toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël : La députée arabe Hanin Zoabi descendue de force de la tribune de la Knesset (Vidéo)


Israël : La députée arabe Hanin Zoabi descendue de force de la tribune de la Knesset (Vidéo)

La députée Hanin Zoabi a une nouvelle fois créé le scandale dans l’hémicycle de la Knesset. Refusant d’obtempérer aux injonctions répétées de la présidente de la séance qui lui signifiait que son temps de parole était largement dépassé, elle a dû être expulsée de force de l’hémicycle, non sans s’opposer physiquement.

Mais il ne s’agissait que du dernier acte. Durant son intervention elle a salué la décision de l’équipe d’Argentine de renoncer à venir en Israël pour disputer son match amical contre Israël, puis elle s’est lancée dans une nouvelle attaque émaillée de mensonges: “Lorsque l’on parle de la souffrance des femmes de Gaza il ne s’agit pas d’un problème venu de nulle part, il s’agit d’une souffrance qui est entièrement de la responsabilité d’Israël. Après qu’Israël ait détruit toutes les infrastructures agricoles à Gaza (sic) Israël ose dire aux hommes et aux femmes de Gaza ce qu’ils doivent manger et comment ils doivent manger. Vous devez être mis en quarantaine! Les habitants de Gaza sont des réfugiés. Leur terre se trouve ici! Et ne parlons pas des être humains tués par Tsahal. La démocratie est un cauchemar dans cette Knesset!”

Après son expulsion, le  ministre du Tourisme Yariv Levin est monté à la tribune: “Nous venons d’assister à un nouveau discours de haine, d’incitation, une honte qui ne serait acceptée dans aucun parlement au monde. Il faut dire la vérité: que peut-on reprocher à Hanin Zoabi lorsque c’est la Cour suprême qui a annulé la décision de la commission électorale d’invalider sa candidature afin d’empêcher cette honte de siéger à la Knesset! Les portes de la Knesset sont grandes ouvertes  à chaque traître et chaque traîtresse, à chaque allié des terroristes. Je propos qu’au lieu de diriger nos reproches vers Hanin Zoabi il vaudrait mieux réparer ce qu’il y a à réparer…”

En début de semaine, le ministre de la Défense Avigdor Lieberman avait fustigé les partis orthodoxes, le Camp Sioniste et Yesh Atid qui refusent de soutenir la loi d’éviction qui permet d’exclure définitivement, avec une majorité spéciale, tout député qui apporte son soutien au boycott ou au terrorisme. La proposition de loi a été déposée par Oded Forer (Israël Beiteinou). “Je ne comprends pas pourquoi Yaakov Litzman, Ofer Shelah et Itshak Herzog se donnent la main pour soutenir cette terroriste” avait déclaré le ministre, rajoutant “qu’il n’attendait rien du parti Meretz”.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Israël : La députée arabe Hanin Zoabi descendue de force de la tribune de la Knesset (Vidéo)

    1. Pinhas

      Pourquoi laisser des ennemis d’Israël siéger à la Knesset .

      Cette mauvaise personne n’a aucun respect et ne se gène pas pour cracher son venin .

      Que cette cochonnerie soit interdite de siéger car par son attitude ignoble elle salie ce lieu .

    2. Asher Cohen

      Dès l’élection de la première knesset on a fixé à 120 le nombre de députés, ceci par analogie avec les 120 membres du Grand Sanhédrin de l’Israël Antique. Sauf erreur, tous les membres du Grand Sanhédrin étaient Juifs, comme en 1920 l’étaient les 317 membres du Vaad Leoumi, assemblée des représentants du Yishuv, qui élisaient à leur tour les 37 membres du Conseil de Palestine, aussi tous Juifs. Il y a donc une curieuse contradiction, depuis 1949, à accepter dans la Knesset des « haverei Knesset » non Juifs, qui en prime s’opposent clairement à la Nation Juive. Le mot haver n’a sauf erreur jamais désigné un ennemi et Yehouda ha-lévi se désigne lui-même comme haver dans le Kusari. Qualifier de haverat knesset une arabe ennemie de la Nation Juive c’est aller très loin. N’est-ce pas insulter notre Peuple, déjà bien meurtri depuis des siècles, et crâcher sur la mémoire de nos ancêtres et nos sages, zekher tsadiqim libracha? Avait-on réellement besoin de mentionner les arabes dans la Déclaration d’Indépendance de l’Etat Juif en mai 1948, alors qu’on allait d’emblée perdre 1% de la population du Yishuv dans la guerre, contre les arabes? Cherchez les responsables de cela et qu’ils soient châtiés comme ils le méritent.

    3. rico

      Pourquoi les juifs d’Israél ne peuvent pas se débarrasser d’une telle ennemie de leur état .La démocratie c’est bien ,mais là c’est du masoshisme …

    4. Jacques B.

      Je suis parfaitement d’accord avec les ministres du tourisme et de la défense : il est hallucinant de voir qu’une ennemie quasi-déclarée de l’État hébreu soit ainsi autorisée à prendre la parole au Parlement pour inciter à la haine et au boycott d’Israël. C’est juste surréaliste.

      Imagine-t-on, par exemple, le parlement polonais, avant la guerre, donner la parole à un dignitaire nazi, sachant que les nazis ne cachaient pas leur intention d’annexer tout ou partie de la Pologne au nom de leur doctrine sur « l’espace vital » allemand ?

    5. David

      Quest ce qu’on attend pour lui enlever la nationalité Israelienne et l’envoyer vivre avec ses frères à Gaza ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *