toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le milliardaire Soros est derrière la campagne anti-Netanyahu


Le milliardaire Soros est derrière la campagne anti-Netanyahu

Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une campagne de déstabilisation en Israël derrière laquelle pourrait se trouver le milliardaire américain George Soros, d’après Avigdor Eskin, analyste politique israélien.

Les accusations de corruptions portées contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu seraient une partie de la campagne de déstabilisation qui aurait été lancée contre lui par le célèbre milliardaire américain George Soros, a déclaré à Avigdor Eskin, analyste politique.

Selon M.Eskin, «George Soros a toujours été un ennemi systémique d’Israël. Sa fondation Open Society a soutenu et soutient toujours les structures qui sapent les fondements de l’État hébreu. Elle ne se limite pas à financer les démarches anti-israéliennes, mais s’ingère dans des processus politiques du pays».

M.Soros s’est «ingéré dans des campagnes électorales en Israël pour porter au pouvoir des représentants de la gauche libérale». Qui plus est, «le département d’État américain a activement participé à ces efforts anti-israéliens», affirme l’expert.

«Pendant la campagne électorale en Israël, le département d’État a versé 350.000 dollars à l’organisation OneVoice International en vue d’œuvrer contre l’élection de M.Netanyahu. Ces fonds ont été envoyés au groupe V15 en Israël qui a recherché des informations négatives sur M.Netanyahu. Devinez qui a fondé cette structure libérale mondialiste en 2003? C’était George Soros», note M.Eskin dans un article publié sur Ria.ru.

La confrontation entre George Soros et Benjamin Netanyahu s’est poursuivie début février 2018 quand ce dernier a lancé une campagne en vue de déporter des milliers de migrants érythréens et soudanais ce qui a provoqué un vif débat dans la société israélienne et des protestations dans le pays. Selon le plan du gouvernement, les migrants africains doivent quitter Israël le 1er avril. Le 4 février, le journal Jerusalem Post a annoncé, citant une source proche de M.Netanyahu, que le Premier ministre accusait George Soros d’avoir lancé une campagne contre le plan d’Israël pour déporter les migrants africains. Le Premier ministre a alors noté que New Israel Fund, un centre de financement de militants et d’actions d’extrême gauche soutenu par M.Soros, participait à cette campagne.

George Soros
© AP PHOTO/ KEVIN WOLF
Israël vs Soros, le milliardaire dont tout le monde a marre

George Soros a rejeté les accusations de M.Netanyahu, tout en critiquant le plan d’Israël de renvoyer les migrants. Le milliardaire est connu pour son soutien aux campagnes d’accueil des migrants. En 2015, il avait notamment publié un article intitulé «Rebâtir le système du droit d’asile», appelant l’UE à accueillir des millions de demandeurs d’asile. Le parti au pouvoir en Hongrie, le Fidesz, a dénoncé ce plan comme une tentative de «reconstruire» l’Europe.

La police israélienne a recommandé à la mi-février au procureur de se pencher sur deux différentes affaires de corruption en lien avec M.Netanyahu.

M.Netanyahu est soupçonné d’avoir reçu 300.000 dollars de pots-de-vin de la part de riches personnalités pour plusieurs services. La police estime également qu’il y a eu corruption dans le cadre d’un accord secret que M.Netanyahu a cherché à conclure avec le propriétaire du quotidien Yediot Ahronot pour que ce journal lui donne une couverture favorable. La police a demandé l’inculpation de M.Netanyahu pour corruption, fraude et abus de confiance. Le Premier ministre clame son innocence et exclut de démissionner.

 





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 15 thoughts on “Le milliardaire Soros est derrière la campagne anti-Netanyahu

    1. gregory

      Israël vaincra et soros le zorro de la gauchosphère mondialiste crèvera de rage, les gauchistes seront les victimes consentantes de leurs faux amis de l’islam en marche!

    2. Jacques B.

      Toujours dans les mauvais coups, ce Soros. Ce type est le diable incarné.

      L’avantage c’est que son nom commence à être connu, et pas dans à son avantage.

    3. Zayith

      C’est ce qui s’appelle avoir les yeux injectés de sang. Ce type a une tête de hibou, symbole hautement occulte.

    4. amsallem

      Soros est une ordure qui a compris qu’Israel est la lumiére du monde qu’il veut detruire mais il crevera avant . les juifs de son espece sont les pires enemis du monde libre et d’Israel , mais ils ne vaincront pas .

    5. midom

      Ils vont bien ensemble; le juif antisémite avec l' »islamic rot »!
      Ils me rappellent le couple Nixon/ Kissinger: un grand antisémite avec un Juif qui n’aimait pas du tout son peuple!

    6. Armand Maruani

      En regardant cette photo on a envie de la placarder dans les rues de Dallas avec la mention  » Wanted  » .

      Et le jour de leur visite dans cette ville envoyer le fils d’Oswald à la bibliothèque au moment de leur passage .

      Mais surtout qu’il ne fasse pas la connerie d’aller se réfugier au fameux cinéma où fut arrêter Lee Harvey aprés la séance de safari .

    7. edouardo

      CE N’EST SEULEMENT UN IMBECILE,MAIS UN JUIF CON,QUI S’AFFICHE AU COTE D’UN MUSULMENT QUI N’AIME PAS ISRAEL!!!

    8. Circonstances exténuantes

      Je n’aime pas le choix du verbe « déporter » des migrants. Ils se sont eux-mêmes déportés vers chez nous, et ils menacent objectivement l’avenir d’Israël. Le chef du Mossad disait au début de ce phénomène de violation des frontières que les candidats à l’installation en Israël approchent le milliard. Inutile de prendre le modèle français pour comprendre la suite de ce phénomène. Il suffit de constater le malaise et l’insécurité que subissent les Israéliens du sud de Tel-Aviv, quand ils n’ont plus qu’à laisser à ces conquérants leur place en désespoir de cause.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *