toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Des juifs en Tunisie se sentent en danger après la diffusion d’un programme antisémite


Des juifs en Tunisie se sentent en danger après la diffusion d’un programme antisémite

Chaque année, durant le Ramadan, les chaînes arabes diffusent des feuilletons télévisés, des drames ou des comédies, pour divertir les téléspectateurs à l’issue du jeûne. L’un des drames diffusé cette année en Tunisie est un programme télévisuel  qui diffame les rabbins à l’occasion du Ramadan.

Une television privée  Tounesna, a commencé  à diffuser  un programme « Shalom », qui traite les méthodes de recrutements du Mossad dans les pays arabes.

Le scénario de la caméra cachée « Shalom » avait pour but de proposer à des personnalités politiques, artistiques, sportives et médiatiques tunisiennes des sommes d’argent contre une éventuelle coopération avec les israéliens.

Pour diaboliser l’image des juifs, ce programme  a utilisé un faux rabbin qui arrive soi-disant de Tel-Aviv avec une valise pleine de dollars américains en liquide, pour acheter des personnalités publiques tunisiennes et les amener à collaborer avec le Mossad.

L’émission  se focalise sur la puissance financière des juifs et du Mossad et montre l’hostilité et la haine des rabbins envers autrui, leur nature fourbe, leurs multiples trahisons, et méthodes infâme pour intimider les musulmans.

Suite à la diffusion (dans la soirée du 21 mai 2018)  d’une  épisode de kidnapping et de menace orchestré soi-disant  par le Mossad en complicité avec un rabbin, les tunisiens ont été choqués par les méthodes  brutales et de chantages des israéliens et de leurs rabbins.

L’émission a provoqué des réactions antisémites sur la toile et les réseaux sociaux contre les juifs et l’État d’Israël à l’occasion du Ramadan.

L’affaire « Shalom » prend une tournure  grave pour les juifs tunisiens !

Deux jours seulement après le debut du lancement de « Shalom »,  des juifs tunisiens ont exprimés  sous anonymats à  nos sources  qu’ils se sentent en danger après la diffusion de ce programme antisémite qui va se poursuive tout au long du mois de ramadan. Des vraies rabbins ou des simples citoyens juifs  pourraient être attaqués dans la rue par des fanatiques pro-palestiniens.

Learn Hebrew online

La série comporte plusieurs épisodes avec plusieurs  responsables politiques et personnalités publiques qui subissent le chantage du Mossad qui emploi, soi-disant, des rabbins. Elle met en scène un grand nombre de stars tunisiens comme victimes des méthodes israéliennes.

L’idée de la série revient au producteur anti-israélien, Walid Zribi, qui a avoué dans une interview  sur la télévision libanaise proche du Hezbollah, Al Mayyaddin le 20 mai 2018 , que son objectif est de se manifester contre la décision  des États-Unis de transférer son ambassade dans la capitale israélienne.

Le réalisateur a ainsi déclaré: « cette émission met en lumière la nature des israéliens, leur fourberie et que la normalisation avec Israël est le plus grand danger qui menace les musulmans. »

Les tunisiens ont été pris dans ce schéma, et les appels de la haine se multiplient conte les juifs et Israël.

On retrouve cela sur les pages Facebook détenus par les tunisiens. Tous ils dénoncent le rôle dominant des juifs comme source du pouvoir et ils notent qu’Israël complote et veut contrôler le monde arabe.

Un des commentaires  tunisiens en arabe sur une page islamiste dit que « Les juifs sont les juifs. Ils agissent toujours en fonction de leur nature, malgré le passage du temps. Ils corrompent toute société dans laquelle ils vivent, et c’est pourquoi aucun régime ne peut leur accorder de crédit dans tout contrat ou accord. La crise dans le monde arabe en est la meilleure preuve »

Un autre commentaire dans une page laïque en  Tunisie estime que « Les juifs sont hostiles à toute tentative de croissance et d’innovation venant d’autrui. Ils se sont opposés au premier État  souverain avec Saddam Hussein et sont contre le retour de la culture et de la magnificence de tel ou tel pays. Chaque fois qu’ils s’implantent dans un pays, ils fomentent contre lui les mêmes complots et utilisent les mêmes méthodes. C’est arrivé à Babylone, et avec les Romains, dans l’empire russe et l’Allemagne d’Hitler, puis l’Occident les a chassés vers une région arabe, et ils continuent à le servir jusqu’à présent ».

La Tunisie devient une destination dangereuse depuis la révolte de 2011 et la libération de la parole antisémite. Ceux qui s’y aventurent encore le font au péril de leur vies, surtout que les forces policières sont infiltrés par les réseaux islamistes.

L’auteur de cette émission  antijuive est un admirateur et auteur d’un livre sur les nazis

L’auteur de cette émission antisémite « Shalom » avait déjà publié un livre en arabe en honneur aux nazis, et il est distribué avec l’aval des autorités tunisiennes. Intitulée «Les derniers tracts secrets nazis … pour brûler les juifs» le livre est très apprécié par les défenseurs de la cause terroriste palestinienne et les milieux fascistes tunisiens.

Une centaine de pages  dans lesquelles, Walid Zribi, exprime son admiration pour les méthodes d’incinération et la réduction des juifs en cendres …

Dans ce livre  l’auteur fait  un appel au « monde libre » et en premier à Adolf Hitler et parle du sort qui attendra, selon lui, le peuple israélien.

« Que les Juifs soient le peuple de Dieu, tant qu’ils sont le peuple brûlé de Dieu! » écrit-t-il.

« Si j’avais le pouvoir je mettrai tous les Juifs du monde en enfer, le dernier mot qui je répèterai :En avez-vous plus de juifs pour à   bruler ? « 

« Si j’étais Juif,  je me brûlerais moi même  »

« les Fours à gaz sont la plus belle chanson qui a inspiré toute l’humanité » dit cet auteur tunisien.

Le petit nazi Walid Zribi- en-photo- avait fait aussi un sermon dans lequel il avait appelé les musulmans à tuer les Juifs sans pour autant avoir de pitié pour leurs femmes et leurs enfants.

« Le jour du jugement ne surviendra pas avant que les musulmans ne combattent les Juifs. Les musulmans tueront les Juifs », avait écrit Zribi.

« Chaque juif doit se présenter pour prendre ses mesures exactes, et nous ne devons pas lui donner plus de tissu du linceul  qu’il  le mérite », ajoute ce nazi islamique.

Zribi regrette la disparition des tours jumelles de New York: « Si c’étaient encore débout ces tours, nous  pourrions  jeter les Juifs depuis vers l’Enfer!« 

Dans son livre, que la Tunisie tolère sa commercialisation sans gêne, Zribi remercie les flammes de l’Holocauste:  «Oh, merci pour ces flammes qui font feu, comment pourrait-elles dévorer tous ces corps empilés à la fois sans dégager du plaisir

«La reproduction de l’Holocauste est une demande humaine urgente aujourd’hui » selon lui.

Le poète palestinien, Jamil Hamadeh, avait écrit pour remercier cet auteur nazi tunisien en considérant que son livre est magnifique avec  un langage  rythmé et proche du monde en se moquant de l’histoire de «l’antisémitisme».

L’État tunisien complice dans l’antisémitisme et le terrorisme 

La Tunisie est présentement le pays le plus antisémite dans les pays musulmans  depuis le départ du président iranien Mahmouh Ahmadinejad.  Les responsables tunisiens ont réussi à mentir ces dernières  années aux occidentaux sur l’existence de la tolérance pour consommer les aides européennes et faire marcher le tourisme.

La Tunisie est devenue le numéro un pour ce qui est d’injecter le poison antisémite et anti-israélien. Les incitations à l’antisémitisme et contre Israël au sein des médias  ont atteint de nouveaux niveaux, avec en ligne de mire la destruction d’Israël.

Face aux incitations à la haine répétées contre les juifs et Israël, les gouvernements  des pays occidentaux comme l’Administration américaine se doivent de prendre position officiellement contre ces attaques. Cette  emission  « Shalom » qui prend une tournure grave pour les juifs tunisiens est le résultat naturel de la politique tunisienne  d’incitation à la haine effectuée par ses médias  et ses programmes officiels.

Le président américain Donald Trump s’entretient avec  le président tunisien Beji Caid Essebsi, lors de la session élargie du sommet du G7, le 27 mai 2017 à Taormina, en Sicile.

Le gouvernement tunisien encourage l’hostilité à l’égard des juifs et d’Israël  via les manuels scolaires et les programmes diffusés par les stations de télévision et de radio. Tant qu’il n’y aurait pas de changement substantiel dans le système éducatif et les médias tunisiens, le redressement de la Tunisie est une illusion. Tunis doit savoir que son incitation contre Jérusalem aura un prix  à payer.

L’État tunisien est aussi complice dans le terrorisme à caractère international.

Des anciens combattants de Daesh, se sont livrés  récemment à la chaîne de télévision algérienne Al-Chourouk, dans des interviews exclusives sur leur départ en Syrie, et sur l’implication évidente de l’État tunisien pour aider les djihadistes.

Presque tous les interviewés parlent de complicité et de soutien total des autorités tunisiennes dans leur envoi aux zones de conflits, et ce entre 2011 et 2014. Selon eux, des associations de prédication et d’activités terroristes auraient facilement obtenu l’autorisation d’exercer.

Hamza Jari, ancien membre de l’État Islamique, a déclaré qu’il enseignait la pensée salafiste dans un centre de prédication dans le sud tunisien, à Ben Guerdane, sous autorisation de l’État tunisien.

Les autorités étaient au courant de nos activités et savaient que notre association participait à l’envoi des jeunes vers la Syrie. Ces mêmes jeunes décollaient des aéroports tunisiens sans aucune contrainte. Tout le monde était au courant de ça, ce n’était un secret pour personne” a-t-il déclaré.

Avec quelque 5.500 ressortissants ayant rejoint les rangs d’organisations djihadistes, selon des chiffres de l’ONU, la Tunisie est l’un des principaux pays au monde qui encourageait ce fléau, et le premier au Maghreb.

La Tunisie qui continue de sympathiser avec le mouvement des terroristes palestiniens du Hamas, et qui adopte une attitude hostile à l’État d’Israël à chaque occasion,  a été remerciée  par la réduction de l’aide financière américaine . Cette réduction d’aide de 67 %  ordonnée par le président américain M. Donald Trump représente une réponse appropriée aux gouvernements tunisiens comme avec la réduction similaire aux responsables palestiniens qui veulent profiter injustement de la générosité du peuple américain.

S’il y a des pays comme la Tunisie qui donnent asile, des médailles, places, soutient et fait la publicité à des terroristes, ces pays doivent être punis par les États-Unis.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *