toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les terroristes arabes sunnites engagés dans des luttes internes au sud d’Idlib, en Syrie


Les terroristes arabes sunnites engagés dans des luttes internes au sud d’Idlib, en Syrie

Alors que la classe politique française reste divisée sur les frappes ordonnées par Emmanuel Macron contre la Syrie dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 avril, les terroristes  arabes sunnites eux ne perdent pas leur temps pour se battre et se massacrer  mutuellement en Syrie dans la ville de Idlib,  l’enclave qui abrite des  milliers de terroristes sunnites pro-Turquie.

Durant les frappes occidentales du 14 avril en Syrie, de violents affrontements ont opposé le groupe terroriste Hayat Tahrir al-Cham (Front al-Nosra) aux terroristes du Tahrir Suriya (Front de libération de la Syrie) dans le sud de la province d’Idlib. Le Front de libération de la Syrie a été contraint de se retirer des zones qu’il occupait. Les sources proches de l’opposition syrienne ont fait état d’affrontements violents entre les deux factions rebelles.

Des djihadistes  de Tahrir al-Sham avaient attaqué les positions du Front de libération dans le rif d’Idlib. Affilié au Front al-Nosra, le groupe a récupéré le contrôle de plus de 10 villages  de son adversaire sunnite.

Loading...

Le Front de libération de la Syrie affirme dans un communiqué que Tahrir al-Sham a attaqué Ma’arat al-Nu’man et ses environs, mettant ainsi fin aux efforts du Haut Comité de négociations (HNC), et l’accuse d’être responsable des répercussions dans la région.

Le groupe sunnite armé Tahrir al-Sham a profité  de la frappe US/France/Grande-Bretagne, contre l’armée syrienne pour  attaquer son rival, lui aussi sunnite, Tahrir Suriya (Front de libération de la Syrie).

Des sources militaires du Front de libération de la Syrie ont déclaré que ce groupe s’était rendu maître de Ma’arat al-Nu’man et qu’il en avait chassé les éléments de Tahrir al-Sham. Les villes de Murk et de Khan Cheikhoun sont aussi sous son contrôle.  Les sources ont déclaré que Tahrir al-Cham occupait les villages de Kafar Sajna, Cheikh Mustafa et Haïsh.

Le conflit entre les deux groupes terroristes a éclaté le 20 février. Après plusieurs cessez-le-feu, les initiatives de paix ont finalement échoué.

Le Combats de la poche d’Idlib : au moins 333 terroristes tués, le bilan risque de s’alourdir

D’intenses affrontements sont en cours  entre le Front islamique de libération syrien et Hayat Tahrir al-Cham dans l’ouest d’Alep et la périphérie d’Idlib. Ces affrontements ont coûté la vie à plusieurs terroristes.

Learn Hebrew online

La majeure partie de ces affrontements se déroule dans l’est de Maarat al-Nouman. Les terroristes sunnites impliqués dans ces conflits utilisent des armes lourdes les uns contre les autres. Lors des conflits qui ont eu lieu ce mardi 17 avril 208 , plusieurs terroristes ont été tués et 16 éléments du groupe Hayat Tahrir al-Cham (ex-Front al-Nosra) ont été capturés par les terroristes du Front islamique de libération syrien.

D’autre part, Hayat Tahrir al-Cham a tué deux éléments du Front islamique de libération syrien qu’il avait capturés auparavant. Près de 333 terroristes ont péri, dont 132 appartenaient au Front al-Nosra.

Les terroristes takfiristes sunnites  sont réunis à Idlib sous l’ombrelle protectrice d’Ankara.

Loading...

Paris s’inquiète  des luttes internes au sud d’Idlib entre les sunnites. Un coup de file  a été échangé entre Macron et Erdogan ce 14 avril 2018 dans ce sens.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian  a évoqué  le sort « tragique » qui l’inquiète,  « d’une catastrophe humanitaire » qui se profile à l’horizon,  car à Idlib, il y aussi  des enfants et femmes victimes de la barbarie entre les groupes sunnites.

Interviewé par le Journal du Dimanche (JDD), le chef de la diplomatie française a mis en garde contre une nouvelle catastrophe humanitaire à se produire à Idlib en Syrie, disant que le sort d’Idlib devait être déterminé via un processus politique garantissant le désarmement des groupes armés.

M. Le Drian a indiqué qu’Idlib comptait maintenant quelque 2 millions d’habitants, dont des centaines de milliers de Syriens évacués des villes tenues par les terroristes et repris par l’armée syrienne.

La région du nord-ouest d’Idlib reste la plus grande zone peuplée de Syrie entre les mains des groupes terroristes dont Daech, Front al-Nosra, Jaïch al-Islam et Faylaq al-Rahmane qui combattent le gouvernement de Damas. Ces dernières années, des dizaines de milliers de Syriens ont été transférés vers Idlib après que l’armée syrienne et ses alliés ont libéré diverses régions du pays occupées par les groupes terroristes.

Étant donné le fait que Damas a annoncé qu’il reprendrait aux terroristes  sunnites le contrôle du territoire syrien dans sa totalité et qu’avec la libération de la Ghouta orientale et le rétablissement de la sécurité à Damas, l’armée syrienne pourra mieux se concentrer sur son avancée vers les frontières et que son prochain objectif serait la libération d’Idlib.

Damas se demande maintenant si  la France compte désormais à appuyer la Turquie face à l’armée syrienne, et ses alliés russe et iranien à Idlib?

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Les terroristes arabes sunnites engagés dans des luttes internes au sud d’Idlib, en Syrie

    1. c.i.a.

      Les primitifs musulmans qui se massacrent entre-eux, se sont de vrais charognards, aucune honneur, aucune dignité humaine, ils n`ont même pas l`instinct animal de protéger leur propre progénitures, qui de tout facon deviendront plus tard plus tarés qu`eux!

      Je ne suis pas contre leur « festival ou leur fête du sang « , mais en pays barbares musulmans seulement!

      Et c`est cela que nous acceptons sans broncher, des hordes sauvages aux pays!,(Canada et en Europe), manifestation devant les parlements, c`est si difficile!, des battons dans les roues à ces imbéciles!

    2. LeClairvoyant

      L’islam islamise à tous les musulmans d’ entre 60% et 100% et aux non musulman de 30% à 60%.
      Pauvre France !

      Il faut que les israéliens inventent les détecteurs d’islamistes pour les poser partout en Israël et le monde entier

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *