toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Maroc, soi-disant modéré, accueil une conférence sur la lutte contre Israël au Maghreb


Le Maroc, soi-disant modéré, accueil une conférence sur la lutte contre Israël au Maghreb

Le Maroc qui bloque depuis 27 ans l’organisation du référendum d’autodétermination pour le Sahara Occidental continue de tromper plusieurs chancelleries occidentales par rapport à son vraie positionnent  sur la question palestinienne. Devant les occidentaux Rabat soutien la solution de Deux États, mais dans les coulisses arabes le Maroc encourage la lutte contre Israël.

Le Maroc qui a rompu récemment ses relations diplomatiques avec l’Iran, arguant du soutien militaire de Téhéran au Polisario, continue lui aussi de jouer le jeu de Téhéran et de s’immiscer dans les affaires internes d’Israël et même organiser des rencontres ou des évènements anti-israéliens qui préconisent la lutte contre l’existence de l’État Juif.

Le Maroc semble encourager les Palestiniens dans la voie de lutte contre Israël au lieu de privilégier la solution pacifique pour la résolution de ce conflit.

À la Bibliothèque nationale de Rabat, le Haut Commissariat à la Résistance  marocaine et des membres de l’Armée de Libération marocaine en coopération avec la Ligue des États Arabes- section de Tunis- organise un séminaire intellectuel Maghrebo-palestinien, lundi et mardi – 9 et 10 juillet 2018 sur le thème:

« Le rôle du Maghreb dans le soutien des luttes de la Palestine« .

Cet événement qu’abrite Rabat est organisé avec la présence des ONG antisémites de L’Observatoire marocain anti-normalisation et le Groupe d’action national pour le soutien de la Palestine.

Le séminaire va coordonner les actions anti-israéliennes, au niveau du Maghreb, pour lutter contre la soi-disant « persistance des autorités israéliennes dans leurs violations systématiques dans la ville sainte d’Al Qods et à la mosquée Al Aqsa, troisième Lieu saint de l’Islam, en violation flagrante des décisions de la légalité internationale« .

L’Union des Universités du Monde Islamique (ISU) qui est membre de l’Organisation Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) participe aussi dans cet évènement sur la lutte contre Israël au Maghreb.

Les invitées vont se prononcer contre les prétendues  «  mesures provocatrices et dangereuses dont le projet de loi au Knesset portant obligation pour les écoles arabes d’enseigner les manuels et les livres israéliens dans le but de judaïser l’enseignement à Al Qods occupé« .

Les invitées vont relaté aussi les  expériences des luttes armées des pays du Maghreb contre le jeune État Juif et les possibilités d’encourager les jeunes à s’embarquer aujourd’hui dans la lutte contre Israël.

Dans le Programme des interventions, un mot du chef du gouvernement marocain est prévu.

 

La Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc est un établissement public qui  accueil une conférence de la lutte contre Israël au Maghreb.

Le mois dernier, une autre conférence  pro-palestinienne sur le sol marocain

Le Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, a organisé  du 26 au 28 juin 2018, à Rabat, la Conférence internationale sur la question de Jérusalem, sur le thème « La question de Jérusalem après 50 ans d’occupation et 25 ans après les Accords d’Oslo ».

Organisée avec le soutien de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) dont le Comité d’Al-Qods a été présidé par le Roi du Maroc, la Conférence a offert l’occasion de discuter de l’évolution récente de la situation à Jérusalem, d’écouter les jeunes palestiniens de Jérusalem-Est parler de leur condition de vie et d’identifier des solutions pratiques aux défis auxquels ils sont confrontés.

La Conférence a ouvert ses portes le 26 juin 2018, au Ministère des affaires étrangères du Maroc, en présence du Ministre, Nasser Bourita. Son homologue palestinien, M. Riad Malki, a été également présent ainsi que le Secrétaire général adjoint de l’OCI, M. Samir Bakr.

La Conférence s’est  poursuivie  les 27 et 28 juin, à l’hôtel la Tour Hassan Palace de Rabat.

Le Maghreb est dans une situation critique. Importer la question de Palestine serait l’étincelle de trop, ce qui a une incidence sur la paix et la stabilité de la région.

Le Maroc qui multiplie les actions de soutien aux Palestiniens, est lui même  appuyé dans son entreprise d’oppression du peuple sahraoui par la France, laquelle exerce son influence au sein du Conseil de sécurité de l’ONU pour bloquer le référendum d’autodétermination pour l’indépendance du Sahara Occidental.

Le Maroc est responsable aussi du déversement de quantités considérables de drogues et de stupéfiants dans la région du Maghreb , ce qui encourage des connexions avec le terrorisme, le crime organisé et les narcotrafiquants.

Dernière colonie en Afrique, le Sahara Occidental a été occupé par le Maroc en 1975 après le départ des troupes espagnoles et reste à ce jour inscrit à l’ONU au chapitre des territoires à décoloniser, selon les règles du droit international en la matière.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le Maroc, soi-disant modéré, accueil une conférence sur la lutte contre Israël au Maghreb

    1. Alan

      en France c’est pareil , pour être élus , ils ont le même procédé. Ce qu’ils ne savent pas , en vendant leurs âmes au diable , c’est qu’un jour ils seront chassés, comme les juifs avant eux…

    2. LeClairvoyant

      Ce ne sont pas les juifs qui sont trop nombreux et le malheur du monde actuel, ce sont les islamistes qui se font la guerre entre eux, ou font des conflits dans des pays non musulmans, les envahissant, d’une manière ou une autre.

    3. ait ouaghlis samir

      je vous prie de ne pas confondre certains regimes maghrebins avec les aspirations de leurs peuples.
      en algerie par exemple, les kabyles-berberes sont opprimes et denoncent l’extremisme arabo-islamisme et sa haine d’israel et de tout ce qui lui est different.
      nous les connaissons ces « arabes » du maghreb, ca parle beaucoup et ca ne fait rien d’utile !
      a bon entendeur …

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    33 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap