toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

On croit rêver : Les djihadistes détenues en Syrie porte plainte contre la France pour «détention arbitraire»


On croit rêver : Les djihadistes détenues en Syrie porte plainte contre la France pour «détention arbitraire»

On croit rêver : Les avocats des djihadistes françaises et leurs enfants arrêtés en Syrie par les Kurdes ont fait savoir dans un communiqué qu’ils attaquaient les autorités françaises pour «détention arbitraire» et «abus d’autorité».

Les avocats des femmes djihadistes et de leurs enfants détenus en Syrie vont porter plainte contre les autorités françaises. Les médiatiques défenseurs des candidates au retour, Marie Dosé, William Bourdon, Martin Pradel et Marc Bailly, s’en expliquent dans un communiqué publié le 17 janvier. Ils affirment que «le Kurdistan syrien n’ayant aucune existence légale et ne disposant par là même d’aucune institution souveraine, ces femmes et ces enfants sont tous détenus sans droit ni titre». Les familles sont en effet retenues au Kurdistan syrien ou au Rojava, un état auto-proclamé le 12 novembre 2013 sans que la communauté internationale ni la Syrie ne le reconnaissent.

Les avocats insistent sur le fait que «toutes ces femmes font l’objet de poursuites judiciaires en France, d’un mandat de recherche ou d’un mandat d’arrêt français, et qu’elles acceptent de faire face à leur responsabilité pénale dès leur arrivée sur le territoire français». Selon eux, «les autorités françaises seraient parfaitement informées» de leur présence et «feraient délibérément le choix de s’abstenir de toute intervention».

Ils estiment que les autorités françaises «contribuent à la poursuite de ces détentions arbitraires» et «exposent en outre ces mères et ces enfants à des risques évidents, notamment sur le plan sanitaire, dans une zone de conflit». Ils demandent également au parquet d’ouvrir une enquête préliminaire.

Leur communiqué fait écho aux propos de Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement. Il avait déclaré le 4 janvier sur BFMTV que les djihadistes femmes capturées au Kurdistan syrien seraient «jugées là-bas» si les «institutions judiciaires sont en capacité d’assurer un procès équitable» avec des «droits de la défense respectés».

Qui reste encore détenu en Syrie ?

Alors que les combats s’achevaient en Syrie à l’automne 2017, les forces kurdes ont capturé une quarantaine de djihadistes français adultes, autant d’hommes que de femmes, accompagnés d’une vingtaine d’enfants.

Bruno Vinay, l’avocat de la djihadiste Emilie König qui avait écrit à Emmanuel Macron depuis la Syrie pour plaider son rapatriement, bataille avec les autorités pour que sa cliente soit jugée en France.

Le Figaro, qui s’appuie sur des sources française et irakienne, a aussi affirmé le 26 décembre que la France tenteraitde négocier le retour de quatre enfants de combattants qui figurent au sein d’un groupe de 70 djihadistes francophones. On compterait parmi eux plusieurs ressortissants français : quatre hommes, cinq femmes et cinq enfants, dont un orphelin de parents morts durant la guerre.

Le 15 janvier, la ministre des Armées, Florence Parly, a maintenu la position du gouvernement concernant le sort des djihadistes français actuellement détenus en Irak et en Syrie, évoquant leur dangerosité en cas de retour sur le territoire français. Elle a ainsi assuré que «beaucoup de ces personnes détenues sur ces théâtres continu[aient] d’affirmer leur volonté de rentrer pour poursuivre le combat en France». Emmanuel Macron avait quant à lui affirmé début novembre que le retour des femmes djihadistes serait examiné «au cas par cas». Il avait également insisté sur la reconnaissance par la France de la justice irakienne.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 17 thoughts on “On croit rêver : Les djihadistes détenues en Syrie porte plainte contre la France pour «détention arbitraire»

    1. Camus

      Elles prennent la France pour une pute , alors que les grosses salopes , ce sont elles . on devrait ouvrir les bordels pour arabes et les y mettre , toutes . au moins ça baisera halal .

    2. Armand Maruani

      Quelle bande de tapettes , Ils menacent la France aprés ils viennent pleurnicher .

      C’est le comble . Il n’y a qu’eux pour agir ainsi .

      qu’ils crevent où ils se trouvent .

    3. alauda

      Ce qui est lamentable c’est d’avoir pondu on ne sait combien de lois sur le terrorisme, sans avoir fermé la black door par laquelle ces virus mortels vont tenter de se réinfiltrer.

      L’Europe est le seul continent où des djihadistes peuvent se permettre de revendiquer l’interdiction légale de la peine de la mort, afin d’une part d’y échapper là où elle continue à être pratiquée et d’autre part revenir poursuivre le djihad une fois leur peine éclusée.

    4. sarah

      Bien fait pour la France et ces différents gouvernants : elle l’a bien cherché.
      Comme un auteur a dit : « Toute société a les criminels qu’elle mérite. » Et la France mérite ces terroristes musulmans parce qu’elle a créé la bête islamiste et l’a nourrie pendant un demi-siècle à force de soutenir l’immigration musulmane, les pays arabo-musulmans et d’ignorer au mieux et de soutenir au pire leurs dérives en matière religieuse.

    5. Laurence Salmon

      Ce qui est lamentable c que la loi sur la déchéance de nationalité n ai pas été voté à l assembléenationale
      Ça aurait éviter de ce les encapes

    6. Laurence Salmon

      Ils vont peut être demanseréalisée des dédommagement à l état
      Ce serait le comblé car c’est qui qui paye ?
      Hein ?

    7. franck

      c est fort tout de meme !!!!!
      l arroseur arrose
      il aurat ete plus judicieux d aider a faire reconnaitre un etat Kurd que de
      d insister a vouloir absolument inventer un etat palestinien

    8. Laurence Salmon

      N plus leur livre de chevet c le coran et ils l appliqué à la lettre
      En sachant que des imams veulent faire de l islam la 1ere religiron du pays en stigmatisant les prêches et fatwa pour toutes les mosquees du pays
      Et qui il a comme micro communauté ?
      La communauté juive et est ce qu ils nous aiment ?
      NON !
      BON 😠

    9. Moka

      Plutôt que d accorder des droits à ces putes halales,la France ferait mieux des s occuper des pauvres femme Yezedis et chrétiennes détenues comme des esclaves par le groupe musulman terroriste Deach .

    10. Moka

      [email protected], la prostitution halal est le mariage temporaire pour assouvir les besoins sexuelle des combattants musulmans.Le jihad d al-nikah,permettant des rapports sexuels hors mariage avec des partenaires multiples ,est considéré par certains dignitaires salafistes comme un forme légitime de guerre sainte.

    11. belle

      La France voudrait reconnaitre le faux etat de terroristes appele palestinien a tord mais les kurdes peuple et terre legitimes ne les concernent pas…

      Pauvres France

      il faut enlever la nationalite FRANCAISE aux nazislamistes buveurs de sang en URGENCE…

      Qu ils crevent labas,c est leur tombeau labas….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *