toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les Kurdes reçoivent des renforts de « forces amies » pour affronter l’agression de l’ennemi turc


Les Kurdes reçoivent des renforts de « forces amies » pour affronter l’agression de l’ennemi turc

Pour venir en aide aux militants kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) qui affrontent seuls l’armée turque à Afrin, les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont décidé d’acheminer 1 700 hommes armés dans l’enclave qui connaît une agression militaire turque dévastatrice.

Les Forces démocratiques syriennes ( Hêzên Sûriya Demokratîk); abrégé en français FDS sont une coalition de combattants qui visent surtout à chasser l’État islamique.Les FDS sont activement soutenues par la coalition internationale menée par les États-Unis qui leur fournit des formateurs, des armes et un appui aérien.

Les gangs de Daesh et des éléments de l’Hayat Tahir al-Sham ou ex- “Jabhat al Nusra”, bras armé d’Al Qaïda en Syrie participent pleinement à l’attaque contre Afrin de l’armée turque.

Dans cette région du nord de la Syrie, la Turquie occupent illégalement 40 % de l’enclave d’Afrin.C’est donc naturellement que ces combattants volent au secours d’Afrin. Ils ont donc quitté la région de Deir Ezzor, où ils tentaient de venir à bout des dernières poches tenues par les djihadistes sponsorisées par Ankara.

L’annonce des FDS intervient alors que les forces turques continuent de progresser sur le terrain, avec la prise mardi d’une nouvelle localité, portant à 100 le nombre de villages conquis depuis le début de l’offensive turque, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Les Kurdes affirment sans cesse qu’ils sont déterminés dans la liberation de leurs territoires des occupants turcs.« Nous ne renonçons pas à notre droit à la résistance » disent les Kurdes.

Le dirigeant islamo-fasciste de Turquie a lancé une guerre d’extermination contre les populations kurdes de Syrie. Erdogan a promis devant les cameras que cette “guerre” sera rapide et peu couteuse. Eh bien, rien ne se passe comme prévu ! Malgré des bombardements par des centaines d’avions modernes, malgré des colonnes de blindés, et des dizaines de milliers de soldats et terroristes islamistes payés par Ankara, les  kurdes se battent sans avions, sans artillerie et sans chars.

Le 20 février dernier, les militants du YPG ont détruit deux véhicules  turcs BMB et ils ont tués ses occupants.Cette attaque est une réponse aux tueries contre 8 enfants kurdes du 19 février.

 

Manifestations des Kurdes contre l’occupation turque 

Learn Hebrew online

Des centaines d’habitants  des localités situées kurdes à l’est d’Afrin, dans la ville de Tal Rafat, ont manifesté, mardi 6 mars, contre les crimes commis par les turcs, réclamant le retrait des éléments turcs et le rétablissement de la liberté dans leurs villages.

Après la reprise par les forces turcs des villages kurdes, le drapeau turc a été hissé dans les villages de Rajo et  le mont Barsaya.

Pour leur part, les habitants de la localité Rajo ont organisé une manifestation monstre lors de laquelle les jeunes ont appelé toute la population à intervenir pour mettre un terme à l’oppression turcs. D’après les informations qui ont été communiquées, la situation dans la localité de Rajo reste critique et rien n’a été filtré sur une éventuelle réaction des éléments turcs aux protestations populaires.

Dans ce droit fil, une source sur le terrain a confié que les manifestations des habitants de Azaz situé dans le nord de la Syrie contre les turcs constituent « un grand scandale pour les médias arabes», qui ne cessent depuis six semaines de mener une campagne de désinformation et de dissimuler les crimes contre les kurdes. Selon elle, les citoyens des zones occupées kurdes se soulèvent contre les crimes turcs.

Pour les Kurdes, aucune différence n’existe entre l’oppression par l’armée de Bachar Assad et celle par des turcs. La Turquie ignore les lois et conventions internationales, et agit dans l’impunité la plus totale.

Les médias arabes tels al-Jazerra n’ont eu de cesse de censurer les photos des crimes contre des habitants de Afrin. Tout en falsifiant la nouvelle de la manifestation populaire, al-jazerra s’est contentée de dire que l’armée turque avait repris la localité de  Rajo et le mont Barsaya.

Pire encore al-Jazzera appelle même au nettoyage ethnique contre les Kurdes.

De même, les forces turcs ont lancé, depuis quelques heures, une opération d’envergure sur l’axe septentrional près d’Afrin dans l’objectif de chasser les kurdes de cette cité stratégique. Les forces turques se trouvent désormais aux portes de Afrin. Si les forces turques arrivent à atteindre Afrin, les liens des kurdes avec les secteurs du sud seront coupés. Elles se trouvent actuellement à 13km de la localité de Afrin.

Rappelons que la menace d’Erdogan d’ouvrir le front de Manbij et nettoyer cette ville des forces kurdes est encore loin d’être réalisée et les Turcs devraient attendre des mois voire des années avant de pouvoir y mener leur incursion.

En fait, non seulement les États-Unis ont rejeté de retirer leurs forces de cette ville, mais encore, ils ont continué leur appui en équipements et armements militaires aux Kurdes. L’attaque sur Manbij sera donc la confrontation avec les États-Unis. Le gouvernement américain compte sur les Forces démocratiques de la Syrie (FDS) et sur le Conseil de l’Éveil arabe. Par ailleurs, le gouvernement syrien observe avec précaution la situation à Afrin et Manbij, mais il n’a pas encore pris la décision définitive d’y affronter l’agression militaire turque.

Ankara critique le Pentagone

Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy a critiqué mardi les propos du porte-parole du Pentagone, Rob Manning qui avait qualifié de «général», Ferhad Abdi Sahin, un commandant du PKK.

Lors d’une réunion organisée au siège du ministère turc à Ankara, Hami Aksoy a critiqué l’expression utilisée par Rob Manning.

« Il continue à dire des bêtises » a affirmé M. Aksoy. « Tout le monde sait que le PYD/YPG est une organisation terroriste. J’estime que le porte-parole du Pentagone est bien au courant des preuves évidentes démontrant le lien entre le YPG/PYD et le PKK. »

Le responsable turc a ajouté que le porte-parole du Pentagone avait affirmé auparavant des choses similaires.

Le porte-parole turc a aussi commenté la première réunion prévue pour le 8 mars entre les comités techniques établis pour la normalisation des relations avec les États-Unis.

« Nous voulons que le PYD/YPG dépose ses armes« , a-t-il déclaré. « Ce sujet, ainsi que la situation en Syrie et à Manbij, seront abordés lors de la réunion prévue pour les 8 et 9 mars courants« .

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Les Kurdes reçoivent des renforts de « forces amies » pour affronter l’agression de l’ennemi turc

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *