toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Donald Trump contre-attaque sur la prétendue ingérence russe : Le FBI ont utilisé un dossier anti-Trump financé par les démocrates


Donald Trump contre-attaque sur la prétendue ingérence russe : Le FBI ont utilisé un dossier anti-Trump financé par les démocrates

La note Nunes pourrait ébranler le sommet de l’Etat américain, dans une guerre opposant les trois branches du pouvoir. Le FBI se serait appuyé sur un dossier anti-Trump financé par les démocrates pour justifier une mise sur écoute.

L’enquête sur la supposée ingérence de la Russie s’était installée dans la routine, un peu à l’image d’une longue guerre de tranchées. Mais ce 2 février 2018, Donald Trump a lancé une offensive majeure, en donnant son accord à la déclassification d’une note explosive pour le FBI.

Baptisé «mémo Nunes», du nom du chef du House intelligence committee (commission du Congrès chargée de surveiller les agences de renseignement américaines) Devin Nunes (républicain), ce rapport de quatre pages révèle des éléments secrets de l’enquête sur la supposée ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine.

La note conclut que le FBI s’est servi d’informations partisanes pour justifier une demande administrative de mise sur écoute d’un certain Carter Page, membre de l’équipe de campagne de Donald Trump en 2016. «Je pense que c’est terrible, si vous voulez savoir la vérité», a déclaré Donald Trump, s’exprimant à la Maison Blanche. «C’est une honte», a-t-il déploré, poursuivant : «Beaucoup de gens devraient avoir honte et même pire». «Voyons ce que ça va donner», a-t-il encore lancé.

Loading...

Un peu plus tôt ce même jour, le président américain s’était fendu d’une déclaration incendiaire contre le pouvoir judiciaire, l’un des trois piliers censés assurer le caractère démocratique du système politique américain, conjointement à l’exécutif et la branche législative. «Les cadres et les enquêteurs du FBI et du Département de la justice ont politisé les investigations en faveur des démocrates et contre les républicains», a ainsi lancé le chef de l’exécutif américain, ce 2 février 2018 sur son réseau social favori, attestant d’un affrontement au plus haut niveau de l’Etat.

Espion du MI6, dossier contre Trump payé par les Démocrates… et un FBI peu regardant

Beaucoup plus gênant pour les tenants d’une collusion – toujours hypothétique, faute notamment de preuves – entre l’équipe de campagne de Donald Trump et la Russie, la sulfureuse note confirme que le FBI s’est appuyé sur le «dossier Trump», élaboré par une entreprise de renseignement privée en 2016 : la Fusion GPS, basée à Washington.

Proche du Parti démocrate qu’elle compte parmi ses clients réguliers, cette officine a enquêté dès avant le début de la campagne électorale de 2016, pour le compte d’opposants républicains à l’investiture de Donald Trump comme candidat de son parti.

D’après le Washington Post daté du 25 octobre 2017, le Parti démocrate avait repris le dossier, et financé la suite de l’enquête à charge contre Donald Trump. Ce «dossier Trump», qui aurait été élaboré notamment avec le concours d’un ancien agent du MI6 recruté par l’occasion, Christopher Steele, aurait été transmis en décembre 2016 au renseignement américain par le sénateur républicain John McCain, néo-conservateur et opposant acharné à la candidature de Donald Trump auquel il reprochait notamment sa volonté d’apaisement avec la Russie.

Encore plus accablant, la note Nunes affirme, sur la base des informations que le FBI a été forcé de communiquer, que cette même agence a autorisé le versement d’émoluments par la direction du parti démocrate à Christopher Steele. En outre, toujours selon la note Nunes, le fait que le Parti démocrate ait repris l’enquête de Fusion GPS à son compte était connu du Département de la justice et du FBI mais a été dissimulé lors de la demande de mise sur écoute administrative.





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Donald Trump contre-attaque sur la prétendue ingérence russe : Le FBI ont utilisé un dossier anti-Trump financé par les démocrates

    1. sarah

      J’ai commenté dans l’article suivant. Cela ressemble à une nouvelle affaire Watergate mais dans le sens inverse : cette fois-ci, ce sont les Démocrates qui ont espionné les Républicains sous couvert du FBI.
      Le scandale du Watergate fit tomber Richard Nixon en Août 1974 mais dans le cas du conseiller de Trump espionné en 2016 pendant la campagne électorale, ces putes de médias vendues au Démocrates se taisent, relativisent et même, comble de la saloperie, disent en plus que Trump ne doit pas interférer dans l’enquête russe : moi, je dis qu’il doit VIRER MIUELLER.

    2. michel boissonneault

      c’est très bien que le Président Trump a laisser la publication de 4 pages mais en vérité c’est les 40 pages du mémo qui aurait été d’une total transparence …. juste parce qu’il a pas montrer 36 autre pages alors les anti-Trumps affirme que c’est de la manipulation …… M. Trump a failli donner le K.O. aux démocrates …….. pour moi il a manquer son coup de les achever , de les écraser …. moi qui rêve tant de voir Obama et les clintons en prison

    3. Armand Maruani

      Avec Hoover au FBI cette affaire n’aurait jamais existée .

      Personne ne le manipulait , au contraire .

      Lui seul détenait tous les renseignements .

      Hoover quoi que l’on dise était un vrai patriote et il aurait soutenu à n’en pas douter TRUMP et aurait fait tomber OBAMA depuis longtemps .

      Peut être aurait il sorti des dossiers le concernant pour l’empêcher d’être élu .

      Il ne faut pas être un enfant de choeur pour être à la tête du FBI .

      Tous les Présidents tremblaient devant lui .

      Sa technique ?

       » Vous savez Monsieur le Président nous avons des preuves que votre frère  » fréquente la mafia et qu’il couche avec une certaine Campbell qui est aussi  » la maitresse de Giancana .

       » De mon côté le secret sera bien gardé mais d’autres peuvent parler  »

      Cet échange a eu lieu entre Robert Kennedy et Hoover . En effet les frères K voulaient évincer le patron du FBI .
      Je ne parle même pas du désastre de la baie des cochons dont JFK était l’instigateur et que qu’Hoover en avait les preuves .

      A la seconde tout est entré dans l’ordre .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *