toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Jason Greenblatt « L’AP doit être partie prenante à la solution dans l’intérêt de l’ensemble des Palestiniens. Si Abbas en décide autrement, d’autres combleront le vide »


Jason Greenblatt « L’AP doit être partie prenante à la solution dans l’intérêt de l’ensemble des Palestiniens. Si Abbas en décide autrement, d’autres combleront le vide »

« Il est temps que l’Autorité Palestinienne dirige le peuple palestinien – tous les Palestiniens » (Greenblatt)

L’envoyé du président américain Donald Trump au Moyen-Orient, Jason Greenblatt, a déclaré jeudi que « l’administration américaine soutenait les efforts du président égyptien al-Sissi déployés pour parvenir à une trêve entre Israël et le Hamas et réunir les conditions qui permettront le retour de l’Autorité palestinienne (AP) dans la bande de Gaza ».

Depuis plusieurs semaines, l’Egypte et l’ONU tentent d’établir un cessez-le-feu durable entre le groupe islamiste Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, et Israël après des mois de tensions et de violences.

Loading...

Greenblatt a cependant fustigé Mahmoud Abbas lui reprochant de rester en marge de cette initiative.

« Il ne peut pas critiquer ce processus tout en restant en marge », a affirmé l’envoyé américain.

« L’AP doit être partie prenante à la solution dans l’intérêt de l’ensemble des Palestiniens. Si Abbas en décide autrement, d’autres combleront le vide », a-t-il averti.

« Diriger c’est faire des choix difficiles. Les Gazaouis ainsi que les Israéliens du sud de l’Etat hébreu ont beaucoup trop souffert, et il est temps que l’AP dirige le peuple palestinien – tous les Palestiniens- vers un meilleur avenir », a-t-il exhorté.

Selon un haut responsable du Fatah resté anonyme, Abbas s’oppose catégoriquement à un accord entre le Hamas et Israël.

« Il n’y aura pas de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas de mon vivant« , aurait lancé Abbas selon cette source.

« Il n’est pas possible de parler d’un cessez-le-feu avant de parvenir à une réconciliation (interpalestinienne) », a également réitéré Hussein al-Sheikh, proche confident d’Abbas et membre du Comité central du Fatah, lundi soir, sous-entendant qu’une telle réconciliation serait une condition nécessaire préalable à tout accord entre Israël et le Hamas.

Learn Hebrew online

Une trêve possible sans l’AP

Le chef du groupe islamiste à Gaza, Yahya Sinwar, pour sa part a insinué qu’une trêve avec Israël ne dépendait pas de la réconciliation interpalestinienne.

Le Caire serait prêt à catalyser un accord entre l’Etat hébreu et le Hamas avec ou sans réconciliation palestinienne, selon des propos tenus par Sinwar rapportés mercredi par l’agence de presse Shehab.

Et si « l’Autorité palestinienne venait à imposer des sanctions à Gaza nous répondrons en conséquence », a-t-il par ailleurs prévenu d’après cette source.

Loading...

Le chef du Hamas admet cependant qu’une version définitive de l’accord n’a pas encore été établie mais que des discussions sont en cours sur la levée du blocus imposé à Gaza.

Il a cependant affirmé que si « nous ne souhaitons pas un affrontement militaire, nous n’en avons pas peur », et que « nous sommes en mesure d’activer les sirènes d’alerte à la roquette dans le centre d’Israël ».

Selon Sinwar, des propositions concernant un échange de prisonniers ont été formulées, les dépouilles de deux soldats israéliens tués pendant la guerre de 2014 étant aux mains du Hamas, ainsi que deux civils israéliens, tous deux déclarés mentalement instables, présumés vivants et captifs à Gaza.

Côté israélien, le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, a déclaré vendredi à l’issue d’une réunion avec les autorités des localités israéliennes frontalières avec Gaza, qu’il n’était « lié à aucun accord avec le Hamas et qu' »il n’y aura aucun autre progrès ni arrangement au-delà de l’ouverture des points de passage, tant qu’une solution concernant les otages ne sera pas proposée ».







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Jason Greenblatt « L’AP doit être partie prenante à la solution dans l’intérêt de l’ensemble des Palestiniens. Si Abbas en décide autrement, d’autres combleront le vide »

    1. Robert Davis

      Une paix de papier ne résoudra pas le conflit Israélo/arabe il serait temps que le Président Trump comprenne cela. Une telle paix rendra la situation bien pire et quand la guerre se produira le traité de papier aura pour conséquence une grande guerre au lieu d’une petite. C’est cela la paix de Trump?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *