toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Vers une intifada en Kabylie : les Algériens amazighs dans les rues pour réclamer leurs droits 


Vers une intifada en Kabylie : les Algériens amazighs dans les rues pour réclamer leurs droits 

Depuis quelques jours, des affrontements secouent la Kabylie dont la revendication principale est la promotion et la généralisation de tamazight au niveau national en Algérie.

Une revendication légitime surtout que l’État  arabophone algérien ne veut pas la promotion de cette langue parlée à travers tout le territoire.

Récemment un vote des députés de la majorité a bloqué la  promotion de Tamazight.

La nouvelle Loi de Finances 2018  ne disposera  d’aucun moyen pour la promotion de Tamazight. En Kabylie, plusieurs manifestations, marches et rassemblements, sont organisées par des citoyens pour dénoncer ce qu’ils considèrent être une atteinte à l’identité amazigh de la part de l’assemblée nationale.

Tout a commencé, il y a plusieurs jours, lorsqu’une députée du Parti des travailleurs (PT) de Louiza Hanoun, a introduit une proposition concernant la promotion de la langue amazigh dans le cadre du débat autour de la loi de finances 2018.

L’amendement a été rejeté puisque, selon les membres de la Commission des finances, la langue amazigh est déjà prise en charge par l’État et que cette question n’a pas lieu d’être inscrite dans la loi de finance. L’affaire est devenue, en l’espace de quelques jours, une crise épineuse pour les autorités algériennes.

Des slogans anti-pouvoir  ont été scandés partout en Kabylie « pouvoir assassin », « pouvoir raciste » et « Kabylie indépendante » pour protester contre là décision de la non promotion de la langue Tamazight en Algérie.

Alger est hanté par le lancement d’une intifada sur l’ensemble du territoire de la Kabylie.

Le regimbe algérien veut absorber actuellement cette  colère en organisant des marches ou rassemblement pour dénoncer la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël en transférant notamment l’ambassade US de Tel Aviv vers cette ville.

Learn Hebrew online

Pour calmer les jeunes amazighs qui manifestent en ce moment en Kabylie, Alger a dépêché en urgence le ministre de la Jeunesse et des Sports, Ould Ali El Hadi, pour dialoguer aux contestataires. En s’exprimant en kabyle, le ministre, ancien militant de la cause identitaire, craint le lancement d’une intifada en Kabylie à cause de la décision humiliante de l’assemblée nationale envers les populations berbères.

Depuis le début du XXe siècle l’Algérie est le foyer de la revendication identitaire berbère, notamment à travers la Kabylie, principale région berbérophone du pays. Elle connaît divers intifada berbères, en 1980 et 2001, notamment autour de la question linguistique.

Comme les Kurdes et les Coptes, les Amazighs sont des peuples colonisés par les descendants de Mahomet. Les Arabes refusent  la diversité des langues et des identités. Les langues maternelles et les coutumes de ces  peuples colonisés risquent de disparaître.

En Israël à la demande des citoyens Amazighs de ce pays, d’origines marocaines et algériennes, des élus locaux ont décidé de baptiser des rues en Israël avec des noms amazighs.

Pour rappel, les Amazighs célèbrent cette semaine le 819 anniversaire de la mort du penseur Amazigh Averroès.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Vers une intifada en Kabylie : les Algériens amazighs dans les rues pour réclamer leurs droits 

    1. u

      Tizi-ouzou capitale de la Petite Kabylie !!

      Le « grand » empire arabo-musulman s’effrite comme un vieux parchemin !

    2. Tizi Aviv Tel Ouzou

      La Kabylie ne s’est jamais couchée devant les envahisseurs. Son seul tort est de s’être fait berné par le chant des sirènes nationaliste d’une pseudo nation algérienne et de sa pseudo unité qui s’est révélée être en fait qu’une camisole et un baillon made in arabia pour nous autres kabyles. L’algérie telle qu’elle existe aujourd’hui à été inventée par la France. La Kabylie elle, a toujours existé et fonctionné en confédération. Au cours de son histoire elle a même résisté à de nombreuses reprises aux divers envahisseurs qui ont cherché à se l’approprier.
      Les kabyles ont en commun avec les juifs l’attachement et l’appel de la terre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *