toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le non canadien à une résolution «partiale» visant à «isoler» Israël et le mensonge d’un palestino-canadien


Le non canadien à une résolution «partiale» visant à «isoler» Israël et le mensonge d’un palestino-canadien

Le Canada a dit non à une résolution onusienne sur la création d’une enquête sur des soi-disant  violations du droit humanitaire à Gaza. Pour Ottawa c’est parce que la résolution était «partiale» et qu’elle visait à «isoler» Israël. Dans le même ordre, un médecin canadien d’origine palestinienne  avait  prétendu mensongèrement  qu’il avait été atteint par une balle israélienne, le 14 mai 2018, dans la bande de Gaza. Le faux blessé est dévoilé. 

Le Canada refuse de soutenir la résolution du Conseil des droits de l’homme de l’ONU. C’est ce qu’a plaidé la ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, lorsque la prise de position canadienne au Parlement canadien, mardi 22 mai 2018.

La diplomate en chef du Canada lui a dit que l’opposition canadienne était conforme «à la politique du gouvernement, qui est de ne pas appuyer des résolutions qui isolent injustement Israël, nous n’avons pas appuyé une résolution clairement biaisée» du Conseil.

« Nous n’avons pas appuyé une résolution clairement biaisée » du Conseil, a-t-elle ajouté.

La ministre Freeland a dit que le Canada veut faire la lumière «sur les gestes posés par toutes les parties (…) incluant les informations sur l’incitation par le Hamas».

Vers la fin de la séance en Chambre, ce fut au tour du chef conservateur canadien, Andrew Scheer, de rappeler que  «Les émeutes ayant mené à ces morts ont été délibérément orchestrées par le groupe terroriste Hamas. (…) Est-ce que le premier ministre va s’excuser pour sa déclaration mal formulée et se joindre à moi pour condamner le rôle qu’a joué le Hamas?», a-t-il demandé.

Le Canada s’est opposé à l’envoi d’une équipe d’experts internationaux pour enquêter sur les violences du 14 mai.

La résolution onusienne a été adoptée par 29 des 47 membres du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, vendredi dernier. N’étant pas un État membre de cet organe, le Canada n’avait pas le droit de vote, mais il a manifesté son désaccord face à la résolution sur Gaza.

Le Hamas a provoqué des violences à la frontière le jour de l’inauguration de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem.

Learn Hebrew online

Un médecin canadien a joué la comédie pour prétendre qu’il est atteint par balle

Comme toujours, les palestiniens jouent la victime pour tromper les médias. Un médecin canadien  d’origine palestinienne  qui se trouvait dans la bande de Gaza, Tarek Loubani, a prétendu qu’il a  été blessé dans ses jambes par des balles par l’armée israélienne.

Selon Tarek Loubani, des tireurs d’élite israéliens auraient ouvert le feu sur le personnel médical, dont faisait partie le médecin, au moment où son équipe et lui testaient de l’équipement. Tarek Loubani avait expliqué qu’il a été atteint par une balle qui a traversé son mollet gauche et son genou droit. Le projectile a endommagé des tissus selon lui.

Le premier ministre Trudeau en a discuté au téléphone avec son homologue israélien Benjamin Netanyahu au sujet.

«J’ai exprimé le fait que quand un Canadien se fait tirer par des militaires d’un autre pays, on va avoir des grosses questions, et on s’attend à ce qu’il y ait des réponses», a-t-il relaté en mêlée de presse à son entrée à la période des questions, mardi 22 mai.

Les Israéliens «ont dit qu’ils prennent très au sérieux cet enjeu, et ils vont faire un suivi et une enquête», a-t-il ajouté.

Les réponses ne sont «pas encore venues», selon ce qu’a dit un peu plus tard Omar Alghabra, secrétaire parlementaire aux Affaires étrangères et lobbyiste des Frères Musulmans à Ottawa.

Surprise, le médecin canadien a joué la comédie pour prétendre qu’il est atteint par balle israélienne . Le docteur Loubani a quitté Gaza. Il a écrit lundi, 21 mars 2018, sur Twitter qu’il se trouvait au Royaume-Uni pour participer à une conférence.

Au passage, il a remercié la ministre, son secrétaire parlementaire, ainsi que le personnel consulaire canadien qui a fait «un excellent travail» pour lui faire traverser la frontière en toute sécurité.

Très vite le mensonge sur sa soi-disant  blessure par Tsahal a été révélé.

Dr Tarek Loubanin , avait déjà partagé, le 4 mars dernier sur sa page Facebook ,un post sur un mannequin  blessé aux jambes fabriqué dans la Bande de Gaza. Le Mannequin en question avait  été préparé, selon un commentaire en arabe, par un artiste gazaoui  Abd Al-baset Al Loulou  et un autre médecin palestinien Dr-Mohammed Al-Attar pour servir dans des exercices  pour les états d’urgence rappelle le même post. Sauf que ce mannequin blessé aux jambes a servit dans des affirmations mensongères contre l’armée israélienne lors des récentes violences à la frontière entre Israël et Gaza. Le faux blessé Tarek Loubanin est dévoilé.

Le 16 mai, le Canada a réclamé une enquête immédiate et indépendante sur la situation à Gaza, soulignant que « l’emploi présumé d’une force excessive et de munitions réelles » était « inexcusable ».

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) avait critiqué, le 16 mai 2018,  une déclaration émise par le premier ministre canadien Justin Trudeau au sujet des récentes violences à la frontière entre Israël et Gaza.  Le CIJA est le porte-parole officiel  des Fédérations juives du Canada-UIA. Il a demandé une réunion urgente avec le premier ministre canadien pour lui transmettre les préoccupations de la communauté juive à ce sujet.

Le PDG du CIJA, Shimon Koffler Fogel, a fait la déclaration suivante:

« Nous sommes profondément déçus que la déclaration du gouvernement ignore la responsabilité directe du Hamas pour les récentes violences à la frontière entre Israël et Gaza. Ceci contredit la position de longue date du gouvernement selon laquelle, en tant qu’allié proche et démocratie libérale, Israël peut compter sur le soutien du Canada lorsque sa sécurité est menacée. En outre, la déclaration du premier ministre ne tient pas compte des affirmations du Hamas selon lesquelles 50 des 62 victimes des dernières tentatives de violation de la frontière étaient des membres du Hamas.

« Le Hamas n’a laissé aucune autre alternative à Israël que le recours à la force pour protéger les dizaines de milliers d’Israéliens qui vivent près de Gaza. Nous sommes indignés et attristés que le Hamas utilise de nouveau des boucliers humains civils. Pour les Israéliens et la communauté juive, les pertes palestiniennes sont des tragédies douloureuses. Pour le Hamas, les pertes palestiniennes sont de répugnants succès de relations publiques. Transférer la faute à Israël risque d’encourager le Hamas à alimenter la violence, à rendre la paix plus difficile à atteindre et à imposer des épreuves supplémentaires aux Gazaouis – qui sont les premières victimes de la tactique du Hamas ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Le non canadien à une résolution «partiale» visant à «isoler» Israël et le mensonge d’un palestino-canadien

    1. Alan

      Pour encore combien de temps leur faut- il pour voir qu’ils naissent ,vivent et crèvent dans le mensonge et l’assistanat ?

    2. Tina

      Le canada devrais expulsser cest rapasse chez eu combien de DR,ou autre sont cacher dans la politique ,dans nos hospital dans les lois partout .. comment un pays libre fait pour leur donner le droit de vivre ici , le canada est un pays de croyant en jesus christ , et pour eu le canada est un pays de mecreant quese qui vienne fair ici si ne peuve meme pas vivre avec nous,, ,,peux etre qui on des chose a cacher comme ce palestiniens sont ici pour fair des problem au pays point final

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *