toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

États-Unis : une journaliste souhaitant « voir disparaître ces chiens de Blancs » rejoint le comité de rédaction du New York Times


États-Unis : une journaliste souhaitant « voir disparaître ces chiens de Blancs » rejoint le comité de rédaction du New York Times

Le New York Times persiste et signe, et défend l’embauche de la journaliste Sarah Jeong qui doit intégrer le comité de rédaction du journal, malgré ses nombreux tweets racistes envers les Blancs, qui ont récemment été retrouvés et mis en lumière par des internautes.

« C’est fou la joie que je ressens à être cruelle envers les vieux hommes blancs », écrit Jeong en juillet 2014 dans l’un des nombreux messages.

Le fil Twitter de Jeong est rempli d’une foule de messages pouvant être interprétés comme racistes et offensants. Jeong a comparé « les Blancs » à des chiens, a dit que « les vieux hommes blancs »étaient des « lemmings », s’est réjoui de voir « les Blancs disparaître bientôt », et a utilisé le hashtag #SupprimerLesBlancs.

« Les Blancs sont-ils génétiquement prédisposés à brûler plus vite au soleil, logiquement, ils ne peuvent vivre que dans la clandestinité », écrit-elle en 2014 avant d’ajouter un graphique affirmant que la « blancheur » était « horrible ».

Loading...

Les réactions sur les réseaux sociaux ont abondé à partir de mercredi avec des images de tweets incendiaires provenant du compte Twitter de Jeong. Ils sont apparus peu de temps après que le prestigieux journal Times ait annoncé que cette journaliste les rejoignait. Le Times a publié un communiqué jeudi déclarant qu’il avait passé en revue son histoire sur les réseaux sociaux pendant le processus d’embauche.

Le journal prétend que le racisme anti-blanc qu’elle exprimait dans ses nombreux tweets était une satire visant à imiter la rhétorique raciste dont elle aurait été victime en tant que « femme asiatique ».

Fox News





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “États-Unis : une journaliste souhaitant « voir disparaître ces chiens de Blancs » rejoint le comité de rédaction du New York Times

    1. marinette

      Sarah Jeong contribue au moins a ne pas gaspiller et a protéger la nature en permettant d’utiliser le New York Times comme papier de secours au doux papier de toilettes: Merci Sarah Jeong!

    2. Jacques B.

      Le NY Times est de plus en plus pathétique : sa justification de l’embauche de cette traînée est minable et ne tient absolument pas la route en plus d’être un summum d’hypocrisie.

      Ce journal qui a déjà viré très à gauche vire carrément à la haine du Blanc, maintenant.
      Et après, ça s’étonne d’avoir de moins ne moins de lecteurs…

      Le plus triste, et révoltant, est que nos médias français prennent leurs sources quasi exclusivement auprès du NY Times.
      Quelle déchéance !

    3. michel boissonneault

      je suis un homme blanc de 54 ans donc ses insultes ne me plait pas mais la véritable insulte est que le prestigieux ( bull shit ) New York Time a engagé cette raciste en connaissant son opinion anti-blanc , donc lorsque trump affirme que le New York time est de la merde alors cela prouve encore une fois qu’il a raison …
      mais ce qui me fait chier est le silence encore une fois le silence de tout les défenseurs des droits car imaginer si sont discours aurait été contre les noirs ou les muzz …. alors tout les gauchistes de merde serait scandallisé mais pour l’instant nous les blancs nous sommes encore coupable d’exister

    4. HENRIETTE Irène

      C’est une Asiatique? J’espère que tous les Asiatiques ne raisonnent pas comme elle, mais……à suivre dans le futur ! Je remarque que M. Trump, malgré son caractère très spécial, a très souvent raison…..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *