toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« le 15h17 pour Paris » un film de Clint Eastwood sur l’attentat déjoué du Thalys grâce à l’intervention de trois jeunes Américains


« le 15h17 pour Paris » un film de Clint Eastwood sur l’attentat déjoué du Thalys grâce à l’intervention de trois jeunes Américains

Le réalisateur américain s’est emparé de l’histoire de l’attentat déjoué dans le TGV Amsterdam-Paris, le 21 août 2015. Trois jeunes Californiens avaient réussi à désarmer l’assaillant. Un film qui fait se télescoper trois univers : le cinéma hollywoodien, la province française et la justice, dont l’enquête est loin d’être achevée.

«À Arras à ses enfants morts pour la défense du droit.» Lors de son passage dans le chef-lieu du Pas-de-Calais l’été dernier, Clint Eastwood a peut-être remarqué le monument aux morts qui fait face à la gare, à une poignée de minutes de la sublime Grand-Place.

Comme un symbole de ces Hauts-de-France labourés depuis des siècles par les guerres et la souffrance mais aussi par l’héroïsme, la résurrection et la beauté. En somme un vrai film de «Clint». Mais le réalisateur américain était venu pour raconter une autre histoire. Celle de l’attaque terroriste survenue le 21 août 2015 à bord d’un Thalys parti d’Amsterdam.

Un attentat déjoué grâce à l’intervention de trois jeunes Américains en vacances: un étudiant, Anthony Sadler, et deux militaires, Alek Skarlatos et Spencer Stone. C’est leur histoire que Clint Eastwood retrace dans son dernier film The 15: 17 to Paris , qui sort ce mercredi en France et le 9 février aux États-Unis.

Loading...

Les trois Américains y jouent leur propre rôle. Le «scénario» de l’attaque est connu. Un Marocain de 25 ans, Ayoub El Khazzani, était monté à bord à Bruxelles avec une kalachnikov et neuf chargeurs, un pistolet, un cutter et de l’essence. L’homme arme sa kalach dans les toilettes.

Il sort torse nu et un jeune Français, qui a tenu à garder l’anonymat, tente de le désarmer. Un autre voyageur, Mark Moogalian, franco-américain (qui joue dans le film avec son épouse), s’empare du fusil d’assaut mais El Khazzani lui tire dessus avec son pistolet. Le Marocain récupère son arme et reprend sa progression. Alek Skarlatos, en train d’envoyer des textos alors …

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “« le 15h17 pour Paris » un film de Clint Eastwood sur l’attentat déjoué du Thalys grâce à l’intervention de trois jeunes Américains

    1. c.i.a.

      Ce n`est pas ca, l`islam!!,Eastwood le pro-Trump, va souligner les héros «  ordinaire « de la vie de tout les jours, face à ces lâches et barbares de l`islam!, BRAVO POUR LEUR COURAGE DE CES HÉROS!,passés,présents et futurs, MÉDAILLE D`HONNEUR!

    2. Pinhas

      Clint doit bien rire en cachette de nos poli tocs qui ont laissé la France se transformer en pays de soumis.
      Faudra t’il une fois de plus que l’armée Américaine vienne nous sauver ?
      Bravo aux courageux Américain.
      On vous envie d’avoir un tel Président qui en a lui au moins ….

    3. sarah

      Merci à ces trois jeunes américains : ce sont des héros pour mon petit-fils qui va avoir huit ans cette année et il voudrait leur ressembler.
      Courageux et amis depuis l’enfance : l’amitié pour moi est un sentiment plus fort que ce sentiment qu’on appelle l’amour qui est assez fréquemment qu’un mélange d’hormones et de sexe. Il y a un écrivain qui a dit : « Il n’ya qu’un lit qui sépare l’amitié de l’amour. »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *