toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Nouvel antisémitisme »: pour l’AFP, il est « virulent » de dénoncer la réalité. Et la plupart des médias suivent…


« Nouvel antisémitisme »: pour l’AFP, il est « virulent » de dénoncer la réalité. Et la plupart des médias suivent…

Le Parisien a publié, le 22 avril, un manifeste « contre le nouvel antisémitisme ». Habituellement neutre, l’Agence France Presse (AFP) l’a qualifié de « virulent » et la plupart des médias ont suivi…


Dimanche matin, 22 avril, j’effectuais ma promenade coutumière sur le web pour humer l’air du temps à propos des sujets d’actualité suscitant un intérêt dans la sphère médiatique. On trouvait de nombreux échos, dans la presse française et internationale, du manifeste sur le « nouvel antisémitisme », lancé à l’initiative de Philippe Val, ancien directeur de Charlie Hebdo et de France Inter, et publié dans Le Parisien. Le nombre, 300, et la notoriété des premiers signataires, personnalités politiques de tous bords, artistes et écrivains connus, journalistes réputés, responsables religieux de toutes confessions, y compris musulmans, ne permettait pas de passer sous silence un texte alertant le public sur un phénomène minant notre société depuis plusieurs décennies : l’émergence, dans notre pays d’une judéophobie meurtrière se réclamant de l’Islam.

L’AFP sort de sa réserve

Mon attention fut attirée par le fait que de nombreux journaux paraissant dans l’espace francophone (France, Suisse, Belgique) annonçaient la publication d’un manifeste « virulent ». Comme cet adjectif ne pouvait pas être venu au même moment à l’esprit des rédacteurs chargés, un dimanche, de nourrir le site web des médias en question (LibérationLa RomandieRTBF…), il fallait bien qu’il vienne de quelque part. Et ce quelque part ne pouvait être que l’Agence France Presse (AFP), qui les alimente vingt-quatre heures sur vingt-quatre en nouvelles fraiches de la planète. Vérification faite, l’AFP est bien la source de ce jugement de valeur subrepticement glissé dans le titre d’une dépêche censée informer les clients de l’agence de l’existence et du contenu de ce manifeste.

Depuis sa création, en 1944, l’AFP revendique fièrement son statut d’agence mondiale d’une grande démocratie, indépendante des pouvoirs politiques et économiques (à la différence des organes d’informations officiels étroitement contrôlés par des Etats autoritaires ou totalitaires). Cela implique, entre autres, qu’elle s’efforce de ne publier que des faits constatés, vérifiés et « sourcés », dans le cadre d’une déontologie austère et exigeante, laissant aux médias abonnés le soin de commenter ces faits en fonction de la ligne éditoriale qu’ils ont adoptée, connue de ceux qui leur font confiance.

J’accuse donc la direction de l’information de l’AFP d’avoir porté un jugement de valeur sur ce texte, de sa propre initiative, et avant que toute réaction, positive ou négative, ne se soit manifestée à son sujet.

« Virulent » comme un poison ?

L’adjectif « virulent » n’est en effet pas neutre, quand on connaît le français. En voici la définition donnée par le Larousse : « Qui est nocif et qui se rapporte à la virulence d’un germe, d’un parasite : un poison virulent. Qui a un caractère agressif, très violent et mordant : un discours virulent. »

Comme je fais crédit au rédacteur de la dépêche de n’être point un total analphabète, je suis incité à lui demander en quoi ce texte était-il, à son avis, « agressif, violent et mordant » ? Est-ce de constater que la France est le seul pays démocratique où l’on tue des juifs pour la seule raison qu’ils le sont ? De noter que cette judéophobie meurtrière se développe dans une mouvance islamiste radicale qui gangrène les « quartiers » ? D’affirmer que le départ contraint, pour cause d’insécurité de juifs de ces communes et de ces quartiers peut s’apparenter à une « épuration ethnique à bas bruit » ? La virulence réside-t-elle dans la description des faits ou dans les faits eux-mêmes ? L’AFP vient de se voir doter d’un nouveau PDG, Fabrice Fries, choisi hors du sérail journalistique et imposé par le pouvoir pour remettre de l’ordre économique dans une institution fortement dépendante des subsides de l’Etat. Il n’y a pas que l’argent dans la vie, la morale c’est important aussi…

Causeur





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “« Nouvel antisémitisme »: pour l’AFP, il est « virulent » de dénoncer la réalité. Et la plupart des médias suivent…

    1. Robert Davis

      l’afp « neutre »??? l’afp est aussi neutre que Hitler alors! cet organisme archi merdique dirigé par un libanais est anti Israel et antisémite depuis des lustres le qualifier de neutre c’est se moquer des gens. l’afp mérite d’être explosé de préférence à l’explosion nucléaire compacte afin que une bonne partie de Paris en profite…

    2. Trannod

      Chesnel
      25 avril 2018 at 23 h 04 min
      Et si j’affirme que mes dirigeants de l’AFP sont des crapules, suis-je virulent ?
      ***********

      Non juste une vérité

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *