toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

60 militaires français tombent entre les mains de l’armée syrienne dans la province de Hassaké


60 militaires français tombent entre les mains de l’armée syrienne dans la province de Hassaké

Quelque 60 militaires français auraient été arrêtés par l’armée syrienne à un poste de contrôle dans la province de Hassaké, nord-est de la Syrie. À bord d’un convoi composé de 20 véhicules Toyota, les snipers se seraient dirigés par erreur vers un poste de contrôle de l’armée syrienne.L’armée syrienne aurait arrêté ces soldats, qui selon Damas, ne sont protégés par aucune loi. La censure militaire française est totale sur cette affaire.

Selon des sources arabes ces français auraient été arrêtés à un poste de contrôle dans le nord-est syrien. Les mêmes sources affirment que c’est l’armée syrienne qui aurait mis la main sur ce groupe de militaires français au nombre desquels figurent des snipers.

« Il s’agit de 60 snipers de nationalité française qui se trouvaient à bord d’un convoi composé de 20 véhicules Toyota Land Cruiser 200 et qui avaient franchi les frontières syriennes depuis l’Irak voisin. Le convoi se dirigeait vers la province de Hassaké. L’incident daterait du premier mai, affirme le site. Toujours selon cette information, « le convoi se serait dirigé par erreur vers un poste de contrôle de l’armée syrienne« .

Loading...

 » Les forces syriennes ont alors procédé à un contrôle des véhicules et ont découvert une importante quantité d’armements placés dans des boîtes ainsi que des dispositifs de localisation thermique et des fusils. Le commandant en chef de ce groupe, un Français, a été soumis à des interrogatoires. Il a avoué avoir eu l’instruction de se rendre à Hassaké avec ses soldats pour « soutenir les FDS (Forces démocratiques syriennes) dans leur guerre contre Daech« .

Selon un site arabophone russe, c’est la première fois que l’armée syrienne met la main sur un groupe de soldats français ayant été chargé par l’OTAN d’intervenir sans concertation avec Damas sur le sol syrien. Des informations concordantes avaient fait auparavant état de la présence des forces françaises à Deir ez-Zor où des heurts violents ont déjà eu lieu entre les forces de l’armée syrienne et leurs alliés d’une part et les FDS soutenues par les Américains de l’autre.

Mohamad Abou Adel, président du Conseil militaire de Manbij avait démenti auparavant toute présence française à Manbij, mais n’avait pas écarté un déploiement possible de la France dans cette ville.

Le site d’information syrien Arabi 21 a annoncé le lundi 23 avril dernier que les troupes françaises étaient aussi arrivées à Deir ez-Zor en compagnie de quelques éléments FDS.

Selon ce site, les forces françaises sont passées par la région pétrolifère d’al-Jafra, située dans le désert d’Aqeedat pour arriver jusqu’au village de Kamol-Atallah situé au nord-est de la ville de Deir ez-Zor. Pour les analystes politiques arabes, la visite du président français aux États-Unis et son alignement total sur les politiques syriennes de Washington signifient ni plus ni moins une entrée en guerre directe de la France face à l’État syrien mais aussi face à ses alliés iraniens et russes.

Hussein al-Bassi, un ancien membre de la Coalition des négociations syriennes (CNS), a déclaré dans son entretien avec Arabi 21 que l’objectif poursuivi par les Français était de pérenniser la présence de leurs forces en Syrie et de montrer qu’ils sont des acteurs influents pour ce pays et notamment pour son avenir.

Learn Hebrew online

Les forces françaises sont actuellement présentes dans cinq régions du nord de la Syrie : les hauteurs de Kobané, Aïn al-Arab, la région de Sarin, la cimenterie Lafarge, le village de Kharab-e-Eshq et enfin la région d’Aïn-Issa en banlieue de Raqqa. Des témoins oculaires ont vu les forces françaises entrer au champ pétrolier d’al-Jafra puis s’installer dans le désert d’Aqeedat et enfin dans la localité d’al-Thour.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “60 militaires français tombent entre les mains de l’armée syrienne dans la province de Hassaké

    1. Quidam1

      Qu’ils soient « arrêtés par l’armée syrienne » provient de sources arabophones, russes ou affiliées, et sujettes à caution.

      En revanche, la présence actuelle de plusieurs dizaines de soldats des forces spéciales françaises dans les parages des zones kurdes au nord de la Syrie est confirmée par de nombreuses sources et ne fait plus aucun doute.

    2. Salmon

      et là la France adulé ces terroristes qui ont à leur Merci nos soldats

      Une fois la guerre fini la République leur remettra la médaille de honneur

      Pauvres soldats je suis avec vous de tous mon coeur ❤

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *