toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les forces aériennes syriennes frappent délibérément les civils Palestiniens dans le sud de Damas.


Les forces aériennes syriennes frappent délibérément les civils Palestiniens dans le sud de Damas.

Les humanistes sont maintenant mis à l’épreuve. Les forces aériennes syriennes frappent délibérément les civils Palestiniens. Ils ont tués plus de 275 personnes du sud de Damas en 18 jours. L’armée syrienne a mené une vaste offensive contre les populations arabes sunnites à Hajar al-Aswad et à Yarmouk dans le sud de Damas.L’heure n’est pas encore au bilan qui sera sans aucun doute désastreux. 

L’armée syrienne, épaulée par l’aviation et l’unité balistique a intensifié ses opérations militaires contre les arabes palestiniens  à Hajar al-Aswad et à l’intérieur du secteur du camp de Yarmouk, dans le sud de Damas pour démanteler les derniers sites des rebelles sunnites. Pour la seule journée du 6 mai 2018, on enregistre 27 victimes palestiniennes entre des morts et des disparus selon les sources arabes.

Les forces syriennes ont utilisé des équipements lourds contre les palestiniens, tuant délibérément  des civils dans des bombardements.  Contrairement aux israéliens qui préviennent les civils avant les raids, les forces syriennes frappent délibérément les civils Palestiniens dans le sud de Damas.

Loading...

Assad a lancé une attaque contre le camp des palestiniens de Yarmouk, au sud de la capitale Damas. Des avions syriens ont lancé plus de 200 raids sur le camp Yarmouk au sud de Damas. Des dizaines de morts parmi les femmes et les enfants palestiniens. Le camp de Yarmouk est un quartier de 2,11 km2 de la ville de Damas, en Syrie, peuplé de Palestiniens, et baptisé camp de réfugiés.

L’UNRWA met en garde contre les répercussions de l’escalade des combats dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk en Syrie.

Au moyen d’appels téléphoniques enregistrés, de SMS et de tracts, Tsahal est la seule armée qui  fait  tout ce qui est en son pouvoir pour minimiser les pertes civiles.Israel laisse aussi  du temps aux habitants pour évacuer.

Compte tenu de l’absence d’abris anti-bombes dans le sud de Damas, les civils ont souvent peu de possibilités de fuir. Les israéliens avant de viser des sites terroristes, ils  tirent aussi  des bombes non-létales au-dessus des immeubles « Roof knocking » pour permettre  aux habitants de quitter la zone avant que l’armée frappe le site avec des bombes réelles cette fois.

Mais les soldats sauvages de Damas ne connaissent pas les techniques d’avertissement couramment utilisées par Tsahal.

Par ailleurs, les forces gouvernementales ont fait état de la découverte d’un réseau de tunnels appartenant aux terroristes dans le sud de la province de Damas.

Learn Hebrew online

 

Des frappes aériennes et des tirs d’obus de l’armée syrienne prennent pour cible la ville Yarmouk au sud de Damas, tenue par les palestiniens.

Syrie : l’étau se resserre autour des Palestiniens au sud de Damas

L’armée syrienne avance dans les batailles contre les palestiniens  dans le sud de Damas. L’armée syrienne continue d’avancer à partir de plusieurs axes pour élargir la zone qu’elle contrôle aux alentours de la ville d’al-Hajar al-Aswad, au sud de la capitale. Cette opération élargie est décidé pour anéantir les capacités militaires des rebelles sunnites.

Loading...

Combien y-a-t-il eu de morts  palestiniens ?

Les militaires syriens et leurs alliés ont tués plus de 275 personnes du sud de Damas en 18 jours alors que les heurts ont atteint leur paroxysme.  Pour l’instant, les combats se sont étendus au siège principal de Daech à al-Hajar al-Aswad. En outre, ils se sont exacerbés dans le camp de Yarmouk  palestinien et le quartier d’al-Tazamon.

Comme lors des précédents conflits ici, les plus jeunes font partie des premières victimes. Damas réfute avoir délibérément visé les enfants dans ses bombardements.

Malgré l’ultimatum de l’armée sur l’évacuation de la banlieue sud de Damas, les éléments palestiniens de Daech ont refusé de quitter la zone. Certaines sources d’information ont quand même dévoilé les différends au sein du groupe terroriste, entre les membres au sud de Damas et leurs commandants, à l’est de la ville. En effet, ces derniers n’ont pas permis à leurs subalternes de quitter le Rif méridional.

Selon certains rapports, les forces gouvernementales ont pris pour cible les terroristes palestiniens  à partir de différents fronts dans le sud de Damas. La télévision d’État Al-Ikhbariya a diffusé  une épaisse fumée grise provenant d’al-Hajar al-Aswad, et des avions de combat du gouvernement ont procédé à des bombardements massifs des positions et des tranchées des éléments de Daech.

Si le combat a traîné en longueur dans le Sud, c’est que les terroristes connaissent bien la géographie de la région. Maintenant, les forces fidèles au gouvernement Assad cherchent à percer les premières lignes de défense du groupe terroriste pour accéder dans un délai plus court au cœur de la localité d’al-Hajar al-Aswad.

Dans le cas où l’armée parviendrait à prendre le contrôle de cette ville, cela favoriserait la libération complète du Rif méridional. Le plan militaire qu’a élaboré l’armée syrienne pour le sud de Damas est pareil à celui qu’elle avait mis en œuvre à Khan Cheikhoun, dans la banlieue sud-ouest de Damas.

Le sud de Hajar al-Aswad a été totalement occupé par lea forces du régime 

Les opérations menées par l’armée syrienne ont conduit à la reprise d’une partie de la ville de Hajar al-Aswad. Les forces syriennes procèdent à présent à des opérations en vue de occuper tout le sud de Damas.

En reprenant le contrôle du sud de la ville de Hajar al-Aswad, les forces de l’armée syrienne ont réalisé une nouvelle avancée qui s’annonce prometteuse en vue de chasser les arabes sunnites de toute la banlieue sud de Damas. Au cours de la reprise de la zone en question, de lourds dégâts ont été infligés aux rebelles sunnites.

À présent, les unités d’ingénierie de l’armée syrienne patrouillent dans les zones occupées et tâchent d’y rétablir la sécurité et de les nettoyer de la présence éventuelle d’éléments sunnites.

Les forces syriennes vont désormais concentrer leurs opérations sur le nord de Hajar al-Aswad, près du camp palestinien de Yarmouk. À cette fin, de lourds affrontements opposent d’ores et déjà l’armée syrienne aux terroristes palestiniens sur plusieurs axes.

Les combats des forces terrestres avec les rebelles sunnites  ont coïncidé avec des frappes aériennes et des tirs d’artillerie contre les voies d’approvisionnement et de communication des terroristes palestiniens.

Dans le but de reprendre le sud de Damas aux sunnites, les unités de l’armée syrienne ont mené des opérations qui ont conduit à la reprise des quartiers de Maziniya, al-Qadam, al-Asali et al-Joura. Les rebelles  ayant refusé de négocier ont été transférés vers le nord de la Syrie.

Alors que la guerre dans la banlieue de la capitale Damas atteint son paroxysme, des terroristes ont néanmoins attaqué la localité « 3000 Choka » à Alep. Lors de cette attaque, une femme et 5 enfants ont été tués.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Les forces aériennes syriennes frappent délibérément les civils Palestiniens dans le sud de Damas.

    1. Robert Davis

      Cependant ce n’est pas le rôle de Tsahal d’empêcher ses ennemis d’être tués. C’est comme ça qu’on sabote la politique favorable à Israel et les Israéliens semblent être les champions du monde pour ce genre d’exercice. C’est aussi pour cela que le conflit dure depuis…70 ans. Quand donc les « leaders » d’Israel apprendront-ils le fonctionnement de la politique? Ils gagnent les guerres mais ne savent pas PROFITER DE LEURS VICTOIRES, c’est du gâchis.

    2. Pinhas

      Bien entendu aucune info sur les merdias Français qui préfèrent salir Israël et faire passer pour victimes les terroristes palos .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *