toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une cinquantaine de policiers, gendarmes et militaires auraient rejoint des groupes d’auto-défense pour lutter contre le «péril islamiste», selon Médiapart


Une cinquantaine de policiers, gendarmes et militaires auraient rejoint des groupes d’auto-défense pour lutter contre le «péril islamiste», selon Médiapart

Plusieurs dizaines de militaires et membres des forces de l’ordre français auraient rejoint des groupes d’auto-défense créés après les attentats de 2015 dans l’optique d’une «guerre civile» pour lutter contre le «péril islamiste». Inquiète, la DGSI sensibilise différentes administrations.

Les services de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) sont inquiets quant au nombre de membres des forces de l’ordre qui auraient rejoint des «groupuscules d’auto-défense» liés à «l’extrême droite violente», selon un article du site d’extrême gauche Mediapart ce 9 avril. De nombreux militaires ou policiers, à la retraite ou en activité, auraient ainsi intégré ces groupes nés dans la foulée des attentats de 2015, d’après la DGSI.

Parmi eux, des membres de différents corps d’armée, de la police, de la gendarmerie, des douanes ainsi que de l’administration pénitentiaire. Le site d’extrême gauche précise que ces groupes d’«extrême droite» ont la volonté de lutter contre le «péril islamiste» en se préparant à se substituer à ce qu’ils jugent comme un Etat failli, quitte à recourir à la violence dans l’optique d’une «guerre civile». Inquiète, la DGSI s’attache à sensibiliser les administrations françaises sur ce nouveau phénomène.

Des profils recherchés pour leur expérience du maintien de l’ordre

Si l’afflux d’anciens ou actuels militaires et policiers dans ce type de groupes est récent, les «milices» en elles-mêmes sont dans le viseur des services de renseignement depuis plus longtemps. Mediapart cite ainsi l’ancien chef de la DGSI Patrick Calvar qui expliquait en mai 2016 : «Nous sommes, nous, services intérieurs, en train de déplacer des ressources pour nous intéresser à l’ultra-droite qui n’attend que la confrontation

Les groupes d’auto-défense rechercheraient particulièrement des profils de militaires et de policiers car ils ont souvent une grande expérience en matière de maintien de l’ordre et en opération coup de poing. Mediapart désigne les Volontaires pour la France (VPF) comme étant le groupe le plus important sur le territoire et celui qui compterait dans ses rangs le plus grand nombre de membres de forces de l’ordre.

Si les VPF revendiquent 800 membres en France, le média d’extrême gauche Médiapart évoque lui «quelque 200 militants disséminés en France [parmi lesquels] une cinquantaine de militaires et de membres des forces de l’ordre à la retraite». Ils auraient notamment pour objectif d’«identifier l’emplacement des stocks de nourriture et d’eau potable, […] des transformateurs électriques et autres sources d’approvisionnement énergétique» afin de se préparer au mieux à défendre la France contre «l’islamisation du pays». D’autres organisations proposent également de mettre en place des patrouilles de rue afin de lutter contre les migrants et la délinquance qu’ils occasionneraient. Ils seraient présents dans plusieurs régions de France.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Une cinquantaine de policiers, gendarmes et militaires auraient rejoint des groupes d’auto-défense pour lutter contre le «péril islamiste», selon Médiapart

    1. Pinhas

      Bravo à ces braves .

      En effet , il faudra que l’armée prenne les choses en main avant d’avoir été vaincu sans même avoir lutté .

      Oui , en 2018 en France des innocents meurent assassinés et personne ne lutte .

      Alors , Merci de tout cœur à ces courageux défenseurs du peuple Français .

      La résistance doit s’amplifier et se propager partout dans les villes et les campagnes de France .

      L’avenir de nos enfants et petits enfants est devenu très fragile alors regroupons nous et luttons .

    2. Asher Cohen

      L’Histoire n’est qu’un perpétuel recommencement. C’est le scénario de la formation de l’OAS en 1960-61. La ripouxblique est à bout de souffle. Dès qu’un général Salan ou Jouhaud se décidera à prendre le pouvoir, cela sera la débandade des politicaillons en place, qui ne pensent qu’à s’enrichir sur le dos des nigauds et, probablement la guerre civile. Ces groupes d’auto-défense évolueront dans la population comme des poissons dans l’eau. Une question, en cas de guerre civile, comment vont-ils maintenir les transports, les communications, la distribution alimentaire, les système bancaire, le système de santé, etc..pour éviter un carnage de la population civile. Mais on pourra objecter que déjà, sans guerre civile, le Peuple crève des attentats, de la défaillance du système de santé, etc.., alors la guerre civile serait-elle pire?

    3. Pinhas

      Entre la défense et la soumission il reste la fuite de ce pays devenu la serpillère de l’Europe .

      La France a besoin d’aide car elle est en train de mourir à petit feu .

    4. Patrick Girard-Haddad

      Chassez le naturel, il revient au galop. Ces corps furent toujours truffés de fascistes et d’anti-républicains. Il n’y a rien de surprenant à cela. Il est par contre surprenant de voir certains faire l’éloge de l’OAS, ce ramassis de pétainistes et d’adeptes du totalitarisme et du racisme.

    5. Pinhas

      Si des islamistes assassine un de vos proches , quelle sera votre réaction ?

      Ici il ne s’agit pas de traquer des innocents comme l’ai fait la milice envers les Français de confession Juive mais d’empêcher que des actes terroristes se produisent.

      Seuls les bobos gauchos bien gras et bien riches se fichent pas mal que des Juifs en France se fassent assassiner , n’est-ce pas PGH.

    6. c.i.a.

      Une solution plus simple, serait de mettre une balle ,à tous ces dirigeants qui sont honorés de faire entrée des masses de la racaille musulmanes au pays, cela ferrait réfléchir ceux qui pensent gauchiste, en voyant leur troupeaux diminuer à vue d`oeil!

    7. Armand Maruani

      Seul le Peuple est souverain et l’armée devrait le suivre .

      Tous les européens doivent descendre par millions dans la rue .

      Occuper le terrain et leur montrer qui sont les véritables patrons .

      Armer les citoyens est une priorité .

    8. durand

      Mediapartouze médiatique agite un hochet pour permettre aux guignols en place de nous refaire justement le coup de l’OAS orchestré par le général de colombey-les-deux mosquées.
      Tous comme le coup de la droite néonazie pour disqualifier marine, alors que
      l’islamo gauchisme qui est l’anti chambre des nazislamistes luttent contre l’islamophobie qui n’existe pas pour promouvoir l’antisémitisme musulman.

      Elle est pas belle la vie?

    9. Rony d'Alger

      patrick girard , hadad, depuis très peu, est un familier des groupes d’extrême gauche, du type gérard miller, qui refusent de voir que la France est en train de crever du fait des islamo-nazis qui pullulent, avec la collaboration active des racailles qui ont juré d’islamiser, ce beau pays, qui n’en finit pas de s’enlaidir. Les mélenchiotte, et autres staliniens, jusqu’à la moustache, comme plenel, croient qu’ils pourront faire gagner l’extrême gauche grâce aux islamistes. Ils se fourrent le doigt dans l’œil . Les « progressistes » iraniens croyaient cela; l’un deux, Sadegh Gotzabeh, fût même un temps le porte-parole de l’ayatollah khomeiny, inventeur du concept d’islamophobie. Mais ses premières et timides réticences devant la folie meurtrière des mollahs, le conduisirent à la pendaison, sans que le vieux sorcier sanguinaire n’essaie de l’épargner. Ces islamo-gauchos sont en réalité des fous furieux qui jouent avec le feu. Sans parler des autres amis de mélenchiotte, comme chavez et maduro, anti-juifs fanatiques, qui ont transformé le Venezuela, de pays prospère en pays du tiers-monde, complètement en faillite.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *