toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Rencontre avec Netanyahu: Macron « Dans le contexte actuel, nous n’avons pas la perspective de reconnaître officiellement la Palestine » (Vidéos)


Rencontre avec Netanyahu: Macron « Dans le contexte actuel, nous n’avons pas la perspective de reconnaître officiellement la Palestine » (Vidéos)

« Le transfert de l’ambassade des États-Unis en Israël à Jérusalem a mené à la mort de personnes et n’a pas fait avancer la paix, » a déclaré mardi le président français Emmanuel Macron lors d’une conférence commune avec Benyamin Netanyahou à l’Elysée.

« Si cela mène à la mort, ce n’est pas une fête« , a ajouté  M. Macron en soulignant que la France était intéressée à trouver une solution « à la crise humanitaire dans la bande de Gaza ».

« Dans le contexte actuel, nous n’avons pas la perspective de reconnaître officiellement la Palestine, » a-t-il souligné en rappelant la position française sur le conflit israélo-palestinien.

Par ailleurs, les deux dirigeants se sont entretenus de l’influence croissante de l’Iran dans la région et de l’accord sur le nucléaire de 2015 lors de la réunion de 90 minutes.

M. Macron a déclaré que la France partage les préoccupations d’Israël à propos de l’Iran.

Le président français a souligné l’importance de l’accord avec la République islamique, mais a affirmé qu’il devrait être « complété » par un accord supplémentaire qui ciblerait le programme de missiles balistiques du pays et de l’activité de Téhéran dans la région.

M. Netanyahou a affirmé lors de la conférence de presse qu’il n’avait pas demandé à Macron de se retirer de l’accord nucléaire iranien.

« Je n’ai pas demandé à la France de se retirer de JCPOA parce que je pense qu’elle sera dissoute par le poids de la pression économique », a-t-il estimé.

« Il y a une montée de la tension réciproque et j’invite tout le monde à stabiliser la situation et à ne pas céder à cette escalade parce qu’elle ne mènerait qu’à une chose, le conflit », a affirmé M. Macron.

M. Netanyahou avait fait état, quelques heures auparavant, que la décision iranienne visait à « détruire l’Etat d’Israël ».

Learn Hebrew online

Le Premier ministre israélien a dénoncé le mouvement terroriste du Hamas dans la bande de Gaza et a soutenu que « le conflit israélo palestinien était fondé sur la négation d’Israël ».

Avant sa rencontre avec M. Macron, M. Netanyahou et sa femme Sara ont rencontré les dirigeants de la communauté juive à Paris. Le Premier ministre a évoqué les relations israélo-françaises, les récentes vagues d’attaques antisémites et la menace de l’islam radical.

« Nous empêchons des attaques terribles, y compris ici, en France, Israël a arrêté de nombreuses attaques en Europe et continuera à le faire », a conclu M. Netanyahou.

M. Macron avait déjà rencontré M. Netanyahou en décembre dernier en l’appelant à « donner une chance à la paix » et à « faire des gestes envers les Palestiniens » tels que « le gel de la construction des implantations israéliennes en Cisjordanie ».

Lundi, M. Netanyahou a rencontré la chancelière Angela Merkel à Berlin où il a averti que l’objectif de l’Iran était de mener une guerre religieuse en Syrie.

Il a également mis en garde la chancelière contre un nouvel afflux de réfugiés syriens en Allemagne si rien n’est fait pour contenir l’influence croissante de l’Iran au Moyen-Orient.

Il a accusé Téhéran d’organiser le déploiement massif en Syrie de milices chiites, originaire notamment d’Afghanistan et du Pakistan, sous commandement militaire iranien, avec un « objectif militaire mais aussi religieux ».

L’objectif de l’Iran est « de mener une guerre de religion en Syrie, en majorité sunnite », a-t-il assuré, « cela risque de provoquer une nouvelle guerre de religion -cette fois une guerre de religion à l’intérieur de la Syrie- et la conséquence sera beaucoup plus de réfugiés et vous savez exactement où ils iront ».

Ceci « devrait être une source de préoccupation pour l’Allemagne », a-t-il ajouté.

A l’instar de M. Macron, Mme Merkel, qui soutient l’accord nucléaire, a déclaré que l’Allemagne soutient le droit à la sécurité d’Israël.

Benyamin Netanyahou rencontrera mercredi la Première ministre britannique Theresa May et le chef de la diplomatie britannique Boris Johnson.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Rencontre avec Netanyahu: Macron « Dans le contexte actuel, nous n’avons pas la perspective de reconnaître officiellement la Palestine » (Vidéos)

    1. michael

      MAACRON,TRUMP A TRANSFERER L’AMBASSADE A JERUSALEM POUR CONFIRMER JERUSALEM CAPITAL UNIQUE JUIVE

    2. Robert Davis

      Si la France soutient Israel dans son désir d’interdire la fabrication de bombes nucléaires par l’iran pourquoi ne se retire-t-elle pas de cet accord bidon? Le conflit? il aura lieu de toutes manières et il faut se boucher les oreilles et les yeux pour ne pas le voir. La seule question c’est QUAND? aujourd’hui contre un iran faible ou demain avec un iran doté des bombes nucléaires? micron veut-il joue-t-il à chamberlain? Quant aux palestiniens migrants économiques des années 30 ils ne peuvent pas se maintenir en Israel comme un BRULOT et la France n’a PAS son mot à dire dans cette affaire qui ne la concerne PAS. C’est une INGERENCE pure et simple.

    3. Cyrano

      Vous connaissez tous les trois singes . Le premier se bouche les oreilles, le deuxième se bouche les yeux et le troisième que croyez vous qu’il fasse, il parle, il donne des conseils : YAKA faire ça, YAKA faire ceci et YSON KA faire cela. Avec tant de YAKA on ferait bien de fermer sa gueule. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Dans l’état actuel le seul YAKA qui compte est qu’ ISRAËL doit se défendre un point c’est tout et il a raison.
      TOUT LE RESTE C’EST DE LA TCHATCHE.

    4. Salmon

      Quel monte de conflit ?
      Il y ait déjà vous ne voulez pas le voir
      Pourquoi l Hypercacher?
      Pourquoi Toulouse ?
      etc…
      Qu ont dit les djihadistes?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *