toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le secrétaire d’Etat belge Theo Francken: « Sans solution aux problèmes migratoires, plus d’Union européenne d’ici 5 ans »


Le secrétaire d’Etat belge Theo Francken: « Sans solution aux problèmes migratoires, plus d’Union européenne d’ici 5 ans »

La réforme du règlement de Dublin, qui détermine l’État membre responsable d’une demande d’asile dans l’UE, est « morte« , a estimé mardi le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration Theo Francken (N-VA), après un échange avec ses homologues européens à Luxembourg.

« Il n’y a pas de base suffisante pour poursuivre la discussion sur la réforme de Dublin. Plusieurs pays ont exprimé des réticences importantes« , a expliqué M. Francken à quelques journalistes en marge du Conseil. « Si on ne résout pas la problématique de la migration, il n’y a plus d’Union européenne et d’espace Schengen d’ici 5 ans. C’est maintenant ou jamais. »

Selon le secrétaire fédéral à l’Asile et à la migration, les ONG doivent prendre leur responsabilité : « Il y a de nombreuses choses qui vont de travers avec les bateaux des ONG en Mer méditerranée. On doit arrêter de stimuler le trafic d’êtres humains et d’enrichir la mafia. »

Theo Francken ajoute que toutes les élections en Europe montrent que les politiques vont de plus en plus à droite: « Certaines propositions sont extrêmes.« 

L’Italie, dont le nouveau gouvernement est ouvertement anti-immigration, s’est notamment exprimée avec force contre le texte de compromis posé sur la table par la présidence bulgare du Conseil de l’UE. L’Allemagne, les pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie), ou encore ceux du groupe de Visegrad (Hongrie, Pologne, Slovaquie et République tchèque) se sont aussi opposés au texte dans l’état.

L’afflux soudain et massif de migrants en 2015 avait révélé crûment les failles du système de Dublin, qui faisait peser une pression démesurée sur les pays de « première entrée« , en particulier l’Italie et la Grèce. Après trois ans de palabres, les Européens ne sont cependant pas parvenus à s’accorder sur une réforme.

Face à ce constat, l’Autriche, qui prendra la présidence du Conseil de l’UE en juillet, a fait part de son intention de ne pas poursuivre les travaux à ce sujet.

« Nouvelle perspective »

Lors d’une réunion informelle des ministres européens, prévue à Innsbruck les 12 et 13 juillet, Vienne devrait par contre proposer « une nouvelle perspective » pour le débat migratoire européen, impliquant des discussions sur le renforcement des frontières extérieures, le combat contre la migration illégale, mais pas la réforme de Dublin.

« Il y a un grand manque de confiance dans l’Union européenne. L’Italie et la Grèce ne croient pas que les autres pays les aideront en cas de crise. Nous devons donc parler de l’essentiel d’abord, c’est-à-dire la lutte contre la migration illégale« , a estimé M. Francken.

En l’absence de compromis lors du Conseil de ce mardi, la balle revient dans les mains du président du Conseil européen, Donald Tusk. Ce dernier devra décider de la façon dont le sujet sera abordé lors de la prochaine réunion des chefs d’État et de gouvernement prévue les 28 et 29 juin.

Learn Hebrew online

« Je ne peux pas m’imaginer un contexte permettant un compromis au Conseil européen. Il n’y a même pas de majorité qualifiée« , a souligné Theo Francken.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le secrétaire d’Etat belge Theo Francken: « Sans solution aux problèmes migratoires, plus d’Union européenne d’ici 5 ans »

    1. Cyrano

      Dans cinq ans ! Nous somme en marche à grands pas vers l’islamisation de l’europe et Adolphe Erdogan se frotte les mains. Ce qui est marrant est que ce parlementaire a découvert l’eau tiède et se collègues étudient encore les quantités d’eau chaude et froide. On est bien monté avec des penseurs pareils.
      Ce mec est belge heureusement pour nous en France on est plus intelligent on sait ouvrir les vannes ( de l’immigration ) — histoire belge —

    2. midom

      Un ministre clairvoyant, critiqué sans arrêt par l’opposition gauchiste antisémite,
      mais qui fait de son mieux, dans le cadre de cette M…e d’Europe, pour éviter que notre pays ne devienne une poubelle!

    3. rouffart

      Je suis belge, judéo-chrétienne, francophone, amie du peuple juif, et j’aime beaucoup M. Francken !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *