toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les djihadistes sont prêts à «poursuivre le combat en France» selon la ministre de la Défense


Les djihadistes sont prêts à «poursuivre le combat en France» selon la ministre de la Défense

Dans une interview pour Libération, la ministre des Armées, Florence Parly, redoute la volonté des djihadistes français, actuellement en Irak et en Syrie, de «poursuivre le combat en France». Elle conseille donc qu’ils soient jugés sur place.

Interviewée par Libération le 15 janvier, la ministre des Armées, Florence Parly, a maintenu la position gouvernementale concernant le sort des djihadistes français actuellement détenus en Irak et en Syrie, évoquant leur dangerosité en cas de retour sur le territoire français.

Elle a ainsi assuré que «beaucoup de ces personnes détenues sur ces théâtres continu[aient] d’affirmer leur volonté de rentrer pour poursuivre le combat en France». Une crainte qui l’amène à approuver la volonté, déjà affichée par l’Irak par le passé, de juger ces combattants sur place : «Le souhait légitime des autorités locales de juger les crimes commis sur leur territoire ne saurait être négligé», a-t-elle ainsi poursuivi. Le représentant en France du Kurdistan syrien, Khaled Issa, avait en outre déclaré à 20 minutes que les Kurdes disposaient «d’institutions compétentes respectant les normes du droit international».

Pour Florence Parly qui confirme les chiffres du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian en décembre, il y aurait au Levant 500 à 600 djihadistes français.

Le retour des djihadistes : un casse-tête

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux avait déjà assuré le 4 janvier sur RMC que les djihadistes français arrêtés en Syrie par les Kurdes «ser[aient] jugés là-bas» tout en posant néanmoins une condition : un procès équitable devra être assuré. Les avocats des djihadistes concernés avaient estimé qu’il incombait à l’Etat français de les rapatrier pour les juger en France.

En novembre, le président Emmanuel Macron, interrogé sur France 2, avait de son côté évoqué une politique de rapatriement «au cas par cas» : «Les échanges sont permanents avec la justice irakienne. Pour les femmes et les enfants, ce sera du cas par cas, en fonction des situations. Lorsqu’ils reviennent en France, les adultes sont soumis à la justice française, sont incarcérés, seront jugés […] et pour ce qui est des enfants, ils font l’objet d’ores et déjà d’une procédure toute particulière et d’un suivi très particulier sur le plan médical et psychiatrique»avait-il assuré.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Les djihadistes sont prêts à «poursuivre le combat en France» selon la ministre de la Défense

    1. Laurence Salmon

      Ils ont décapités des malheureux
      Pourquoi les faire revenir et apporter la désolation à la France?
      La vie est pas suffisamment difficile ?

    2. Pinhas

      Qui serait assez con pour laisser revenir des bourreaux nazis ?

      Réponse , réponse ,réponse ?

      Ouiiii, la bonne réponse est macro.

      Pétain restait aussi une bonne réponse.

    3. Armand Maruani

      Monter des commandos à l’exemple de la CIA et les abattre sur place à l’étranger .

      C’est la meilleure solution :  » ni vu ni connu  » .

      Beaucoup de pays dont l’URSS l’utilisent .

      Il est vrai que nous français avons basculé dans la collaboration et n’avons comme seule arme que la parlotte .

    4. c.i.a.

      Envoyez les seals!, abattez moi tout ces ordures!!!
      Quelle inconsciences ces « Politiquement correctes « ,ces Bien-pansents « et autres collabos, dire qu` a une époque ils étaient fusiller!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *