toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

En réponse au projet de loi polonais, le ministre israélien de l’Education ordonne un cours obligatoire sur la collaboration des Polonais avec les nazis


En réponse au projet de loi polonais, le ministre israélien de l’Education ordonne un cours obligatoire sur la collaboration des Polonais avec les nazis

Image à la Une : Après le pogrom de Kielce du 4 juillet 1946 commis par les Polonais, la population locale et la police militaire furent contraints par le gouvernement d’assister aux funérailles des victimes.

Suite à l’instruction du ministre de l’Education Naftali Bennett (Habayit Hayehudi), son bureau a annoncé lundi matin avoir élaboré un plan de cours pour un cours spécial, en réponse au projet de loi du parlement polonais interdisant le terme « camps de la mort polonais ».

Le cours sera intitulé « L’implication des populations locales, y compris la Pologne, dans l’Holocauste du peuple juif « , et sera enseigné dans deux segments cette semaine dans les classes 7 à 12.

Selon le ministère de l’Éducation, le plan de leçon offre une variété de suggestions de matériel d’apprentissage pertinent sur le site Web de Yad Vashem, des témoignages de survivants, des sources historiques et des questions de discussion en classe. Le plan de leçon permet aux étudiants d’approfondir le sujet, en mettant l’accent sur les faits historiques et les circonstances qui ont conduit au meurtre des Juifs en Pologne et dans le reste de l’Europe de l’Est, y compris l’Union soviétique, ainsi qu’en Europe occidentale , les Balkans et l’Afrique du Nord.

Loading...

« C’est un fait historique que de nombreux Polonais ont aidé les nazis à assassiner les Juifs, en les informant, en les retournant et en assassinant eux-mêmes les Juifs pendant et après l’Holocauste« , a déclaré le ministre Bennett lundi matin.

« Effectivement le terme « camps de la mort polonais » est inexact, puisque ce sont des camps d’extermination allemands sur le sol polonais« , a déclaré Bennett, « Mais, comme indiqué, il est impossible d’ignorer le fait qu’il y avait beaucoup de Polonais qui collaboraient avec les nazis – et nous devons nous assurer que les étudiants israéliens connaissent cette réalité. »

Dans le plan de leçon, les étudiants apprendront, entre autres, que « les Juifs qui tentaient de s’échapper ou de se cacher étaient remis aux autorités, souvent par des gens locaux qui cherchaient à obtenir une récompense ou espéraient prendre le contrôle de biens juifs, les gens ont attaqué les Juifs avec rage. « 

Le plan de leçon dit aussi que « cette collaboration s’exprimait en ignorant le sort des Juifs, en informant  et même en participant activement au meurtre lui-même (collaborateurs). Par exemple, environ 200 000 Juifs polonais ont été assassinés par les Polonais eux-mêmes.« 

« Si tant de civils hors d’Allemagne n’avaient pas participé à la campagne d’extermination, il y aurait eu moins de Juifs assassinés dans l’Holocauste« , enseigne le plan.

Le plan de la leçon rappelle également aux étudiants que « même après la guerre, les Juifs ont rencontré l’hostilité de leurs anciens voisins alors qu’ils revenaient des camps de concentration vers leur pays et leur foyer. Le cas le plus célèbre fut le pogrom de Kielce en Pologne, en juillet 1946, au cours duquel les Polonais ont assassiné 42 survivants de l’Holocauste qui sont retournés dans la ville. »

Learn Hebrew online

En 1945, suite aux accords entre le gouvernement provisoire d’unité nationale de la République de Pologne et l’URSS, concernant l’évacuation des individus de nationalité ethnique polonaise et juive déportés en 1940-1941, commencèrent effectivement les retours.

La majorité des juifs qui purent rentrer chez eux, en Pologne occidentale, quittèrent le pays suite au pogrom de Kielce du 4 juillet 1946 (250.000 juifs partirent de Pologne entre 1946 et 1948), d’autres en 1968 lors de la campagne antisémite menée par le gouvernement polonais.

Les Baltes déportés en 1941 ne firent l’objet d’aucun accord de rapatriement et durent attendre la mort de Staline, en mars 1953, et les amnisties qui suivirent pour pouvoir retourner chez eux.

Loading...

© Brigitte Finkelstein pour Europe Israël News







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “En réponse au projet de loi polonais, le ministre israélien de l’Education ordonne un cours obligatoire sur la collaboration des Polonais avec les nazis

    1. Danuta

      « Effectivement le terme « camps de la mort polonais » est inexact, puisque ce sont des camps d’extermination allemands sur le sol polonais« , a déclaré Bennett, « Mais, comme indiqué, il est impossible d’ignorer le fait qu’il y avait beaucoup de Polonais qui collaboraient avec les nazis – et nous devons nous assurer que les étudiants israéliens connaissent cette réalité. »
      ŻAGIEW – Wikipedia
      en fait, les Juifs cachent la vérité et tournent l’histoire, tout le monde devrait connaître la vérité!

    2. sarah

      Hier, dans mon commentaire, j’ai parlé de ces pogroms qui ont lieu en 1946 après que l’Allemagne nazie avait été complètement défaite; ce sont donc bien les polonais pour partie nationalistes, pour partie communistes avec la bienveillance de l’Eglise catholique, qui ont achevé dans des massacres les juifs polonais qui voulaient rester en Pologne : après ces pogroms, près de 300000 juifs ont été contraints de fuir.

      PS : Danuta, je ne doute pas de votre sincérité dans l’affection que vous portez aux juifs mais quand vous dites, les Juifs cachent la vérité et tournent l’histoire, vous approuvez les théories du complot. La frontière entre réalité et mystification est fragile et ténue, ne vous faites pas piéger et n’y tombez pas..

    3. Danuta

      @ sarah.
      Je suis polonais. J’ai vécu en Pologne jusqu’en 1979. Je connais aussi des histoires polonaises et des histoires de Juifs polonais. Beaucoup de Juifs vivaient dans ma ville natale et personne ne faisait la différence entre nous,Nous avons vécu en parfaite harmonie. Dans ma famille et dans alentours nous avions un respect pour la communauté environnante, mais ce qui est arrivé maintenant et comment les gens peuvent tordre les faits est scandaleux: je ne peux pas être manipulé parce que je connais les histoires depuis le début.Les traîtres entre Polonais étaient les mêmes que les traîtres entre les Juifs. Les Juifs ne devraient pas interférer dans les règlements internes polonais.

    4. sarah

      Les traîtres sont les mêmes partout et en cela, je suis d’accord avec vous. Vous n’appartenez pas à cette catégorie, alors essayez de mettre de la distance, et je sais que c’est difficile, entre des débats historiques et votre personne.
      Vous ne pouvez pas nier que le génocide des Juifs concerne les Juifs dans tout leur ensemble hier, aujourd’hui et demain et que cette destruction massive s’est passée en terre polonaise puisque la grande majorité des camps d’extermination mis en place par l’Allemagne nazie, certes, étaient situés en Pologne et que les Juifs sont légitimement touchés quand on parle de ces camps. Quand la Pologne, en 1988, à l’époque de l’URSS, a reconnu la « Palestine » comme terre des arabes, elle l’avait fait contre l’avis des juifs israëliens : elle avait fait de l’ingérence en Israël aussi à l’époque.

      Je suis juive et pourtant, je ne défendrai jamais des juifs traîtres à tout prix : cela a été pénible mais je l’ai appris. Je déteste Edgar Morin, Rony Brauman, Alain Gresh, etc… il sont tous juifs de gauche et ils ont tous dit des choses abominables sur les juifs les traitant d’inhumains pour Morin ou de soutiens fanatiques d’Israël pour Braumann quand ils portent une kippa. Je considère que ces juifs ne le sont plus.
      Ne défendez pas ceux que vous considérez comme traîtres, vous y gagnerez.

    5. Danuta

      Et c’est pourquoi je ne m’implique pas dans la politique, mais dans ce cas il faut être juste. Maintenant je pense que c’est une grande maladresse de la part gouvernement d’Israël d’interférer dans les affaires intérieures polonaises. C’est la décision du gouvernement polonais et réglemente les affaires polonaises en Pologne, et il s’agissait d’une disposition concernant uniquement le nom des camps, construits par les Allemands dans la zone qu’ils occupaient, ils n’étaient donc pas des « camps de la mort polonais ».
      C’est mon opinion.

    6. Armand Maruani

      @Danuta

      Je ne suis pas cultivé , j’ai grandi au milieu des pastéques et des melons .

      Et tous les Vendredis soir on mangeait le couscous . .

      Vous , vous aviez Chopin ,

      Nous , nous avions Raoul Journo qui chantait pour les mariages et les Bar Mitzvas .

      Nul n’est parfait .

    7. Armand Maruani

      @Danuta :

      Vu dans  » les gendarmes de Saint-Tropez  »

      Cruchot : Mon Dieu, mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé…

      La soeur : Vous savez par coeur votre acte de contrition, c’est bien ! Cruchot : … parce que Vous êtes infiniment bon et que le péché Vous dépait. Je… Je quoi ?

      La soeur : Je prends la ferme résolution avec le secours de Votre sainte grâce Cruchot [en même temps] : … de Votre sainte grâce… ATTENTION !!! … de ne plus Vous offenser et de faire pénitence.

    8. Armand Maruani

      @Danuta .

      Je ne suis pas cultivé je suis né dans un pays où poussent les pastéques et les melons .

      Vous , vous avez Varsovie ,

      Nous , nous avions La Goulette .

      Vous , vous aviez Chopin ,

      Nous , nous avions Raoul Journo qui chantait pour les Bar Mittvas et les mariages .

      Comme vous le voyez , nul n’est parfait .

    9. Armand Maruani

      La minute de détente :

      Journal intime d’une jeune femme en croisière :
      >
      > > Jour 1
      > > Je me prépare pour cette croisière splendide.
      > > J’emballe mes vêtements. Je suis toute excitée!!
      >
      > > Jour 2
      > > Toute la journée en mer.. Splendide !
      > > J’ai vu défiler dauphins et baleines.
      > > Quelles belles vacances !
      > > Aujourd’hui j’ai rencontré le Capitaine, un bel homme, style Alain Delon 20 ans + tôt.
      >
      > > Jour 3
      > > Piscine. J’ai fait un peu de surf et tiré quelques balles de golf.
      > > Le Capitaine m’ a invitée à sa table pour dîner. C’était un honneur et j’ai passé un bon moment.
      > > C’est un homme très attirant et attentionné, il a des yeux bleus magnifiques.
      >
      > > Jour 4
      > > Je suis allée au casino du bateau et j’ai eu de la chance!
      > > Le Capitaine m’a invitée à déjeuner dans sa cabine.
      > > Repas somptueux avec caviar et champagne.
      > > Il m’a demandé de passer l’après-midi dans sa cabine mais j’ai décliné l’ invitation.
      > > Je lui ai dit que je ne voulais pas être infidèle à mon époux.
      >
      > > Jour 5
      > > Je suis retournée à la piscine puis j’ai décidé d’aller au piano bar et d’y passer le reste de la journée.
      > > Le Capitaine m’a vue et m’a invitée à prendre un verre.
      > > Réellement, c’est un homme charmant.
      > > Il m’a demandé si je voulais passer à sa cabine cette nuit,
      > > Je lui ai dit que non. Il m’a dit que si je ne changeais pas d’avis, il coulerait le bateau.
      >
      > > Jour 6
      > > La nuit dernière, sauvé 1600 personnes ..
      > > Quatre fois!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *