toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël à l’ONU : l’Iran forme 80 000 mercenaires chiites dans une base militaire à Damas


Israël à l’ONU : l’Iran forme 80 000 mercenaires chiites dans une base militaire à Damas

Ce jeudi 26 avril 2018, Dany Danone, l’ambassadeur israélien à l’ONU, lors de la réunion du Conseil de sécurité, a affirmé que l’Iran était en train de former au moins 80 000 miliciens chiites dans une base militaire à proximité de Damas.

Preuves a l’appuie il a sorti un plan et s’est mis à expliquer : « Ce que vous voyez ici, c’est le centre où l’Iran recrute ses forces en Syrie. Dans cette base qui se trouve à 8 km de Damas, 80 000 combattants chiites sont formés et entraînés pour effectuer des opérations terroristes en Syrie et d’autres endroits dans la région. »

Avec le recul de l’Etat islamique en Syrie et en Irak, les milices chiites apparaissent comme les grands vainqueurs en devenant des acteurs incontournables de la lutte armée. Ces groupes paramilitaires représentent une menace pour la stabilisation de la région.

Aujourd’hui environ 80 000 hommes appartiendraient à ces groupes armés  largement pilotés par l’Iran. En Syrie, une quarantaine de milices chiites sont déployées et mènent aux côtés du régime une guerre sans pitié à l’Armée syrienne libre et aux djihadistes sunnites. Alors que la lutte contre Daech touche à sa fin, au moins sur le plan militaire, ces groupes armés apparaissent de plus en plus comme les grands vainqueurs des combats et le futur facteur majeur de menace contre Israel.

Plus tard, lors d’une conférence de presse, l’ambassadeur israélien, en montrant d’autres images, a montré  que le drone abattu en février 2018 dans les hauteurs du Golan était muni d’armes et fabriqué par l’Iran.

Le 10 février 2018, Tsahal a intercepté et abattu un drone iranien qui tentait d’entrer dans les territoires israéliens. Le même jour, après que l’armée israélienne eut bombardé des positions de l’armée syrienne, la DCA syrienne a abattu un F-16 israélien alors qu’il survolait la Syrie.

Hier un drone israélien s’est écrasé au sol au Liban en raison d’un problème technique mais il n’y a aucun risque de fuite d’informations selon le site israélien Wala.Ce rapport a également ajouté que les militaires de la marine israélienne avaient tout de suite récupéré l’épave de ce drone pour déterminer les circonstances de ce crash.

Les chasseurs israéliens ne participeront pas à la manœuvre conjointe avec les USA

Préoccupé par les récents agissements militaires iraniens près de ses frontières, Israël a annulé la participation de ses F-15 à l’exercice conjoint avec les États-Unis en Alaska. Selon la chaîne de télévision NBC News, Israël a fait part de la suspension de la participation de ses avions F-15 dans l’exercice commune avec États-Unis en Alaska. L’armée israélienne a annoncé dans un communiqué que la participation de l’armée de l’air d’Israël à la manœuvre Red Flag sur le territoire états-unien prévue en mai prochain n’aura pas lieu.

Learn Hebrew online

Pour la chaîne américaine, cette décision serait prise après le « récent déploiement des militaires iraniens sur le long de la frontière syrienne avec Israël ».

Un porte-parole de l’armée israélienne – qui a requis l’anonymat – a confirmé la nouvelle de NBC News.

Depuis l’attaque d’Israël contre la base syrienne T4 à Homs, les autorités israéliennes ont d’une manière ou d’une autre exprimé leur souci des « représailles possibles de l’armée iranienne ».

L’ancien chef du Mossad a vivement conseillé de se tenir prêt car selon lui « la riposte iranienne après la mort de sept de ses conseillers militaires dans la frappe contre la base T4 ne tardera pas à tomber. »

Amos Yadlin affirme qu’en cas d’escalade des tensions, Israël va se défendre et qu’il aura besoin de l’appui des États-Unis.

Yadlin est sûr que « les Iraniens ne lâcheront pas prise » et qu’« ils riposteront à la frappe israélienne contre la base T4 ». « Peut-être pas immédiatement ou depuis le territoire iranien, mais d’ici quelque temps, et à partir des territoires syrien et libanais ou encore de n’importe où dans le monde

Yadlin revient ensuite sur les effets de la guerre israélienne contre la présence militaire iranienne en Syrie ou encore contre l’accord nucléaire : « Ce sont des objectifs qui demandent que nous soyons prêts à accepter de gros risques. » Le général israélien appelle ensuite Israël à être prêt à faire face à la riposte iranienne, qu’il saura peut-être contrer si elle est épisodique. Cependant, l’alliance de l’Iran et de la Syrie avec la Russie requiert que les États-Unis viennent « secourir Israël en cas de guerre à grande échelle ».

Le général, qui dirige l’Institut de sécurité intérieure en Israël, a reconnu que les capacités de combat israéliennes se limitaient à des frappes sporadiques et qu’une « réelle opération de dissuasion » (apte à faire reculer une union de l’Iran et de la Russie, NDLR) exigeait « une intervention de grande ampleur des Américains ».

Les déclarations de cet ancien général font écho en effet à ce que les analystes israéliens qualifient de « rupture avec la Russie ». Dans un article daté du  10 avril, le Jerusalem Post accusait le Premier ministre Benyamin Netanyahu d’avoir commis une « erreur stratégique » en Syrie en frappant la base militaire T4 et en défiant ainsi la Russie.

Pour la première fois depuis le début de la guerre en Syrie, Israël n’a pas tenu à en informer la Russie avant de procéder au tir de huit missiles contre l’aéroport, dont cinq ont été interceptés.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Israël à l’ONU : l’Iran forme 80 000 mercenaires chiites dans une base militaire à Damas

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *