toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Au Kurdistan syrien, des dizaines de victimes dans l’offensive terrestre de la Turquie


Au Kurdistan syrien, des dizaines de victimes  dans l’offensive terrestre de la Turquie

 

A un moment où le sang Kurde coule à flots, les appels internationaux à la retenue n’y auront rien fait, l’offensive de l’armée turque  dans le nord de la Syrie, qui entre dans sa deuxième semaine, risque de s’intensifier sous la pression du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a promis d’élargir l’offensive.

Dans un discours télévisé le 26 janvier, le président turc a évoqué la possibilité d’une extension de l’offensive lancée par l’armée turque en Syrie contre la ville d’Afrin, tenue par les militants des YPG.

Assurant vouloir éliminer toute présence des forces kurdes, le chef d’État turc a promis de « nettoyer » la ville de Manbij, située à une centaine de kilomètres à l’est d’Afrin.Le président turc a par ailleurs laissé entendre que l’offensive pourrait se poursuivre au-delà de la ville de Manbij, affirmant qu’il ne voulait laisser « aucun terroriste jusqu’à la frontière irakienne ».

Ankara a lancé le 20 janvier l’opération « Rameau d’olivier » dans le nord de la Syrie pour combattre les YPG, qu’il accuse d’être la branche syrienne du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan).

Évoquée depuis plusieurs mois, l’intervention turque à Afrin a été précipitée par l’annonce de la création prochaine, par la coalition prétendument anti-Daech emmenée par Washington, d’une « force frontalière » incluant notamment des YPG. Contrairement aux déclarations des uns et des autres, les Américains ne cherchent vraisemblablement pas à créer un État souverain et indépendant dans le nord de la Syrie, mais plutôt un simili-État, non reconnu comme l’est par exemple le Puntland somalien ou le Kurdistan irakien.

Pour les Américains, l’essentiel consiste à pouvoir créer une zone tampon dans le Nord, pour pouvoir y construire une base militaire permanente, et Manbij est le meilleur candidat pour cette mission : la concentration de troupes US, la proximité avec le sud de la Turquie et, partant, avec la base d’Incirlik en font un choix idéal.

Massacre à Afrin avec plus de 312 victimes Kurdes.

L’intervention militaire terrestre lancée par l’armée d’occupation turque contre la ville d’Afrin en Syrie, peuplée  par les Kurdes est une dangereuse fuite en avant qui traduit le peu de cas que fait l’agresseur truc des appels incessants de la communauté internationale à l’apaisement et à l’arrêt des attaques contre le peuple kurde sans défense.

Cette nouvelle escalade, outre le fait qu’elle a ôté la vie à des centaines de civils innocents et terrorisé une population qui ne demande qu’à vivre en paix, est de nature, compte tenu des tensions qui caractérisent le contexte régional, à imposer de nouveaux défis à la question globale de la paix et de la sécurité dans la région du Moyen-Orient et dans le monde.

Les États et les Organisations internationales auxquels incombe la responsabilité de la protection du peuple kurde, refusent à user en urgence de tous les moyens pour faire cesser l’agression criminelle contre les kurdes et à imposer le respect des principes fondamentaux du droit international et du droit international humanitaire, notamment la quatrième Convention de Genève, que la Turquie viole et transgresse en Syrie.

Sur place, la situation humanitaire se dégrade rapidement : le nombre de personnes déplacées a presque doublé en une semaine. Depuis le 23 janvier, les témoins sur place faisaient également état d’intenses bombardements. Dans la seule journée de samedi, 16 kurdes ont été tués par les trucs  portant à 312 le nombre total de victimes depuis le début du conflit, en majorité des civils selon les secours. Cinq corps  ont été retrouvés dimanche matin dans les décombres d’une maison bombardée par l’armée de l’air turque sur Afrin, ont indiqué les secours locaux.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Au Kurdistan syrien, des dizaines de victimes dans l’offensive terrestre de la Turquie

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap