toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Algérie copie sur une application israélienne intelligente de sécurité publique


L’Algérie copie sur une application israélienne intelligente de sécurité publique

Le gouvernement  Algérien a lancé une nouvelle application intelligente «Allo police» qui est une copie volée  de “Reporty”, l’appli israélienne de sécurité futuriste, adoptée par Nice.

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé que la nouvelle application «Allo police», est destinée d’assurer la sécurité du citoyen et de préserver la sûreté et la sérénité publiques, a indiqué mercredi  4 avril 2018 un communiqué de la DGSN.

Cette nouvelle application «permet d’envoyer une photo, prise par un citoyen en cas d’accident de la route ou d’agression, via l’application ‘‘Allo police’’, à la banque de données de la DGSN, afin de permettre aux services de police d’intervenir en toute efficacité et en un temps record», note le communiqué.

Loading...

Le citoyen peut télécharger l’application «Allo police» à partir de Google Play, du site électronique ou des pages de la DGSN sur les réseaux sociaux Facebook et Tweeter, pour «l’ancrage de la culture du signalement et du civisme chez le citoyen», a-t-on rappelé.

Selon les autorités locales cette nouvelle application  cherche la promotion du service public et s’inscrit dans le cadre de la consolidation des moyens de communication avec le citoyen et vient s’ajouter aux autres supports disponibles, à l’instar des numéros verts, mis à la disposition des citoyens 24/24h et 7j/7, dont le numéro Police secours 17, 15 48 et 104, conclut le communiqué.

Officiellement, l’Algérie ne reconnaît pas Israël. Pourtant, il copie  les  technologies  et du matériel israéliens en prenant soin de modifier le nom. La lutte contre le terrorisme et plus largement, la prévention des troubles à l’ordre public constituent des objectifs parfaitement légitimes, mais l’utilisation du fruit du travail des autres n’est jamais légitime.

Ils boycottent les sionistes, mais ils s’approprient de leurs innovations 

Nous ne pouvons qu’admettre que nos amis algériens ne sont pas de grands créatifs. Il importe ici de souligner que dans la culture des pays arabo-musulmans notamment, copier n’est pas perçu comme quelque chose de négatif. La copie est désormais omniprésente dans ces sociétés peu créatives.

Il nous suffira de voir que ce concept de Reporty, une application mise au point par une start-up israélienne de Tel-Aviv, est testée dans les rues de Nice. Lancé le 15 janvier 2018, l’application israélienne Reporty a fait une entrée remarquée en France.

Learn Hebrew online

Tout Niçois muni d’un mobile peut désormais signaler une situation d’urgence, qu’elle soit criminelle, médicale ou terroriste, un incident personnel ou un événement extérieur

Le principe, transformer chaque passant en acteur de la sécurité. Deux options combinables sont proposées par cette appli ;

1. un appel direct vers le centre de supervision urbaine de Nice (CSU),
2. l’option vidéo qui permet de filmer en direct les événements et de les retransmettre au CSU instantanément.

Loading...

L’intervenant est géolocalisé au moment de l’appel et sur la base des coordonnées transmises, le CSU peut faire intervenir des services d’urgence alentours afin d’agir au plus vite.

Une messagerie instantanée et adaptée pour les étrangers ne parlant pas anglais a été imaginée spécialement pour l’appli.

Aujourd’hui de nouvelles méthodes israéliennes sont testées pour faire évoluer le niveau de sécurité en France.

Reporty, la start-up israélienne de sécurité publique

Ce dispositif, très intrusif, peut impliquer non seulement la collecte instantanée (pour visualisation par le « centre de supervision urbain ») mais aussi l’enregistrement de données telles que l’image et la voix de tiers présents sur la voie publique. Il s’applique en outre, à un champ très large d’incidents ou d’évènements, allant d’incivilités jusqu’à des infractions délictuelles et criminelles graves.

« Notre système n’est construit que pour un seul but, aider les personnes en situation dangereuse, collecter les informations nécessaires afin de leur apporter les services les plus utiles dans un temps record”, affirme Amir Elishai, le fondateur et PDG de Reporty.

Son application peut “sauver des vies” résume-t-il “tout simplement”. Passant sous silence les alertes pour des crimes ou des délits simples, il préfère prendre l’exemple d’attaques terroristes comme celles du Bataclan. Il rappelle que “les forces de police avaient mis beaucoup trop de temps à arriver sur les lieux. Si on avait eu la possibilité de centraliser les informations, de voir en temps réel ce que vivaient les gens, leur location, des vies auraient probablement pu être sauvées.”

Avec des nouveaux bureaux à New-York et en Amérique latine, Reporty est en plein essor et compte aujourd’hui 70 employés. La jeune pousse de Tel-Aviv vient de lever lors d’un deuxième tour 11 millions de dollars totalisant 22 millions de dollars d’investissement. Un des premiers contributeurs n’est ni plus ni moins que l’ex-premier ministre travailliste d’Israël Ehud Barak, actuel directeur de la start-up et VIP de luxe

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “L’Algérie copie sur une application israélienne intelligente de sécurité publique

    1. andre

      La prefecture des Alpes Maritimes a interdit a la municipalite de Nice de continuer a utiliser cette application israelienne, pour des motifs de « libertes publiques ». En autorisera-t-elle la version volee par l’Algerie ?

    2. arbimassihi

      La photo illustration est un véhicule de la gendarmerie…

      l’application est un bon moyen pour tous savoir sur le citoyens et tout ses contacts téléphonique…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *