toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Nord de la Syrie : Ankara déploie des forces spéciales pour pousser des milliers d’habitants kurdes à fuir


Nord de la Syrie : Ankara déploie des forces spéciales  pour pousser des milliers d’habitants kurdes à fuir

Ankara a envoyé des unités spéciales dans la région d’Afrin, dans le nord de la Syrie, en préparation de la nouvelle phase de son opération «Rameau d’olivier», alors que le bilan des victimes civiles affiche 400 morts.

Les forces spéciales de la police turque ont traversé la frontière syrienne depuis les provinces de Kilis et Hatay (sud de la Turquie), selon les médias locaux. Les unités fraîchement arrivées auront pour mission de maintenir la présence turque dans les villages kurdes et pousser ses habitants kurdes à quitter.

«Le déploiement des forces spéciales fait partie de la préparation d’une nouvelle bataille qui s’annonce», a déclaré le  le vice-Premier ministre Bekir Bozdag à la chaîne de télévision turque NTV. «La lutte se déplacera vers des endroits où il y a des civils, alors que la zone [de combat] se rétrécit», a-t-il par ailleurs ajouté.

Le message est donc claire. Ankara veut chasser des milliers de Kurdes des territoires qu’elle contrôle au nord de la Syrie. Une nouvelle vague d’expulsions massives est en cours dans ce processus d’épuration ethnique turc.

Ankara est resté sourd aux protestations et aux condamnations, usant de son pouvoir en tant qu’occupant pour mettre en place un processus de guerre, en installant un blocus rigoureux sur Afrin et en décimant la population Kurde.

Alors que l’opération «Rameau d’olivier» est entrée dans sa huitième semaine, la plupart des grandes villes du Nord syrien y compris l’enclave d’Afrin, restent toujours entre les mains des Unités de protection du peuple (YPG) kurdes.

Le 20 février, Recep Tayyip Erdogan avait assuré de son côté que l’armée turque assiégerait Afrin «dans les prochains jours».

Damas avait envoyé des miliciens à Afrin pour appuyer les forces kurdes contre l’assaut turc. En retour, Ankara avait de nouveau bombardé la région d’Afrin, qui nécessitera un « nettoyage ethnique » à l’encontre de dizaines de milliers de kurdes, lesquels devront être chassés d’une ville dans laquelle leurs familles vivent et travaillent depuis des générations.

Ces mesures visent à anticiper de futurs efforts de paix et à anéantir dans les faits les ambitions Kurdes de faire de  leur État. C’est un nettoyage ethnique qui se déroule, car la Turquie espère se débarrasser d’un tiers de la population kurde par le biais de sa guerre contre les YPG kurdes. Les Kurdes syriens  sont comme une arête dans la gorge de la Turquie  qui essaie de rendre leur vie aussi dure que possible pour les forcer à partir et créer ainsi une continuité territoriale.

Les Kurdes, pacifiques, représentent aux yeux des turcs un défi existentiel pour la Turquie et ses impératifs démographiques, dans la mesure où la conquête de tout le Kurdistan constituait un principe fondamental des turcs.Mais les Kurdes sont des résistants. Ils ont survécu à d’incroyables difficultés pendant des années.

Une petite refugiée Kurde dans le nord-ouest de la Syrie. Les bombardements turcs dans la region d’Afrin, poussent des milliers d’habitants kurdes à fuir leurs villages. La générosité d’un enfant malheureux face au silence coupable des défenseurs des droits humains.

Afrin: 6 personnes d’une même famille kurde tuées dans un raid turc au nord de la Syrie

6 membres d’une famille kurde ont été tués dans une attaque de chasseurs turcs lancée dans le nord-ouest de Afrin, dans le village d’Aljiya qui était ciblé par les raids turcs, le jeudi 8 mars 2018. Par ailleurs, deux autres civils ont été tués dans l’ouest de Afrin, où 4 personnes ont également été blessées.

En réponse à ces raids, les forces kurdes ont pris pour cible deux véhicules blindés appartenant à des mercenaires turcs, tuant ainsi tous ses passagers. Les forces kurdes ont également tué un des membres de l’armée turque à  Jinderes.

Les attaques aériennes contre le peuple kurde sans défense de Afrin se poursuivent sous le silence de la communauté internationale. Avec le soutien des mercenaires , Ankara a lancé le 20 janvier 2018 une agression contre le nord de la Syrie, tuant des centaines de personnes et causant le déplacement de très nombreux civils. Plus de 400 femmes et enfants kurdes ont été tués depuis le début de l’agression turque.

 

Des milliers de femmes défient l’armée turque à Afrin pour le 8 mars

Des milliers de femmes au nord de la Syrie, des quatre parties du Kurdistan, du Moyen-Orient et de l’Europe ont célébré la Journée internationale des droits des femmes en saluant les femmes d’Afrin qui résistent aux attaques de l’armée turque.

Hier, à travers le monde des slogans tels que « Défendre Afrin c’est défendre la révolution des femmes » ont été répétés par les manifestantes qui ont marché pour ce 8 mars 2018.

Durant les célébrations, les participantes ont porté des pancartes avec l’image d’Abdullah Öcalan et des affiches géantes d’Avesta Xabur, combattante du YPJ tuée lors d’une attaque de l’armée turque et ses alliés. Durant ces marches, les femmes scandaient notamment des slogans tel que : « Afrin atteindra la victoire par la résistance des femmes », « La révolution des femmes est la révolution des peuples » et « Défendre Afrin c’est défendre la révolution ».

À Afrin, les femmes se sont rassemblées sur la place Newroz où elles ont défié l’armée de l’air turque.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Nord de la Syrie : Ankara déploie des forces spéciales pour pousser des milliers d’habitants kurdes à fuir

    1. michel boissonneault

      l’armée turc avec ses forces spécial attaque des civils désarmé ….. pourquoi l’OTAN expulse pas ce Pays génocidaire de ce groupe

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *