toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le premier ministre Edouard Philippe s’oppose à l’internement préventif ou l’expulsion des fichés S


Le premier ministre Edouard Philippe s’oppose à l’internement préventif ou l’expulsion des fichés S

Dans un entretien au Monde, le premier ministre défend l’action de l’État dans la lutte contre le terrorisme. Et fait le bilan de son action au service d’Emmanuel Macron, un an après son arrivée à Matignon.

Il y a un an jour pour jour, il endossait le costume de premier ministre. Cette date anniversaire donne l’occasion à Edouard Philippe de faire le bilan de ces douze mois de pouvoir dans un entretien au Monde . Mais deux jours après l’attentat de Paris, le premier ministre a avant tout souhaité défendre l’action de l’État dans la lutte contre le terrorisme, remise en cause par Les Républicains et le Front national. «Je veux d’abord saluer la réactivité des forces de police, qui ont été exceptionnelles. Neuf minutes après le premier appel, le terroriste était neutralisé. Ce n’est pas le fruit du hasard mais d’un travail considérable accompli continûment depuis 2015, avec plus de moyens et une meilleure organisation des services de renseignement et des forces de l’ordre. C’est beaucoup plus important à mes yeux que n’importe quel dispositif juridique qu’il faudrait rajouter».

Un message clair adressé à l’opposition de droite emmenée par Laurent Wauquiez, qui réclame un renforcement de l’arsenal législatif. «Je me méfie beaucoup de ceux qui pensent qu’un événement justifie une loi», tacle Edouard Philippe. «Le sujet est assez grave pour que je prenne avec agacement toutes les paroles légères sur le sujet». Le premier ministre s’oppose notamment à l’internement préventif ou l’expulsion des fichés S, que demandent les Républicains. «Ce n’est pas conforme au droit français, ni à notre conception de la lutte résolue contre le terrorisme. Les actes terroristes auxquels nous sommes confrontés sont des actes de personnes très isolées, avec des moyens extrêmement réduits. Chacun sait qu’il est impossible de prévenir tout passage à l’acte partout et à tout moment. Ce qu’il faut, c’est que notre vigilance soit maximale. Elle l’est.»

 Edouard Philippe défend d’ailleurs Emmanuel Macron, critiqué pour être resté au fort de Brégançon tout le week-end, malgré l’attentat. «Le président de la République, le ministre de l’Intérieur et moi-même nous organisons, pour être systématiquement joignables et en mesure de prendre les décisions qui s’imposent. En l’occurrence, nous nous sommes parlé de manière continue dès que nous avons été alertés samedi soir.»

«La recomposition est encore en cours»

Loyal et fidèle, donc. Un an après son entrée à Matignon, Edouard Philippe ne se fixe pas d’autres objectifs que de «mettre en œuvre la politique sur laquelle s’est engagée le président». Est-il toujours de droite? «Je ne me pose plus cette question, et les Français ne me la posent pas non plus. (…) Ce qui m’intéresse, c’est que les Français perçoivent que notre politique est efficace, qu’elle permet de réparer le pays, après des années d’immobilisme», répond l’ancien bras droit d’Alain Juppé, qui constate malgré tout que «les cultures de droite et de gauche continuent d’irriguer le débat public et de marquer l’appartenance des individus». Face à une opposition qui «se cherche» et «s’exprime parfois avec beaucoup de virulence», Edouard Philippe juge que «la recomposition est encore en cours et les européennes vont continuer à la traduire».

Interrogé sur la teneur du «deuxième temps du quinquennat», une fois que la réforme des retraites aura été bouclée, en 2019, il répond qu’«il n’y a pas de temps 1 et de temps 2 du quinquennat». «Je ne crois pas ceux qui disent qu’on aura terminé en 2019 l’ensemble du programme, et qu’après il n’y aura plus rien à faire. Il y a immensément à faire dans le pays pour le réparer. Le programme de travail sera dense jusqu’au bout», assure-t-il.

Pour finir, le premier ministre défend l’action de ses ministres, dont certains font l’objet de critiques récurrentes, comme la ministre de la Culture Françoise Nyssen, ou la ministre des Outre-mer Annick Girardin. «Je suis chef d’un gouvernement avec lequel j’aime travailler. Je soutiens tous les ministres dans leur action réformatrice. Je suis frappé par leur très grande loyauté et le nombre extrêmement réduit de ce qu’on appelait auparavant des couacs», rétorque le chef du gouvernement. Démentant au passage toute volonté imminente de remaniement.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Le premier ministre Edouard Philippe s’oppose à l’internement préventif ou l’expulsion des fichés S

    1. Pascale

      Macron, le Pétain du 21em siècle et son premier Sinistre , tous deux maitres de conférence en laxisme et abandon des citoyens pour lesquels ils « devraient » être responsables.
      Les Français ont choisis démocratiquement un suicide collectif, ils l’ont!.

    2. Pinhas

      Quand est-ce que la France va devenir courageuse et protectrice pour ses citoyens ?

      Quelle honte de voir cela .

      Résultat : Le 1er sinistre et le soit disant président laissent les Français être des chèvres accrochées à des piquets .

      Ainsi ils feront éventuellement abattre les ( déséquilibrés ) fichés S que lorsque ces derniers passeront à l’acte .

      Pus besoin dans ce cas de surveiller ces ennemis du peuple Français puisque c’est nous qui sommes en première ligne et qui servirons d’appât .

      Voila donc le courage de ces pleutres , de ces lâches , de ces vendus .

      Les Français apprécieront ……

    3. Pinhas

      IL FAUDRA QUE L’ARMEE PRENNE LE POUVOIR SI RIEN NE CHANGE D’ICI 2022.

      On ne peut pas laisser des familles se faire assassiner à cause de la complicité passive de ce gouvernement .

      Si rien n’est fait , on tombera dans l’habitude , dans l’indifférence , dans l’oubli .

      Quelle honte , quel horrible malheur tous ces gens innocents qui se sont fait égorgés , assassinés sans que personne ne bouge le petit doigt .
      Ou est la France révolutionnaire .

      Ha ! ça pour faire grève et défiler il y a du monde mais pour défendre la population et se battre contre l’ennemi couvert par le gouvernement ; personne !

      Considérons que nous sommes sous l’occupation musulmane et islamique et que le gouvernement nous a vendu .

    4. Armand Maruani

      Tout à fait d’accord Pinhas : l’armée doit réagir vite , notre dernier recours .

      Macron s’imagine qu’il va diriger le monde avec ses petites phrases et ses discours démagos .

      Il vit loin des réalités .

      Le réveil va être trés douloureux mais il sera trop tard .

      Et pourtant ils ne pourront pas dire qu’ils  » ignoraient  » .

      Israël survivra avec comme alliés : D. , sa foi , ses cerveaux et sa puissante armée .

      On comprend pourquoi ses ennemis le haïssent : ils savent le lien indéfectible entre le Peuple Juif et sa terre .

      D. nous a envoyé TRUMP pour que Jérusalem soit reconnue comme Capitale éternelle d’Israël .

      Jamais la lumière n’a autant brillée sur le Peuple Juif et Israël en pleine résurrection .

    5. Pinhas

      Comme me l’a écrit une de mes sœurs qui vit en Israël  » Récapitulatif de la semaine qui s’est écoulée :
       » Le Mossad réalise la meilleure opération de tous les temps en Iran , l’armée Israélienne fait plus de dégâts en 1.30 h en Syrie que toute la coalition en 8 ans.

      Trump donne raison a BIBI et se retire de de l’accord pourri d’Obama ( mots employés par Trump ) .

      L’ambassade Américaine à Jérusalem officialisée lundi en présence de journalistes du monde entier .

      70 ans d’Israël .

      BIBI invité d’honneur par la Russie .

      Le giro d’Italie qui part d’Israël .

      L’Eurovision gagné.

      Il y a de quoi péter un câble pour certains non ?  »

      Et tout cela se passe dans un pays plus petit que la Bretagne .

      Les irréductibles Israéliens ont une potion magique : l’Eternel .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *