toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Salman Rushdie s’inquiète de «l’aveuglement stupide» de l’Occident face au djihadisme


Salman Rushdie s’inquiète de «l’aveuglement stupide» de l’Occident face au djihadisme

L’auteur britannique de Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits, commente dans un entretien accordé à L’Obs la crise politique et religieuse qui se profile dans les pays européens où «l’islam s’est radicalisé».

«Il faut arrêter l’aveuglement stupide face au djihadisme qui consiste à dire que cela n’a rien à voir avec l’islam», affirme avec conviction l’écrivain britannique Salman Rushdie lors d’un entretien accordé à L’Obs . «Je suis en désaccord total avec ces gens de gauche qui font tout pour dissocier le fondamentalisme de l’islam», ajoute l’auteur de Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits.

En septembre 1988, Salman Rushdie publie en Angleterre son quatrième ouvrage: Les Versets sataniques. L’auteur dresse, parmi d’autres faits inspirés des réalités historiques, un portrait de Mahomet, le prophète fondateur de l’islam. Jugé blasphématoire, il déclenche l’ire des populations musulmanes car il constituerait une offense à l’islam, au prophète et au Coran.

Premier pays à réagir, l’Inde dénonce le caractère injurieux de l’ouvrage et le fait interdire, suivi au mois d’octobre par le Pakistan, l’Arabie saoudite, l’Égypte, la Somalie et de nombreux autres pays. Installé à New York depuis dix-sept ans, la casquette bien vissée sur la tête, l’humeur légère et joyeuse, l’homme de lettres continue d’ausculter le monde.

«Depuis 50 ans, l’islam s’est radicalisé», soutient Salman Rushdie. Selon lui, «il y a bien sûr une tradition d’un islam éclairé. Mais il n’est pas au pouvoir aujourd’hui». «Côté chiite, il y a eu l’imam Khomeini et sa révolution islamique. Dans le monde sunnite, il y a eu l’Arabie saoudite, qui a utilisé ses immenses ressources pour financer la diffusion de ce fanatisme qu’est le wahhabisme. Mais cette évolution historique a eu lieu au sein de l’islam et non à l’extérieur», insiste l’écrivain.

«Aujourd’hui, on m’accuserait d’islamophobie et de racisme» Salman Rushdie, le 5 septembre 2016

«Quand les gens de Daech se font sauter, ils le font en disant ‘Allahou Akbar’, alors comment peut-on dès lors dire que cela n’a rien à voir avec l’islam?», interroge-t-il. Rushdie explique qu’il dit «comprendre» la crainte de «stigmatisation de l’islam» mais il explique aussitôt que «pour éviter cette stigmatisation, il est bien plus efficace de reconnaître la nature du problème et de le traiter».

Un peu partout dans le monde, la religion s’infiltre dans la politique. Pour l’écrivain, les choses sont évidentes. Les islamistes veulent le pouvoir politique. Ils pensent que la société parfaite a existé au VIIe siècle, et la révolution khomeyniste, comme la communiste, se présente comme une révolution contre l’Histoire. «Aujourd’hui, on m’accuserait d’islamophobie et de racisme. On m’imputerait des attaques contre une minorité culturelle», avait déjà affirmé l’écrivain, lors de la sortie de son dernier roman. Il défend la liberté de penser et affirme avoir le droit de dire que la religion est une stupidité.

Salman Rushdie trouve ainsi «consternant» d’entendre «Marine Le Pen analyser l’islamisme avec plus de justesse que la gauche». «C’est très inquiétant de voir que l’extrême droite est capable de prendre la mesure de la menace plus clairement que la gauche». «Le présupposé constant de la gauche, c’est que le monde occidental est mauvais. Et donc tout est passé au crible de cette analyse», déplore-t-il en terminant cet entretien.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Salman Rushdie s’inquiète de «l’aveuglement stupide» de l’Occident face au djihadisme

    1. Y.Monod

      un individu qui, au 21ème siècle et sans y être forcé, peut GOBER qu’un marchand (=menteur professionnel) EGORGEUR (d’ennemis vaincus et d’une mère de famille, etc…), VIOLEUR ESCLAVAGISTE de captives (dont la dernière réussit à l’empoisonner malgré la « protection » d’allah!!!), PEDOPHILE (tripotant une fillette de 6 ans dans son bain, et VOLEUR (mais prétendant couper les mains des autres voleurs!),
      SERAIT LE MESSAGER D’UN DIEU (et quel dieu, vomissant ses menaces et ses inepties coraniques!),
      ne mérite pas d’appartenir à l’espèce humaine:
      c’est un sous-singe…

      ceux que le mot « sous-singe » perturbe, devraient se reporter aux versets du coran expliquant qu’allah transforme les incroyants en singes et en porcs…

      JESUS, BOUDHA, CONFUCIUS, COMBIEN DE VOLS, DE VIOLS, DE MEURTRES? ZERO!
      MAHOMET, COMBIEN? ON NE COMPTE PLUS…

      soyons clairs: Une religion dont la marionnette sadique et absurde (preuves sur demande) explique que les incroyants (les 4/5 de l’humanité!!!) ne sont que SOUILLURE (coran 9:28) qu’il faut combattre/tuer/humilier/racketter (coran (9:29) et convertir de force jusqu’à ce que toute la religion appartienne à allah (coran 2:193, etc…). N’A SA PLACE NULLE PART SUR CETTE PLANETE, même pas chez elle quand on en voit les résultats!

      PS: dans le cas de la femme, c’est encore pire, puisqu’elle entérine un dogme qui explique en 2:282 qu’elle ne vaut que la moitié d’un homme par l’esprit et la confiance qu’on peut lui accorder!!!
      PLUS SOTTE, TU MEURS!!!
      (ha si! y’a encore plus sot: quand la femme porte un voile pour que sa bêtise resplendisse au vu et su de tous!!)

      PS: certains aiment à citer le verset 2:256 du coran NULLE CONTRAINTE EN RELIGION » pour nous faire gober la soi-disant « tolérance » de l’islam. C’est oublier la fin de ce verset: « …quand (ou car) le bon chemin s’est distingué de l’égarement ».
      Ce qui veut dire en clair (pour ce verset pondu après l’hégire, au moment où Mahomet se sentait le plus fort!) qu’on peut s’affranchir des détails de la religion une fois que l’islam a triomphé: « on », c’est évidemment le prophète lui-même, qui voulait avoir les mains libres y compris par rapport à son propre discours!
      ça n’a évidemment pas un sens de tolérance religieuse: l’islam c’est le mensonge et le sophisme à chaque pas!

    2. Cyrano

      Ce MONSIEUR sait de quoi il parle lui, c’est pas comme tous ces zozos gauchos qui ne connaissent de l’islam que ce que le copain momo a bien voulu valoriser; ça les arrange bien, tous des calculateurs. Tout gauchos qu’ils sont, ils n’ont rien à foutre des Français. C’est le trône qui les intéresse et le porte-monnaie qui va avec.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    31 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap