toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

À la suite de l’interception d’un F-16, l’armée israélienne prendra de nouvelles mesures


À la suite de l’interception d’un F-16, l’armée israélienne prendra de nouvelles mesures

L’armée israélienne pourrait prendre des mesures  disciplinaires contre deux de ses pilotes en cas de l’existence de fautes humaines à la suite du raid aérien ayant entraîné la destruction d’un chasseur F-16 par la DCA syrienne. Une enquête est menée sur les circonstances de l’interception du F-16 israélien.

Les pilotes qui survolaient le Galilée pourraient être blâmés de n’avoir pas utilisé le système de brouilleur ni effectué les manœuvres nécessaires pour échapper à ce missile.

Par ailleurs, selon les résultats de l’enquête menée, un problème technique serait le responsable du crash du F-16 israélien, mais les autorités militaires n’ont donné aucune précision sur cette avarie technique.

Loading...

Alors que tous les avions de combat volaient à haute altitude et prenaient pour cible leurs objectifs de loin, ce F-16 volait à basse altitude pour s’assurer que son missile atteindrait sa cible. La DCA syrienne a tiré 20 missiles de moyenne portée SA-17 et SA-5 en direction du F-16 israélien.

Les résultats définitifs seront divulgués mardi prochain par le commandant de l’armée de l’air israélienne.

Suite à la destruction d’un F-16 israélien par l’armée syrienne, ayant aggravé la tension qui marquait déjà les relations entre Israël d’une part et la Syrie et le Liban de l’autre, l’armée israélienne a installé des batteries de dôme de fer dans le nord du pays.

Le système de défense antiaérien  israélien est composé du Dôme de fer, de la Fronde de David et de l’Arrow. Le premier est en mesure d’intercepter les roquettes à courte portée, le deuxième est censé contrer les missiles balistiques à moyenne portée et le troisième serait chargé d’intercepter les missiles à longue portée et intercontinentaux.

Un drone iranien s’est infiltré, 10 février, dans les hauteurs du Golan, en provenance du territoire syrien. Des avions de chasse israéliens se sont dirigées  vers la Syrie avant de frapper certaines régions. Lors de cette offensive, un F-16 israélien a été abattu par l’armée syrienne.

Les missiles, tirés par l’armée syrienne, auraient traversé le centre d’Israël, survolant Haïfa et Tel-Aviv, avant de s’abîmer en mer. Le tir de ces missiles a entraîné un arrêt temporaire des vols dans l’aéroport Ben Gourion.

Learn Hebrew online

Pour la première fois depuis la guerre des Six-Jours, en juin 1967, l’armée syrienne a réussi à abattre un F-16 israélien, déséquilibrant ainsi le rapport de force dans la région.

Alors que le crash du F-16 pourrait ne pas indiquer un changement dans la domination aérienne israélienne, on ne sait pas encore très bien quel impact aura sur la liberté d’opération de la force aérienne en Syrie.

Israël n’a pas eu de véritable supériorité aérienne dans la région depuis la fin de 2015, lorsque la Russie a décidé d’installer une batterie de défense antimissile S-400 en Syrie assez puissante pour suivre la grande majorité de l’espace aérien israélien. Depuis lors, Israël a effectivement opéré en Syrie par la grâce de Moscou.

Loading...

Une mouche ne peut pas survoler la Syrie sans le consentement de la Russie de nos jours”, a déclaré un responsable de la défense israélienne au groupe de réflexion de l’International Crisis Group après l’installation du S-400.

Toutefois Israël pourrait utiliser ses F-35.

En effet, aucun F-35 n’a été impliqué dans l’opération de représailles lancée par Israël après la destruction du F-16 par la DCA syrienne. Certains analystes estiment que l’armée israélienne est capable de mener de nouvelles attaques avec la performance de ses chasseurs furtifs ultra-modernes et trop coûteux.

Le général Amnon Ein Dar, chef de la Division de la formation et de la doctrine de l’armée de l’air évoque notamment une exploitation optimale des F-35 ainsi que la possibilité d’équiper ces chasseurs des armes aéroportées israéliennes.

Le Hezbollah ,qui a peur, a déjà activé ses systèmes de défense aérienne.

L’armée israélienne a annoncé que le Hezbollah libanais avait activé ses systèmes de défense aérienne, y compris le Sa-5, selon le journal Rai al-Youm.

Le système Sa-5 à longue portée, de fabrication russe, utilise des missiles sol-air. Il est capable de cibler des avions de transport militaire, de patrouille et de reconnaissance.

Israël dit vouloir empêcher le Hezbollah d’utiliser des armes qui bouleversent l’équilibre des puissances. L’armée de l’air israélienne a réussi  tout au long des années de conflit, de bombarder plusieurs bases militaires en Syrie et des stocks de missiles stratégiques que le Hezbollah cherchait à transférer au Liban.

Par ailleurs, le site web Walla, citant des sources militaires israéliennes, rapporte que « l’accès du Hezbollah à la nouvelle technologie induit un progrès remarquable de sa capacité militaire, puisque le système de défense aérienne Sa-5 peut détecter et suivre les avions de combat  ». La détection est en soi une contre-attaque, car elle est s’inscrit dans la phase de préparation pratique pour l’interception d’une cible, explique le site.

Cependant, l’aviation israélienne, qui a pris l’habitude de voler sans restriction au-dessus du sol libanais, a fait face à de nouveaux défis ces derniers mois. Ses chasseurs sont équipés d’un système de pointe qui indique au pilote si le radar de l’ennemi est verrouillé ou non sur son appareil, à n’importe quelle altitude. Le cas échéant, le pilote modifie alors sa trajectoire de vol, notamment s’il effectue un vol de reconnaissance.

On estime pourtant que le système de défense aérienne Sa-5, dont la technologie remonte aux années 1970, n’est pas une menace pour les chasseurs israéliens, mais en est une pour les avions à faible vitesse comme les AWACS, les avions-cargos et les bombardiers lourds.

D’autre part, un spécialiste des questions militaires du journal Haaretz, citant des responsables militaires haut placés, déclare que « le Hezbollah n’a ni avion ni char, mais jouit d’un potentiel militaire qui range son armée dans le niveau intermédiaire du classement. Donc si une guerre éclate à la frontière nord, Israël ne sera pas en mesure de remporter le combat seulement via ses forces aériennes ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “À la suite de l’interception d’un F-16, l’armée israélienne prendra de nouvelles mesures

    1. Salmon

      Bibi a montré les restes dBibiu drone abattu dans le nord d Israël par les iranien
      Il a demandé a zarif sécurité iranienne si il reconnaissait le drne abattu?
      L Iran a attaqué Israël
      La communauté internationale ne condamne pas?

    2. Gérard Couvert

      Alia, c’est pas un peu cher pour un fer à repasser ? Sinon enfin on lit de plus en plus que la Russie est maitre du jeu en Syrie -pour l’instant- donc toutes les frappes Israéliennes ont été acceptées par les russe, c’est bon signe.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *