toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Val-d’Oise : le caractère antisémite n’est pas retenu après l’agression d’un enfant juif qui sortait de la synagogue


Val-d’Oise : le caractère antisémite n’est pas retenu après l’agression d’un enfant juif qui sortait de la synagogue

Mercredi, un adolescent juif a été agressé à la sortie d’une synagogue. Quatre jeunes ont été mis en examen mais la caracère antisémite n’a pas été retenue pour l’agression par le parquet de Pontoise (Val-d’Oise)…

Le caractère antisémite des violences n’a pas été retenu. Mercredi, un adolescent juif de 14 ans a été agressé à la sortie de la synagogue de Montmagny, dans le Val-d’Oise, par une bande de mineurs. Vendredi, quatre jeunes garçons âgés de 14 à 15 ans et sans antécédents judiciaires ont été mis en examen pour violences avec deux circonstances aggravantes : le fait qu’elles aient été commises « en réunion », et aux abords d’un établissement scolaire – la « synagogue » étant un centre culturel et cultuel hébergeant une école.

Mais contrairement aux demandes du parquet de Pontoise, le juge des enfants n’a pas retenu la circonstance aggravante de violences commises en raison de la religion de la victime. Le caractère antisémite des violences n’a donc pas été retenu, a appris l’AFP samedi auprès du parquet de Pontoise.

Deux jours d’ITT pour la victime

« A l’issue de la garde à vue, certains reconnaissent les coups mais aucun le mobile antisémite », avait précisé une deuxième source proche de l’enquête. La victime avait relaté avoir eu une première altercation dans un parc voisin de la synagogue, vers 18h, alors qu’il jetait des pétards en compagnie de son frère et de sa sœur. Un groupe de huit jeunes l’auraient alors traité de « sale juif ».

Loading...

Deux heures plus tard, alors qu’il avait quitté le lieu de culte avant sa famille, il aurait été encerclé par une dizaine de jeunes qui lui auraient donné des coups, notamment avec une branche d’arbre, cassé ses lunettes et volé sa kippa tout en proférant des insultes antisémites, selon une source proche de l’enquête. L’adolescent s’est vu prescrire deux jours d’incapacité totale de travail (ITT), a précisé l’une de ces sources.

Fin janvier, une affaire impliquant dans ce même département, à Sarcelles, un garçon juif de huit ans avait suscité une vive émotion dans la communauté juive et la classe politique. L’enfant avait rapporté que, alors qu’il portait sa kippa, deux jeunes l’avaient fait tomber avec un croche-pied avant de lui donner quelques coups au sol. Le parquet de Pontoise avait retenu le caractère antisémite de l’agression.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Val-d’Oise : le caractère antisémite n’est pas retenu après l’agression d’un enfant juif qui sortait de la synagogue

    1. Gael

      Donc en France, on peut « casser » du juif en toute impunité ! C’est un retour aux années 30 !
      Put….. de France !

    2. Pinhas

      Injustice .

      Si un maghrébin se faisait agresser de la sorte françarabia serait déjà dans les rues en hurlant ‘ islamophobie et racisme.
      Chut! surtout ne pas offusquer les nazis qui soumettent la France .

    3. Rafael

      A mon avis, c’est le garçon Juif qui a agressé les arabo-musulmans du fait qu’il est JUIF. Tout le monde sait que l’islam est une religion de paix, d’amour et de fraternité. tout le contraire du Judaïsme. Pauvre saloperie et pourriture musulmane qui doit supporter à longueur de journée la présence de Juifs dans les terres islamiques françaises.
      La France se comporte envers les Juifs comme en 39-45. Rien de nouveau sous le soleil français.

    4. Nephtali

      Rien d’étonnant quand on sait qu’il a fallu presque un an pour que le caractère antisémite de l’affaire Sarah Halimi soit enfin reconnu. Les juges cajolent leurs protégés au détriment des juifs agressés.

    5. Cyrano

      Pauvre France dans quelle merde tu es tombée. Quand on voit cette injustice rendue au nom du peuple Français on comprend mieux les intérêts du pays.
      Comme disait Michel JOBERT ( ministre des affaires étrangères de giscard )
      — L’intérêt de la France est d’avoir une politique pro-arabe —
      Je suis certain que des magistrats en terre d’islam se tiennent les cotes tant ils se marrent . Ils aiment voir les français se vautrer mais là ils n’en demandaient pas autant . Vive JAQUOUILLE la fripouille qui se vautrait dans la boue.
      Surtout ne pas remuer la merde ça sent mauvais .

    6. midom

      Les ordres sont sans doute venu de Vichy, capitale de la région « Quai d’Orsay » afin de n’offusquer aucun arabe.

    7. Armand Maruani

      Si un muzz se foulait la cheville en sortant de la mosquée on aurait dit que c’était un acte raciste .

      Mais un enfant Juif qui se fait agresser par 4 ordures en sortant d’une synagogue ,n’est pas un crime raciste .

      En fait on lui en veut d’avoir survécu à ces ordures hallal .

    8. Pinhas

      Pourquoi toujours dire ou écrire  » Un Juif  » !!!

      On est en France , on est Français et il s’agit bien d’un adolescent Français de confession Juive .

      Les merdias devraient apprendre aux gens et à eux mêmes que la religion d’un individu n’a aucun rrapport avec sa nationalité .

      On a du boulot ……

    9. Pinhas

      Amusez-vous et posez ces questions autour de vous et vous serez très surpris .

      Un Juif est-il Français ?

      Un Chrétien est-il Français ?

      Vous verrez c’est étonnant de bêtise et de méconnaissance .

    10. alauda

      @Pinhas,

      Bonne question, d’autant que la confession des agresseurs, sensiblement du même âge, pour sa part, n’est pas indiquée dans l’article de 20′.

      Pour l’explication du caractère non retenu antisémite de l’agression, Me Goldnadel apporte cette précision : « La juge [des enfants] refuse l’incrimination requise par le parquet ».

      Qu’il y ait du boulot à faire dans les médias, certainement, mais il me semble que les carences en matière de formation (initiale ou continue) ne soient pas le propre de ce seul domaine professionnel.

    11. alauda

      Dans un document de formation sur l’antisémitisme « le racisme anti-juif » (titre de la première partie), est remis dans sa perspective historique où le christianisme a évidemment joué un rôle. L’adjectif « chrétienne » y figure à juste titre deux fois.

      On serait bien en peine de trouver dans ce document la moindre allusion parallèle à la confession musulmane ou à l’islam, vu qu’il n’y en a aucune occurrence. Il est bien question de « pays arabes » dans la partie concernant « l’après-guerre », mais seulement mis dans la perspective politique du conflit israélo-palestinien et de l’antisionisme.

      Ce n’est pas demain la veille que le grand mufti de Jérusalem, allié objectif d’Hitler va rentrer dans les livres d’histoire de France où il a passé pourtant quelques mois après-guerre !

      Source : https://www.reseau-canope.fr/eduquer-contre-le-racisme-et-lantisemitisme/antisemitisme.html

    12. rachel

      A l heure actuelle, les medias annoncent toujours la religion de la victime, mais jamais celle de l agresseur !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *