toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Dubaï : une famille débarquée d’un avion en raison de leur fils autiste


Dubaï : une famille débarquée d’un avion en raison de leur fils autiste

Accompagné de ses parents et de ses frères, le jeune homme de 17 ans a pris place à bord d’un avion à Dubaï. Mais l’équipage lui a interdit de rester à bord, malgré les avis positifs des médecins.

Exclu d’un avion car autiste. Une bien triste mésaventure est arrivée mercredi matin à la famille Kumar. Après une année passée en Nouvelle-Zélande, la présentatrice d’Euronews, Isabelle Kumar, son compagnon et ses trois enfants, étaient de retour en France, à Lyon. Mais leur trajet comportait une escale à Dubaï, avant leur point de chute final dans le Rhône. Au départ de la plus grande ville des Émirats arabes unis, la famille a logiquement pénétré dans son avion. La journaliste demande alors que son fils soit placé à côté d’un siège vide, par précaution. Car Elias, 17 ans, est atteint d’autisme: dans des situations de stress comme l’avion, il peut facilement être victime de crises.

Mais la demande d’Isabelle Kumar est immédiatement refusée par le personnel de la compagnie Emirates. Pourtant, le certificat médical du jeune homme atteste que son état clinique est «compatible» avec les vols en avion. Les parents décident d’appeler le docteur du jeune homme mais l’équipage «n’a même pas voulu lui parler», témoigne la mère de famille sur Twitter. Après quelques négociations, le staff menace de faire intervenir la police. Les Kumar quittent donc l’appareil, et se retrouvent de nouveau à l’aéroport,

«De telles situations sont difficiles à évaluer»

«Ce que ces personnels ont fait n’est pas illégal, mais ce n’était franchement pas nécessaire. Emirates a décidé de nous virer sans montrer la moindre compassion», a déploré la journaliste. Finalement, le jeune Elias, très stressé par la situation, a été autorisé à prendre… un autre vol. Isabelle Kumar, son compagnon et ses trois enfants ont passé huit heures à l’aéroport. «Avoir un enfant handicapé est un défi permanent. Être traité avec un peu de respect aiderait, mais nous n’abandonnerons pas et continuerons à voyager en famille. J’y réfléchirai cependant à deux fois, avant de choisir la compagnie Emirates…», a-t-elle écrit. Après cet évènement, les Kumar se sont vu proposer un vol pour Genève, en Suisse. La nuit d’hôtel leur a été offerte, mais pas le transfert jusqu’à Lyon (646 euros). Ils sont arrivés dans le Rhône jeudi après-midi.

Loading...

Contactée par Euronews, la compagnie a présenté ses excuses. «De telles situations sont généralement difficiles à évaluer pour notre personnel opérationnel. Ils ont choisi d’agir dans l’intérêt de la sécurité de nos passagers ainsi que sur les conseils de notre équipe médicale».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *