toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Erdogan veut sortir les forces US de Manbij, pour occuper tout le nord de la Syrie


Erdogan veut sortir les forces US de Manbij, pour occuper tout le nord de la Syrie

Recep Tayyip Erdogan, qui menaçait depuis des mois de mener une nouvelle agression  militaire contre les  kurdes dans le nord de la Syrie, a réalisé sa menace le 20 janvier dernier, après que le gouvernement américain eut annoncé sa décision de créer une nouvelle armée kurde de 30 000 personnes dans le Nord syrien.

L’opération dite Rameau d’olivier vise à déloger, du nord de la Syrie, les populations kurdes  et les Unités de protection du peuple (YPG), une mouvement kurde soutenue par les Américains et considérée par Ankara comme une organisation terroriste proche du PKK.

Pour Ankara, les Unités de protection du peuple sont l’aile armée du Parti de l’union démocratique, et les Forces démocratiques syriennes, la branche syrienne du groupe du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Depuis le début de l’offensive, 268 civiles kurdes et 23 militaires ont été tués, des membres de l’armée turque.

Un général américain menace la Turquie d’attaques de représailles au nord de la Syrie

Un général américain en mission à Manbij, une ville syrienne du gouvernorat d’Alep, a menacé la Turquie de violentes représailles si les soldats US faisaient encore l’objet d’attaques des forces turques dans cette ville frontalière du nord de la Syrie.

Ces propos sont intervenus alors que le lieutenant-général Paul E. Funk, accompagné de son camarade Jimmy Gerard, commandant du contingent américain en mission spéciale à Manjib, visitait des zones frontalières proches de celles contrôlées par les troupes turques.

Selon le New York Times, cette première visite effectuée par ce haut gradé de l’armée US sur les lignes de front du nord de la Syrie a eu lieu après que le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé d’attaquer Manjib et enjoint par la même occasion aux forces américaines d’évacuer la ville.

Mais aux injonctions du président turc, le général Joseph Votel, commandant du CENTCOM, a seulement répondu qu’il n’envisageait aucunement de retirer ses troupes ou de les transférer ailleurs. Ce refus des USA de retirer ses troupes de la ville de Manjib ne fait qu’accroître les risques d’un face-à-face avec les forces turques.

Ankara veut sortir les forces US de Manbij

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé le 6 février les Etats-Unis à retirer immédiatement leurs forces de la ville syrienne de Manbij, sur la rive droite de l’Euphrate.

Il a répète que Manbij, au nord-nord-est de Damas, serait la prochaine étape de l’opération Rameau d’olivier.

Lors d’un discours devant les membres du bloc parlementaire de son parti AKP (Parti de la justice et du développement, au pouvoir en Turquie), le président turc a affirmé que Manbij serait la prochaine destination des forces turques au cours de l’opération « Rameau d’olivier ». « Les Américains doivent quitter immédiatement Manbij », a réitéré Erdogan, ajoutant que la Turquie entendait rendre cette ville à ceux à qui elle appartient véritablement.

« Les dirigeants américains nous ont dit : “Nous sortirons de Manbij, nous ne resterons pas à Manbij” », a déclaré Erdogan, cité par l’agence turque Anadolu.  « Alors pourquoi restez-vous ? Allez, partez ! Vous avez certes des plans pour la Turquie, l’Iran et peut-être la Russie. »

Erdogan a également demandé pourquoi les Américains continuent toujours d’envoyer des armes dans le Nord syrien, bien que cette région ait été nettoyée de la présence des terroristes selon lui. Il a ajouté que la Turquie continuerait avec détermination son agression militaire à Afrin et la poursuivrait à Idllib.

Erdogan a pourtant affirmé que contrairement aux Américains, qui étaient restés une quinzaine d’années en Irak et en Afghanistan, la Turquie n’avait pas l’intention d’occuper le Nord syrien.

Le 27 janvier, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Çavusoglu, avait déjà exigé que les Américains « se retirent immédiatement de Manbij ».

L’année  derniere , Ankara  avait annoncé vouloir reprendre Manbij aux  kurdes. Selon la chaîne d’information Al Jazeera il semblerait toutefois que les Etats-Unis et la Russie auraient persuadé la Turquie de ne pas entreprendre d’action militaire à Manbij, l’armée américaine se chargeant du contrôle de la ville.

Aux côtés de l’armée turque, l’Armée syrienne libre (ASL) fait partie des forces anti-kurde.

L’agression turque inclura Manbij

Recep Tayyip Erdogan a menacé que l’offensive Rameau d’olivier s’étendrait vers d’autres villes syriennes.

Il a déclaré que l’opération menée inclurait la ville de Manbij (nord de la Syrie). Il a tenu ces propos dans un discours prononcé lors de la sixième conférence périodique du Parti AKP, au pouvoir, dans la province de Corum, dans le centre de la Turquie. Manbij est l’une des villes où sont également présentes les troupes américaines, dont Ankara a demandé le retrait.

Le général Joseph Votel, commandant des forces américaines au Proche-Orient, a déclaré  en réponse à cette demande que Washington n’avait pas l’intention de retirer ses troupes pour le moment.

Erdogan a poursuivi en disant que son pays ne cherchait pas à occuper la région d’Afrin ou d’autres régions de la Syrie et qu’il accueillait trois millions et demi de réfugiés syriens.

Les forces turques ont réussi à occuper la région du mont de Barsaya et le village de Jando au sud.

Les Turcs veulent créer une base aérienne au nord de la Syrie 

La Turquie envisage de créer sa base aérienne dans l’aéroport de Taftanaz, situé dans la province d’Idlib à la lisière d’Alep. Des sources d’information proches des opposants syriens annoncent qu’une délégation militaire turque en déplacement à Idlib, avait visité l’aéroport de Taftanaz.

Un convoi militaire turc de dizaines  véhicules est entré en Syrie dans la nuit de mardi à mercredi en direction de l’aéroport de Taftanaz, dans la province d’Idlib, dans le nord du pays. Cette base militaire sera complétée par sept sites militaires turques qui seront situés près des lignes de contact à l’ouest du chemin de fer al-Hayaz dans les rifs de Hama et d’Idlib.

La Turquie envisage de prendre le contrôle de l’aéroport de Taftanaz et de l’utiliser comme salle d’opérations pour gérer tous les «points d’observation», récemment établis par ses forces dans le nord-ouest de la Syrie.

Cela intervient quelques jours après que l’armée turque a déclaré avoir achevé la construction d’un quatrième point de contrôle dans la région d’al-Eis, dans le sud d’Alep face aux lignes de l’armée syrienne. L’armée turque a établi, fin 2017, des points d’observation, dans les rifs d’Alep et Idlib.

Le village de Tell al-Sultan dans le gouvernorat d’Idlib est une autre région où les forces turques ont mené une opération de reconnaissance afin d’y créer un siège militaire.

Pour justifier ces mesures, la Turquie prétend vouloir protéger le ciel d’Afrin et d’empêcher les Unités de protection du peuple (YPG) d’étendre leur influence en Syrie, d’autant plus que pour la Turquie, les forces des YPG constituent une branche du PKK, Parti des travailleurs du Kurdistan.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Erdogan veut sortir les forces US de Manbij, pour occuper tout le nord de la Syrie

    1. Pascale

      La Turquie va droit dans le mur: elle va se réveiller sous une guerre avec les américains et elle l’aura amplement mérité.

    2. Moshelé

      Les turques se prennent des déculottées mémorables, alors merdogan fait sa crise, ce type est simplement minable, une lopette !

    3. Pinhas

      Sur , le Erdogan doit tout comme Hitler se rouler parterre et modre ses tapis .
      Le jour où ce péteux disparaîtra son peuple fera la fête jour et nuit.

    4. Moshelé

      Alerte !!!!!!

      Un F-16 israélien est tombé sur territoire israélien ce matin, un pilote sévèrement blessé, l’autre très légèrement !

      Le F-16 Suffa revenait d’une mission en Syrie.

      Pendant la nuit l’aviation israélienne a conduit des opérations contre 12 bases syriennes et iraniennes en Syrie.

      On ne sait pas si le F.16 a été abattu ou si il a eu un problème technique.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    42 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap