine d’Israël


La ministre Françoise Nyssen a dirigé pendant 30 ans une maison d’édition diffusant la haine d’Israël

Françoise Nyssen a dirigé pendant 30 ans (1987-2017) une maison d’édition, Actes Sud, où la haine d’Israël était la bienvenue.

En 1997, l’Hôtel d’Aguesseau, inscrit depuis 1926 à l’inventaire des Monuments historiques, a été acquis par l’intermédiaire d’une SCI gérée jusqu’en mai 2017 par Françoise Nyssen.

En 2012, la SCI entreprend des travaux d’agrandissement en ajoutant des mezzanines et des escaliers, d’une hauteur sous plafond de 4,60 m, soit l’ajout de 150 mètres carrés loué à la maison d’édition Actes Sud. Selon le Canard enchaîné, les travaux n’auraient pas été déclarés auprès de la Direction de l’urbanisme de la Mairie de Paris, de l’administration fiscale, des Bâtiments de France et de l’architecte en chef des Monuments historiques 47,48. De même, compte tenu de la classification du bâtiment, aucune construction neuve ne peut être adossée à l’édifice protégé sans accord préalable du ministère de la Culture. Selon RT France, Françoise Nyssen aurait fait appel à des architectes «aujourd’hui fonctionnaires placés sous son autorité de ministre de la Culture». Une association de défense du patrimoine (Sites & Monuments) a annoncé le 23 août 2018 qu’elle allait déposer plainte contre Françoise Nyssen. Une enquête préliminaire est ouverte par le parquet de Paris en août 2018.







La ministre de la Culture a été épinglée par le Canard Enchaîné pour des travaux présumés illégaux qu’elle aurait entrepris alors qu’elle était à la tête de la maison d’édition. Une source proche de l’enquête a confirmé à BFMTV que les forces de l’ordre ont procédé ce matin à des constatations au siège parisien de la maison d’édition.
La rentrée s’avère plus compliquée que prévu pour le gouvernement. Après la démission surprise mardi du ministre de l’Écologie, Nicolas Hulot, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen est de nouveau au cœur de la tourmente. Les locaux parisiens de la maison d’édition Actes Sud ont été visités par la police. D’après une source proche de l’enquête, qui s’est exprimée auprès de BFMTV, les forces de l’ordre procéderaient à des constatations pour mettre à jour ou non d’éventuelles irrégularité









Attribution du prix Mahmoud Darwish à l’éditeur Actes Sud
Le Consul général de France, Frédéric Desagneaux, représentant la présidente de la maison d’édition Actes Sud, Françoise Nyssen, a reçu des mains de Salam Fayyad, Premier ministre palestinien, et Yasser Abed Rabbo, secrétaire général du comité exécutif de l’OLP, le prix de la Fondation Mahmoud Darwish, le 13 mars 2013 à l’université nationale An-Najah de Naplouse.

Ce prix littéraire, décerné par un jury d’écrivains du monde arabe, récompensait le travail exceptionnel de la maison d’édition d’Arles pour faire connaître en France l’oeuvre du poète national palestinien et, plus généralement, la littérature et la pensée arabes.
Lors de son discours, le Consul général a rendu hommage à Actes Sud et évoqué les liens étroits qui unissaient Mahmoud Darwish et la France, symbolisés par l’inauguration, en juin 2010, d’une place Mahmoud Darwish à Paris, en présence du président palestinien Mahmoud Abbas et du maire de Paris Bertrand Delanoë.
Il a également souligné les perspectives de coopération entre le musée Mahmoud Darwish de Ramallah et le ministère français de la Culture, qui se concrétiseront prochainement par la livraison au musée de copies d’archives françaises concernant le poète, en provenance de l’Institut National de l’Audiovisuel et de la Bibliothèque Nationale de France.
Source :
https://jerusalem.consulfrance.org/Attribution-du-prix-Mahmoud

Mahmoud Darwich (en arabe : محمود درويش), né le 13 mars 1941 à Al-Birwah (Palestine sous mandat britannique) et mort le 9 août 2008 à Houston (Texas, États-Unis), est une des figures de proue de la poésie des colons arabes dits « palestiniens. »
En 1988, un de ses poèmes, En traversant les mots passants, est discuté à la Knesset ; il est accusé de souhaiter voir partir les Juifs d’Israël en leur demander d’emmener les cercueils de leurs parents enterrés sur la terre de Palestine. Darwich y invitait notamment les juifs à «quitter la Palestine», les décrivant comme un corps étranger sur cette «terre arabe»

La haine des juifs vivants et des juifs morts résumée dans le même fanatique .Normal qu’il soit enterré près de son maitre Yasser Arafat

Le 18 novembre 2013, le Président de la République François Hollande a visité le musée Mahmoud Darwich à Ramallah et s’est incliné devant sa tombe

Par liguedefensejuive







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “La ministre Françoise Nyssen a dirigé pendant 30 ans une maison d’édition diffusant la haine d’Israël

    1. Robert Davis

      Rien d’étonnant à cela les antisémites/anti Israel sont toujours des ESCROCS. Derrière l’antisémitisme et l’anti Sionisme il y a toujours des relents de corruption.

    2. esther

      C’est une des raisons pour laquelle le PM israëlien ne veut pas recevoir Macron en Israël : des membres de son gouvernement et lui-même ont copiné et copinent trop avec les autorités palestiniennes antisémites.
      La France, ses dirigeants, ses gouvernements et ses députés ont toujours été depuis De Gaulle des nids d’espions pro-palestiniens antisiomites défendant les palestiniens et les territoires palestiniens comme si les palos étaient des citoyens français et ces territoires étaient le sixième département français d’Outre-mer pour tous ces politiques : c’est pour cela qu’ Israël en a assez à présent et se méfie de la France comme de la peste.

    3. alauda

      Rénovation du Grand Palais à Paris : 450 millions d’euros, dit-on. Un pognon de dingue ! aspiré par la pompe centrale.

      Stéphane Bern espère trouver 20 millions d’euros pour le patrimoine vernaculaire des petits villages (18 sites sélectionnés). Une aumône.

      Je ne joue absolument jamais. Pour une fois, je ferai une exception.

      Je n’ai jamais acheté un seul livre chez la dame aux bras croisés, en revanche les bâtiments anciens qui tombent en ruine me désolent.

      Merci à Stéphane Bern pour tout ce qu’il fait autour de l’architecture.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    21 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap