toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ile Maurice: Gay Pride annulée sous la pression des islamistes, la Charia avance en terre chrétienne


Ile Maurice: Gay Pride annulée sous la pression des islamistes, la Charia avance en terre chrétienne

A Port-Louis, la 13e édition de la Marche des fiertés a dû être annulée samedi après une contre-manifestation d’islamistes radicaux, scandant « Allah Akbar » et des slogans violemment homophobes. Derrière cette mobilisation intégriste, un prédicateur bien connu à l’île Maurice : Javeed Meetoo.

La presse française a pris ses plus belles pincettes pour relater l’incident : BFMTV rapporte que la 13e édition de la Gay pride à l’île Maurice, dans l’Océan Indien, a été annulée ce samedi 2 juin « sous la pression d’opposants« . « Des individus munis de pancartes homophobes » ont fait capoter la Marche des fiertés à Saint-Louis, relate simplement le média LGBT Têtu. Euphémismes qui occultent un élément du scandale : si les « individus » en question ont ainsi « opposé » leur haine à la fierté LGBTQ, c’est au nom… d’un islamisme radical.

Comme les images tournées sur place par l’Amicale des jeunes du refuge – une association de lutte contre l’homophobie – l’ont montré, c’est bien devant le cri très net de « Allah akbar !« , proféré par des militants ne cachant aucunement leur appartenance idéologique à un islam rétrograde, que les organisateurs de l’événement et la police ont dû reculer, et annuler la manifestation qui avait pourtant été autorisée par le gouvernement.

« Ils nous disaient que si le défilé était maintenu, il y aurait un massacre et qu’il ne fallait pas prendre ces menaces à la légère », a témoigné Pauline Verner, porte-parole du collectif Arc-en-ciel qui organisait la Pride. Sur les vidéos, on voit en effet ces centaines de manifestants haineux, arborant des pancartes d’une violente homophobie : « L’homosexualité, c’est la bestialité« , « Dites-non au comportement des LGBT« , « LGBT attire malédiction bondieu« … Et quand un membre des forces de l’ordre annonce finalement l’annulation de la manifestation, les islamistes qui l’entourent hurlent de joie.

Javed Meetoo a en fait été retrouvé, en compagnie de douze autres Mauriciens, à la frontière entre la Turquie et la Syrie. Les individus, soupçonnés de vouloir franchir la frontière, ont été déportés sur l’île. Quant au beau-frère, Reaz Lauthan, il aurait trouvé la mort dès 2013 après avoir rejoint les rangs de Daech en Syrie. Fin 2014, les services mauriciens avaient par ailleurs découvert qu’une « poignée » de ressortissants musulmans s’étaient rendus en Syrie et en Irak pour combattre auprès des terroristes islamistes. Ces hommes auraient fortement été influencés par « un petit réseau d’idéologues », d’après David Ucker, dont… Javed Meetoo. Lequel, publiquement, est pour le moins légère dans sa manière de se distancier de Daech : « Nous ne reconnaissons pas ces États islamiques qui ne cessent de changer d’appellation. Notre mission, c’est de prôner la charia ».

« Établir la charia partout »

Cette « mission », Javed Meetoo s’en acquitte avec ferveur sur l’île Maurice depuis qu’il y est revenu en 2015. Le prédicateur a créé sa communauté, nommée « Abu Faaris », et a tissé des liens avec d’autres groupes promouvant l’islamisme radical. Sa stratégie est très élaborée. Il s’est ainsi rapproché de cercles sociaux comme le Zam Zam Islamic Centre, créé dans les années 1990 avec le soutien financier de l’Arabie saoudite. Sous des dehors pacifiques, ces militants de l’islamisme politique ont commencé par protester contre les discriminations dont les musulmans seraient victimes à Maurice, réclamant une plus grande place accordée à la religion musulmane dans la société.

Peu à peu, le discours s’est durci, à mesure que Javed Meetoo exerçait son influence sur les jeunes générations de musulmans. Désormais, il se prononce ouvertement pour l’instauration d’un Etat islamique à Maurice. Lors de ses entretiens diffusés sur Internet, comme celui pour Inside News, l’homme utilise toujours la même rhétorique : affirmant ne pas être un djihadiste, il déclare cependant être un « fervent supporter » d’un Etat islamique et considère qu’une telle organisation est « le seul Etat capable » d’assurer une existence décente aux musulmans, vivant « plus bas que les animaux » dans les sociétés laïques…

Lire la suite sur Marianne





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Ile Maurice: Gay Pride annulée sous la pression des islamistes, la Charia avance en terre chrétienne

    1. rachel

      y a beaucoup d evenements annules cette semaine, meme Messi ne vient pas a Jerusalem, quel est le point denominateur, les musulmans, je vois que toutes les luttes sont a recommencer, la liberte de la femme, des juifs, des homos, la liberte tout court, je pose une question a tous les gouvernements, pourquoi laisse t on faire une minorite totale radicale agir contre le peuple ?

    2. Alan

      Un jour viendra où ils vont demanderons de vous convertir à leur secte , sinon ils tueront , voilà où nous en sommes à ceder peu à peu nos valeurs démocratiques….ordures de gouvernants..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *