toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Isère : l’individu qui a proféré des insultes avant de foncer en voiture sur des militaires a été interpellé


Isère : l’individu qui a proféré des insultes avant de foncer en voiture sur des militaires a été interpellé

Ce conducteur, qui avait ciblé des soldats faisant leur footing, sans faire de blessés, a été arrêté à son domicile à Grenoble vers 12h40. La propriétaire du véhicule a elle aussi été interpellée dans la foulée.

Un véhicule a foncé ce jeudi matin, délibérément ou non, sur des militaires dans l’Isère, sans faire de blessés, selon plusieurs sources jointes par Le Figaro. Le conducteur présumé a été arrêté à son domicile cité de l’Arlequin à Grenoble par la BRI et la sécurité publique vers 12h40, sans opposer aucune résistance. Il aurait agi sous l’emprise de l’alcool, comme le confirment les conclusions d’un test d’alcoolémie communiqué ce jeudi après-midi.

La propriétaire de la voiture, une Peugeot 207, a quant à elle été appréhendée à Echirolles, toujours dans l’Isère. Les enquêteurs de la police judiciaire, à qui le parquet de Grenoble a confié l’affaire, n’exclut pas qu’une troisième personne ait été dans ce véhicule, contrôlé une première fois par une patrouille qui trouvait ses occupants «passablement excités».

Insultes et embardée

En attendant de préciser les circonstances de cette affaire, les policiers disposent d’un premier scénario. La scène s’est produite entre 8h30 et 9h à proximité de la caserne de l’Armée de terre à Varces, qui accueille près de 2000 hommes et femmes. Elle s’est déroulée en deux temps. Au volant de sa voiture, un homme «plutôt jeune» a d’abord insulté un premier groupe de militaires du 93e régiment d’artillerie de montagne, partis faire un footing.

Loading...

Selon le témoignage d’un militaire qui était devant le régiment ce matin-là, la voiture s’est arrêtée au niveau d’un premier groupe qui traversait le boulevard devant l’entrée du régiment. Le conducteur a commencé à les insulter et les menacer. Il y avait, toujours selon ce témoin, une passagère aux cheveux bruns à sa droite. Il a ensuite roulé quelques mètres et s’est arrêté en warning devant l’entrée du régiment, avant de repartir.

Vingt-cinq minutes plus tard, l’individu a recroisé les soldats et a proféré de nouvelles insultes tandis que son véhicule a fait une embardée en direction d’un binôme de militaires. Ces derniers ont tout juste eu le temps de se jeter sur le bas-côté pour éviter le choc. L’homme a ensuite pris la fuite.

Des motivations encore inconnues

Avant son interpellation, un important dispositf de recherche avait été mis en place. Une centaine de gendarmes ont quadrillé l’Isère et un dispositif d’urgence a été déployé sur le département et ceux alentours.  Plusieurs sources ont appelé à la prudence. «On ignore encore les motivations de cet individu», note une source proche du dossier. «S’agit-il d’un différend personnel? D’un acte terroriste? Il est trop tôt pour l’affirmer».

Le parquet antiterroriste de Paris suit le dossier de près, mais l’affaire est suivie par celui de Grenoble qui a ouvert une enquête de flagrance pour tentative d’homicide. Cette attaque intervient le jour même où étaient rendus les derniers hommages aux quatre personnes tuées vendredi dernier par le djihadiste Radouane Lakdim lors d’attentats dans l’Aude.

La caserne accueille l’état-major de la 27e BIM, le 93e régiment d’artillerie de montagne (RAM) et le 7e bataillon de chasseurs alpins (BCA).

Source

Learn Hebrew online






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Isère : l’individu qui a proféré des insultes avant de foncer en voiture sur des militaires a été interpellé

    1. Cyrano

      Ces gens ont toute ma considération et ma reconnaissance . Quand je pense que des couillons sous prétexte d’avoir été verbalisé alors qu’ils étaient en infraction, font un amalgame entre leur infraction et le travail de sécurité national que ces fonctionnaires font . C’est tellement petit .

    2. Charles Martel

      Donc parce qu’ils ont bu un verre et n’ont pas prononcé les mots ultimes tout en fonçant sur des militaires en les insultant à tout va, c’est suffisant pour les disculper de terrorisme !
      Mais quand on sait qu’il existe une drogue spécifique pour les djihadistes pour se donner du « courage », pourquoi ne pas les considérer comme de simples drogués et alcoolos ? Ah ces médias et politiciens soumis à l’islam !
      Sachant que foncer sur quelqu’un avec une voiture est considéré pénalement comme une tentative de meurtre avec arme pare destination ; ces « lascars » même s’ils disent qu’ils étaient bourrés, ne savaient pas ce qu’ils faisaient ou ont oublié et sont prêts à noyer le tribunal avec leurs larmes de crocodiles ; il n’en reste pas moins que ce sont des terroristes et doivent donc être exécutés.

    3. pauledesbaux

      l’Armée, l’Eglise, les juifs qu’attend-t-on pour entrer dans lard (façons de parler) de ces porcs ? LA FRANCE AURAIT-ELLE LE SENS DE L HONNEUR, de ses VALEURS?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *