toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Carcassonne : des journalistes agressés dans la cité du terroriste Radouane Lakdim « plusieurs jeunes criaient sans vergogne leur soutien rageur à Radouane Lakdim »


Carcassonne : des journalistes agressés dans la cité du terroriste Radouane Lakdim « plusieurs jeunes criaient sans vergogne leur soutien rageur à Radouane Lakdim »

Plusieurs équipes de journalistes se sont rendus dans la cité Ozanam, à Carcassonne, après les attaques terroristes de l’Aude. Des jeunes les ont violemment menacés et agressés.

La situation était tendue, et les messages très clairs. Les journalistes présents cité Ozanam, où vivait Radouane Lakdim, le terroriste auteur des attaques qui ont fait quatre morts, dans l’Aude, ont été agressés samedi 24 mars. France 3 Occitanie avait envoyé deux reporters sur place, ils se sont fait agresser par des jeunes du quartier et l’un d’eux leur a lancé : « Casse-toi je vais t’éclater. »

Soutien de certains jeunes au terroriste

A quelques encablures, c’est cette fois-ci un journaliste du Monde, Yann Bouchez, qui a subi les menaces de deux jeunes qui « patrouillaient » en voiture. L’un d’eux lui aurait lancé : « T’es journaliste ? Barre-toi d’ici ou je te casse les jambes. » Selon Franceinfo, les journalistes de France 3, BFMTV et d’une télévision suisse-italienne ont été également violemment agressés. « Ils ont commencé à nous bousculer et à prendre nos pieds de caméras en les lançant sur nous. C’était une très vive altercation », a décrit Marc Dana, journaliste à France 3.

« Bienvenue dans la « vraie vie », pas celle derrière un ordi, un micro ou devant une caméra ! » a-t-elle écrit. La situation était toutefois extrêmement tendue. En suivant les forces de l’ordre dans la cité après les attaques vendredi soir, Le Parisien a rapporté que « plusieurs jeunes criaient sans vergogne leur soutien rageur à Radouane Lakdim ».

Source 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Carcassonne : des journalistes agressés dans la cité du terroriste Radouane Lakdim « plusieurs jeunes criaient sans vergogne leur soutien rageur à Radouane Lakdim »

    1. Pinhas

      Faut-il encore plus de signes aux journaleux bien pensants pour comprendre que désormais nous sommes sur le territoire des muzz et plus chez nous en France .

      Un très grand ménage s’impose ……

      Avec les muzz pas de gentillesse , ils ne comprennent que la force .

    2. Pinhas

      Alors , on est en droit de se poser cette question :

      La minute de silence de la communauté muzz , elle est était destinée à qui ?

    3. Nephtali

      Les « journalistes » croyaient qu’ils allaient obtenir la bienveillance de la racaille en la traitant avec mansuétude. Ils découvrent bien trop tard que ce ne sera jamais le cas.

    4. alauda

      Vous souvenez-vous du type de Baraka city qui refuse de serrer la main d’une femme ? Selon lui, « Le défi de la #France, est de résister contre cette émotivité qui plonge les Français dans la division et la haine quand des attaques sont commises. » Et il s’en prend en plus aux médias !

      Le droit fondamental d’être informé n’est pas reconnu ni par ce mec, ni par les agresseurs de journalistes. CQFD

      Il n’y a plus d’unité en France, parce que nos valeurs ne sont plus partagées par des sécessionnistes. Pur constat sans la moindre émotivité.

    5. Charles Martel

      Bon, je n’y crois pas. Mais il serait bon de rapatrier tous nos militaires en opex pour désinfecter les habitations de banlieues.

    6. Auguste

      J’ai le même ressenti que leurs anciens qui étaient au FLN car la France est colonisé par les arabes , les musulmans et les africains . Il paraîtrait que je serai raciste ? A mon avis je suis patriote , français de souche mais je n’ai pas le courage du FLN algérien de 1961 , je suis trop pacifique ou lâche . L’Europe devrait prendre conscience de sa colonisation par l’Afrique noir et arabe et de tous les musulmans du monde et penser au moins au début comme e FLN algérien .

    7. María

      La question qui me vient immédiatement à l’esprit : ces personnes ont-elles porté plainte pour agression et apologie du terrorisme ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap