toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le mythe du consensus climatique s’effondre


Le mythe du consensus climatique s’effondre

OPINION

« L’influence du CO2sur le climat ne fait aucun doute », selon le GIEC. Je sais, par mes lectures et études, que le CO2(gaz carbonique) n’a quasi aucune influence mais, vieux scientifique depuis longtemps expulsé de l’université de Lubumbashi, je n’ai aucune autorité en la matière.

J’ai enfin trouvé un travail définitif et incontestable. Chacun peut refaire les calculs !

Personne ne conteste le fait que la Terre est réchauffée par le soleil, que l’atmosphère ajoute 33 °C à la température moyenne de notre planète. Selon le GIEC, dans ces 33 °C, 20,6 °C proviendraient de l’eau dans l’air et 7,2 °C du CO2… CO2 produit, entre autres, par l’être humain et dont la quantité augmenterait dangereusement !

Fin 2017, l’ingénieur Robert Ian Holmes a calculé – à l’aide de la loi de Boyle-Mariotte que nous avons tous vue dans l’enseignement secondaire pour les gaz – le réchauffement qu’apporte automatiquement la simple présence d’une atmosphère autour d’une planète.

Les valeurs qu’il a obtenues sont parfaitement celles mesurées par les astronomes pour Vénus, la Terre (les 33 °C), Jupiter, Uranus, Saturne, Neptune, Titan, les planètes à atmosphère dense. Nulle part il n’est question de « gaz à effet de serre », phénomène qui n’existe pas.

La présence du CO2, gaz qui existe à l’état de traces dans l’atmosphère terrestre, est indispensable à la vie des plantes et il pourrait utilement décupler pour faire face au siècle glacé que nous annoncent les astronomes. Le CO2 et ses semblables n’ont aucun effet sur le climat…

Par ailleurs, même les facteurs qui font varier (au cours d’une centaine d’années) le climat sont aujourd’hui connus, mais ce n’est pas l’objet de cet article.

Il est temps de cesser de sataniser les carburants fossiles pour leur CO2, et plus que temps de filtrer les autres gaz et poussières produits, entre autres, par les centrales thermiques – qu’elles fonctionnent au bois « bio », charbon, lignite ou gaz – gaz et poussières réellement dangereux là où le CO2 est une aubaine pour la nature et, donc, pour les humains.

Le travail de Robert Ian Holmes peut être consulté facilement (Molar Mass Version of the Ideal Gas Law Points to a Very Low Climate Sensitivity). Il faut que nos responsables politiques acceptent qu’ils ont été bernés.

Learn Hebrew online

Pour des problèmes comme l’énergie du futur ou « l’anthropisme » du réchauffement climatique, ils doivent à nouveau faire appel à des personnes compétentes. Il y a trop longtemps qu’ils se contentent de « la science consensuelle » du GIEC qui n’a pas de relation avec la science et nous sommes au bord de la ruine liée aux énergies « vertes » dont l’urgence disparaît.

Claude Brasseur

Mathématicien, chercheur en énergies renouvelables





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le mythe du consensus climatique s’effondre

    1. c.i.a.

      L`écologiste dit, lorsque j`avais 5 ans, j`avais de la neige aux genoux!?? et de nos jours elle est aux chevilles!!!???,( 20 ans plus tard!), c`est la preuve du changement climatique!
      Comme dit Guy Nantel,..t`à grandis ÉPAIS!!

    2. Jacques B.

      Et encore un scientifique qui remet en question la thèse officielle ! Mais il y a consensus, et même il y a unanimité, qu’ils disent !

      Cher M. Brasseur, vous vous faites des illusions si vous croyez que les politiciens vont se « rendre compte de leur erreur », pour une raison simple : le GIEC est un organisme POLITIQUE (aller sur leur site, tout y est), et en tant que tel son but de plus en plus évident est de trouver une bonne raison de taxer les gens qui travaillent. C’est comme la CSG, mais en pire : comme tout le monde a besoin d’énergies fossiles – depuis la nuit des temps, on utilise des énergies fossiles, bois, charbon, puis pétrole, ne serait-ce que pour se chauffer l’hiver – ils ont là une manne inépuisable en impôts, ad vitam aeternam.

      Cette affaire du réchauffement climatique catastrophique d’origine humaine est une gigantesque escroquerie, de la même ampleur que l’escroquerie visant à faire croire qu’il existait avant Israël un « peuple palestinien » que les Juifs auraient soit-disant supplanté en 1948.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *