toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Que sait-on du terroriste islamiste Redouane Lakdim «fiché S depuis 2014», l’auteur des attentats de Carcassonne ?


Que sait-on du terroriste islamiste Redouane Lakdim «fiché S depuis 2014», l’auteur des attentats de Carcassonne ?

Au moins trois personnes sont mortes dans une série d’attaques qui ont eu lieu le 23 mars à Trèbes et à Carcassonne. L’assaillant, qui se revendiquait de Daesh, a été tué aux alentours de 14h30 au terme d’une prise d’otages meurtrière.

Au moins trois personnes ont été tuées dans des attaques à Carcassonne et à Trèbes, le vendredi 23 mars. L’assaillant serait un Marocain d’environ 25 ans.

Selon plusieurs médias, l’individu était suivi par les services de renseignement depuis 2013 et aurait fait un bref séjour en prison en 2016 pour des condamnations de droit commun. Il aurait été fiché au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT). Cependant, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, prenant le parole depuis Trèbes, explique : «C’était plutôt un petit délinquant qui à un moment est passé à l’acte. […] On ne pouvait pas dire qu’il pouvait être un radical passant à l’acte dans les moments qui venaient. […] C’était plutôt quelqu’un qui était un petit dealer.»

L’islamiste qui a assassiné trois personnes et en a blessé gravement trois autres à Trèbes (11) avant de prendre des otages dans un supermarché puis d’être abattu par le GIGN s’appelle Redouane Lakdim. Né le 11 avril 1992 au Maroc, il était fiché « S » depuis 2014 et connu de la justice pour des faits de droit commun.

Le procureur de Paris François Molins s’est exprimé en fin de journée afin de livrer plus d’informations sur l’assaillant. «Fiché S depuis 2014», Redouane Lakdim a été condamné à deux reprises, la première fois à une peine d’un mois d’emprisonnement avec sursis le 29 mai 2011 «pour une infraction de port d’arme prohibé», et la deuxième le 6 mars 2015 «pour usage de stupéfiant et refus d’obtempérer», pour laquelle il a effectué une peine d’un mois d’emprisonnement en août 2016 à la maison d’arrêt de Carcassonne. Le procureur a également confirmé les propos du ministre de l’Intérieur, en ajoutant que le suivi dont faisait l’objet l’assaillant en 2016 et 2017 par les services de renseignement «n’avait permis de mettre en évidence aucun signe précurseur pouvant laisser présager un passage à l’acte terroriste».

Selon des sources proches de l’enquête, dont les propos ont été relayés par l’AFP, il aurait d’abord volé une voiture dans la ville de Carcassonne, tuant le passager et blessant le conducteur. Il aurait ensuite pris pour cible quatre CRS qui faisaient leur jogging non loin de là. L’un d’eux a été touché à l’épaule, mais ne serait pas blessé grièvement.

«Allah Akbar, je vais tous vous tuer»

L’individu aurait ensuite pris la fuite à bord d’un véhicule en direction de Trèbes. Là, il est entré dans un supermarché Super U et aurait pris plusieurs personnes en otages. Selon le parquet, il aurait crié «Allah Akbar, je vais tous vous tuer» en pénétrant dans le magasin. Selon Le Figaro, l’homme était armé de couteaux, d’une arme de poing et de grenades. Lors de cette prise d’otages, deux personnes ont été tuées.

Redouane Lakdim aurait par ailleurs demandé la libération de Salah Abdeslam. Durant la prise d’otage, un lieutenant-colonel de 45 ans a pris la place d’un otage, après avoir négocié avec l’assaillant. Il a ensuite été blessé lors de l’assaut donné par les forces de l’ordre contre le supermarché vers 15h et au terme duquel le terroriste a été abattu. Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a salué «l’acte d’héroïsme» du lieutenant-colonel de gendarmerie.

Il a emmené sa petite sœur à l’école avant l’attaque

Redouane Lakdim vivait avec ses parents et ses trois ou quatre sœurs, dans un appartement de Carcassonne, perquisitionné ce vendredi en début d’après-midi. Contactée par Le Parisien, une voisine expliquait que le suspect a été vu ce vendredi matin accompagnant sa petite sœur à l’école…

Une autre voisine, qui connaît très bien la famille, décrit ce garçon comme quelqu’un de «calme», «sympa», avec «toujours un mot gentil». La même personne explique aussi que le jeune homme fréquentait régulièrement la mosquée.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “Que sait-on du terroriste islamiste Redouane Lakdim «fiché S depuis 2014», l’auteur des attentats de Carcassonne ?

    1. Salmon

      Merci taubira et le nain de jardin case neuve une jan d’armes est mort et 3 autres personnes à cause de vous
      Vous devriez être jugé

    2. Salmon

      Je me suis demmenée pour les pétitions contre les nouvelles lois que voulait le gouvernement .
      Je avais raison la histoire vous jugera !!!

    3. Pascale

      La France beau pays des valeurs paitinistes et donc qui a vendu ses citoyens, est droit sur le chemin de devenir une deuxième suède.

    4. Armand Maruani

       » Fiché S  » ne veut plus rien dire .

      On est fiché S et puis on tue en toute liberté .

       » Rien ne laissait présager qu’il allait passer à l’acte  » .La seule réaction de ceux qui nous gouvernent .

    5. Pinhas

      Fiché S = Assassin en sommeil = bombe à retardement amorcée .

      Avec tout ça le gouvernement se dit surement  » Bof ! deux morts par ci 10 autres par la et la vie continue et le pognon rentre dans nos poches  »

      Allez , un peu de foot , de télé réalité , de grève , de CSG et les Français seront assez occupés pour ne pas se préoccuper des assassins que nous nourrissons à leurs frais .

       » A votre bon cœur messieurs dames ! Bougies , fleurs , peluches , demandez , demandez nous en avons plein nos réserves en prévision des prochaines tueries islamiques  » .

      REVEILLEZ-VOUS , NOUS SOMMES EN GUERRE ET L’ETAT PENSE AU RAMADAN .

      Le monde entier se moque de la France devenue le terrain de jeu des assassins muzz .

    6. rachel

      donc tous les fichers S anterieurs a 2010, faut les surveiller, parce qu en 2018, ils ont eclos et tous les convertis, convertis facon express, a surveiller egalement, je me demande a quoi sert le service de renseignement en France, ils ont toutes les cartes en main et pourtant y a plus de morts civils qu avant, ils protégé ces delinquants au profit du peuple, c est pas ca la democratie !

    7. alauda

      Le nombre de fichés est supérieur aux capacités de surveillance. Cela signifie en clair qu’on ne sait plus du tout à qui on a affaire et que chacun doit veiller, les sens en alerte, sur lui-même, en gardant un œil derrière son dos.

    8. Pinhas

      alauda .

      La solution est de sortir les fichés S de l’hexagone et de les incarcérer à vie dans des bagnes .

      En prison ils feraient des petits et le danger sera aussi permanent dans 10 ou 20 ans .

      Il n’existe qu’une solution , dégager les ennemis du peuple Français .

      Seuls resteront ceux qui comme nous aiment et respectent la France .

      On doit pouvoir circuler sans se dire à tout moment  » Et si c’était mon tour  »

    9. Pinhas

      N’oublions pas que les fichés S sont des terroristes au cerveau limités ,de vrais criminels qui se nourrissent de la mort des autres et s’imaginent être des soldats , ha , ha ha ! Des soldats de pissotière c’est tout ce qu’ils sont .
      Ils ne sont que des cafards , des rats , des parasites qu’il faut dégager avant qu’il ne soit trop tard .

      Si ce gouvernement ne fait rien alors soit l’armée doit prendre le pouvoir avec la rue , soit attendons les prochaines élections ……

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    82 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap