toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Salah Abdeslam voulait «finir le travail» après le 13 novembre, selon un texte qui lui est attribué


Salah Abdeslam voulait «finir le travail» après le 13 novembre, selon un texte qui lui est attribué

D’après un texte retrouvé dans un ordinateur en Belgique et attribué au terroriste Salah Abdeslam, celui-ci évoque sa volonté d’actionner sa ceinture explosive lors des attentats du 13 novembre 2015. Sauf que celle-ci s’est révélée défectueuse.

La radio France Inter a publié en partie un texte attribué à Salah Abdeslam, seul membre des commandos djihadistes du 13 novembre 2015 encore vivant, qu’il aurait écrit après l’opération (mais avant, donc, sa capture par les forces de l’ordre en mars 2016). On y apprend qu’il aurait souhaité, effectivement, participer activement aux attentats en tentant de se faire exploser.

Ce texte, non daté, a été découvert par les enquêteurs de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC) dans un ordinateur retrouvé dans une poubelle en Belgique près de la planque utilisée par le commando ayant commis les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles.

Se présentant comme «Abu Abderrahman», l’auteur de la lettre écrit avoir «participé à la première attaque» et n’avoir pas pu utiliser sa ceinture explosive car elle était défectueuse, selon France Inter.

Bien que j’aurai [sic] voulu être parmi les shahid [martyrs], Allah en a décider [sic] autrement […] et j’ai réussi à rejoindre le reste des frères car il y avait un défaut dans ma ceinture

«Bien que j’aurai [sic] voulu être parmi les shahid [martyrs], Allah en a décider [sic] autrement […] et j’ai réussi à rejoindre le reste des frères car il y avait un défaut dans ma ceinture», informe son message.

J’aimerais juste pour l’avenir être mieux équipé avant de passer à l’action

La ceinture de Salah Abdeslam, actuellement détenu en France et qui doit être jugé en Belgique à partir du 5 février pour une fusillade intervenue au cours de sa cavale, constitue une des zones d’ombre de l’enquête.

Une expertise avait déterminé qu’elle était défectueuse mais ceci ne permettrait pas de savoir s’il avait ou non tenté de l’actionner le 13 novembre 2015, lors des attentats de Paris et de Saint-Denis qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés. Il l’avait abandonnée à Montrouge (Hauts-de-Seine) dans la nuit du 13 au 14 novembre.

Dans le message qui lui est attribué, Salah Abdeslam expliquait avoir songé à se rendre en Syrie après les attentats mais que «la meilleure chose à faire était de finir le travail ici avec les frères». «J’aimerais juste pour l’avenir être mieux équipé avant de passer à l’action», prévenait-il dans cette lettre.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Salah Abdeslam voulait «finir le travail» après le 13 novembre, selon un texte qui lui est attribué

    1. Armand Maruani

      Des lascars comme lui il y en a des tonnes dans les cités .

      Des branleurs qui cherchent leur heure de gloire .

      A la finale il a fini comme une lopette dans une cellule .

      Qu’a t il fait dans sa vie ? qu’a t il construit de positif ?

      Est il capable d’élever des enfants et quel exemple pour eux ?

      Oui une grosse merde insignifiante qui ne mérite même pas une ligne dans les gazettes .

      D. merci , même pas capable d’utliser une ceinture .

    2. sarah

      Ce n’est pas une information : le lendemain du 13 novembre, le procureur de Paris, François Molins avait dit que cette ceinture retrouvée dans une poubelle à Montrouge n’avait certainement pas explosé parce qu’elle avait dysfonctionné. Nous n’avons à présent que la confirmation sur une info déjà connue mais France Inter, cette radio de gauchistes pro-arabes de Palestine, a eu besoin de se faire mousser.
      Evitez de citer cette radio anti-israëlienne : les juifs sionistes qui commentent sur ce site ne s’en porteront que mieux.

      PS : Ce genre de criminels coûtent cher aux français en impôts à les nourrir, à les loger, à assurer leur protection, à les chauffer, à les distraire, à les déplacer comme l’autre monstre de Lelandais Nordhal que la police française incompétente n’a toujours pas réussi à faire parler. Je pense au calvaire des parents qui ont pris, eux, perpétuité avec la mort de leurs enfants.
      Pour tous ces criminels, je fredonne la chanson de Sardou : « Je suis pour. » Une balle dans la tête à genoux (ils ne méritent pas de mourir debout) et adieu.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap