toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Affaire Baby-Loup : La France, grande lécheuse de babouches, condamnée par le Comité des droits de l’homme de l’ONU, aux mains des pays islamistes, pour “discriminations envers les musulmanes”


Affaire Baby-Loup : La France, grande lécheuse de babouches, condamnée par le Comité des droits de l’homme de l’ONU, aux mains des pays islamistes, pour “discriminations envers les musulmanes”

L’arroseur arrosé : La France qui ne cesse de lécher les babouches de tous les pays islamistes, au nom de la « politique arabe », se voit condamnée par le Comité des droits de l’homme de l’ONU aux mains des pays de l’OCI. Il a donné raison à la salariée voilée, Fatima Afif, licenciée en 2008 de la crèche Baby-Loup pour port du voile.

Peut-être qu’après cette condamnation la France hésitera avant de suivre aveuglément les votes des pays islamistes contre Israël la principale cible du Comité des droits de l’homme de l’ONU sous domination des pays islamistes de l’OCI.

2008, Fatima Atif est licenciée pour faute grave de la crèche de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) en raison du port d’un foulard en contradiction avec le règlement intérieur. En 2014, l’assemblée plénière de la Cour de Cassation a validé le licenciement de la directrice adjointe de la crèche. Mais l’affaire Baby-Loup a connu ce vendredi un nouveau rebondissement. Selon les informations de l’Obs, le Comité des droits de l’homme de l’ONU, a en effet reconnu la France coupable de violation de la liberté de manifester sa religion et de discrimination envers les femmes musulmanes.

La plaignante indemnisée sous 180 jours

Le Comité ordonne par ailleurs à l’Etat français de rendre publiques ces constatations et de proposer une indemnisation à la plaignante sous 180 jours, tout en prenant « toutes les mesures nécessaires pour prévenir des violations similaires à l’avenir ». Comme le rappelle l’Obs, la jurisprudence Baby-Loup avait donné lieu à plusieurs propositions législatives et conduit les parlementaires à inscrire dans le Code du Travail, par la loi du 8 août 2016, la possibilité pour les entreprises privées d’instaurer des clauses de neutralité dans leurs règlements intérieurs, limitant l’expression des convictions personnelles des salariés.

Loading...




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Affaire Baby-Loup : La France, grande lécheuse de babouches, condamnée par le Comité des droits de l’homme de l’ONU, aux mains des pays islamistes, pour “discriminations envers les musulmanes”

    1. alauda

      Ce qu’il faut lire :
      La raison du choix de saisir le comité des droits de l’homme de l’ONU est ainsi motivée : « plus constant dans ses décisions que la Cour européenne des droits de l’homme ». Constant signifie ici mot creux, plein de vide, ballon d’air, bulle de savon.

      Derrière la caractérisation du CDH, son impuissance : « moins directement efficace ». En fait un gros coup de bluff.

      Invente ton titre de presse :
      « La France condamnée de manière moins directement efficace par le CDH ! »

      En réalité, le CDH n’est pas une juridiction.
      Contrairement à la Cour européenne des Droits de l’homme qui est une juridiction de Droit européen, qui ne laisse pas une large marge d’appréciation aux États pour rien.

    2. alauda

      Petit rappel du boulot législatif fait en France :

      * loi sur les signes ostentatoires dans les écoles (protéger les enfants)
      * loi sur la burka (personne n’a le droit de cacher son visage et de voir les autres sans être vu dans l’espace public)
      * loi citée dans l’article (jurisprudence Baby-loup inscrit dans le Code du travail)

      Alors les ricanements de cours de récré, à d’autres ! Titre blessant.
      « Arroseur arrosé »… On compare quand avec le Québec ? Histoire de rire cinq minutes.

      Cela des années que je suis ces dossiers. Des heures d’enregistrement à la télé. Des débats etc.

      Je n’ai pas Visibrain, mais je m’y retrouve dans Twitter, hub caisse de résonance de toute l’actu.

      Les seuls à se réjouir de cette décision dont le seul profit sera exclusivement médiatique, ce sont des gens du PIR, des pro-ramadan, etc.

      Ce n’est pas aux vieilles guenons que l’on apprend à faire des grimaces : quand je ne suis pas d’accord, je le dis. J’ai beaucoup travaillé pour vous. Là, je suis déçue.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *