toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le démenti des photos: les turcs prétendent n’avoir « jamais utilisé » d’armes chimiques contre les Kurdes en Syrie


Le démenti des photos: les turcs prétendent n’avoir « jamais utilisé » d’armes chimiques contre les Kurdes en Syrie

 

Avec la colère qui monte dans les manifestations anti-turques qui se répandent partout dans le monde, le regime turque affirme n’avoir « jamais utilisé » d’armes chimiques en Syrie. L’ambassade de Turquie en Russie a catégoriquement démenti l’utilisation d’armes chimiques par l’armée de son pays en Syrie.

Dans un communiqué paru ce dimanche, 18 février 2018, l’ambassade turque affirme que « les rapports concernant une attaque chimique à Afrin sont infondés ».

Les diplomates turcs dénoncent des allégations « mensongères » et un effort de « propagande » visant à ternir l’offensive militaire que mène depuis le 20 janvier la Turquie dans la région d’Afrin contre les Unités de protection du peuple (YPG).

Selon les médecins à Afrin, une dizaines de personnes dont des six enfants avaient les « pupilles dilatées » et « des difficultés respiratoires » suite à une attaque avec des substances toxiques présumée de la Turquie.

Par ailleurs, le directeur de l’hôpital à Afrin affirme que ces symptômes proviennent d’une attaque chimique, et que l’équipe médicale de l’hôpital essayait d’identifier le type de gaz. Selon lui, l’inhalation de ce gaz toxique a augmenté le rythme cardiaque, provoqué des vomissements et des toux.

Les victimes, actuellement soignées, présentent des symptômes évoquant une exposition à une catégorie de produits chimiques comprenant des agents neurotoxiques. En explosant, ces dernières se seraient disséminées dans l’atmosphère.

Alors que l’armée turque a donné l’assaut meurtrier aux faubourgs de la ville de Afrin et que le nombre de Kurdes morts dépasse les 200, les habitants kurdes de l’est de Afrin voient de nouvelles sortes de bombes tomber sur leurs quartiers. Une fumée blanche dense, source d’asphyxie. L’utilisation d’une telle arme dans des lieux habités est interdite.

Plusieurs blessés  kurdes informent  que les obus tirés par les forces turcs d’occupation à l’est Afrin  émanaient des gaz et de la fumée blanche. C’est la première fois que ces obus ont été utilisés depuis le début de l’agression, le 20 janvier dernier. Selon des témoins, les forces turcs d’occupation ont tiré plusieurs obus sur les maisons civiles, à l’est de la ville. Une fumée dense, avec une très forte odeur, cachait la vue. L’hystérie touchait tout le monde. Au moins une dizaine de maisons ont été incendiées.

Il devenait de plus en plus difficile pour la Turquie de nier avoir eu recours d’armes chimiques et des produits brûlants contre les Kurdes syriens. On peut voir ces images de ces enfants  dont l’aspect ne trompe. Si ce gaz était délibérément tiré sur la population civile, les responsables turcs finiraient devant la Haye. Les produits chimiques sont une arme de terreur. Le gaz tiré brûle au contact de la peau.

 

Selon les médecins syriens, pour les enfants kurdes à Afrin qui ont des brûlures dans le corps, il n’est pas rare qu’elles atteignent l’os.

 

En fait, les forces turcs d’occupation utilisent cette arme contre les civils, hommes comme femmes, grands comme petits dans les quartiers résidentiels à Afrin. Elles le font pour mettre à genoux le peuple Kurde et casser sa volonté.

Les turcs entendent garantir leurs intérêts via l’hostilité contre les Kurdes syriens, dans une lutte qu’ils sont en train de perdre,  alors qu’ils font face à une situation catastrophique dans laquelle s’enlise leur armée.

Combien de crimes de guerre encore avant une réaction de l’ONU et des nations dites « démocratiques et droitdelhommiste »,du Tribunal Pénal International, ou de tout autre organisme capable de réagir aux crimes de guerre turcs!

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Le démenti des photos: les turcs prétendent n’avoir « jamais utilisé » d’armes chimiques contre les Kurdes en Syrie

    1. yacotito

      mais le TPI ne fera rien, l’UE non plus.
      Les turcs sont musulmans, ils ont donc tous les droits. Ah, s’ils etaient juifs, ce serait different

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    20 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap