toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un officiel saoudien appelle les Arabes à reconnaître la connexion juive à Jérusalem


Un officiel saoudien appelle les Arabes à reconnaître la connexion juive à Jérusalem

Un officiel saoudien vient d’exprimer son soutien à la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem en tant que capitale d’Israël, appelant les Arabes à reconnaître le caractère sacré de la ville pour les Juifs.

Abdulhameed Hakeem, directeur du Centre d’études stratégiques et juridiques du Moyen-Orient à Jedda, a déclaré à la chaîne de télévision américaine Alhurra samedi que la décision de Trump – qui a déclenché des protestations dans le monde musulman de la Tunisie à l’Indonésie – constitue un « choc positif » pour le processus de Paix.

« Nous, les Arabes, devons nous entendre avec l’autre partie et savoir quelles sont leurs exigences, afin que nous puissions réussir dans les négociations de paix », a déclaré M. Hakeem. « Nous devons reconnaître et réaliser que Jérusalem est un symbole religieux pour les Juifs et sacré pour eux, comme La Mecque et Médine l’est pour les musulmans. »

Hakeem – qui dans un article de mars pour l’Institut de Washington pour le Proche-Orient soulignait qu’Israël et l’Arabie Saoudite faisaient face à une menace similaire aux nazis en Iran – a déclaré que « l’esprit arabe doit se libérer de l’héritage de l’ancien président égyptien Gamal Abdul-Nasser, et l’héritage des sectes sunnites et chiites, qui a inculqué aux intérêts politiques la culture de la haine des Juifs et le déni de leur droit historique dans la région. « 

Le site Internet Al-Araby al-Jadeed basé à Londres a rapporté que les commentaires de Hakeem ont déclenché la colère sur les médias sociaux. Un utilisateur, A. Elmhay, a écrit: « Les Arabes sionistes sont un plus grand danger que les sionistes eux-mêmes ».

Les déclarations de M. Hakeem sont intervenues après que le ministre national des Infrastructures, de l’Energie et de l’Eau, Yuval Steinitz, ait révélé au début du mois l’existence de contacts clandestins israélo-saoudiens. Le site saoudien Elaph, quant à lui, a brisé un tabou en publiant des interviews avec le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général. Gadi Eisenkot et le ministre des Transports, Israel Katz.

La semaine dernière, une délégation du Bahreïn a effectué une visite sans précédent à Jérusalem en tant qu’invités du Centre Simon Wiesenthal, qui organise en retour un voyage dans le royaume du Golfe pour une délégation israélienne le mois prochain.

Source: Jpost





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Un officiel saoudien appelle les Arabes à reconnaître la connexion juive à Jérusalem

    1. sarah

      Si l’Arabie Saoudite se rapproche vraiment d’Israël et j’ai encore d’énormes doutes sur cette perspective, cela relèvera du miracle. Et derrière un miracle, il y a presque toujours une histoire d’amour ou d’amitié, ce qui est identique, entre deux hauts personnages de deux royaumes ou deux Etats que tout oppose : la plus célèbre est celle du roi perse, peut-être Xerxès 1er, et de la reine Esther qui, pour sauver son peuple de la destruction, fut contrainte de dévoiler qu’elle était juive prenant ainsi le risque d’être exécutée et en l’honneur de laquelle, depuis, les Juifs fêtent Pourim. Esther ne fut pas exécutée et son époux l’aida à sauver son peuple.
      Mon intuition me dit, depuis quelques semaines, que c’est une histoire d’amitié entre deux hauts personnages saoudiens et américains : j’ai dit les noms sur ce site par deux fois mais les commentaires ne sont pas passés.
      Qu’est-ce qui fait que nous voulons sauver l’autre ? Les convictions sûrement, mais une part non négligeable ne nous appartient pas : c’est celle de l’amitié ou de l’amour.
      Même si la situation très dégradée entre l’Iran et l’Arabie Saoudite avec la guerre au Yémen et les velléités nucléaires iraniennes, est une variable qui compte beaucoup, elle ne saurait être la seule car elle n’aurait jamais suffi : les hommes croient tout contrôler dans la marche du monde mais l’Histoire leur a montrés que, parfois, les sentiments positifs ou négatifs d’ailleurs, peuvent être la boule de billard qui change le cours de la marche.

    2. Laurence Salmon

      Question
      Les saoudienservices qui ont pris l exil à Genève cela écoute l Arabie ?
      Sont ils proposent Juifs? ??

    3. Jacques B.

      Superbe façon de prendre à contre-pied tous les pompiers pyromanes qui officient dans les salles de rédaction européennes. Mais mon petit doigt me dit que ces derniers n’en piperont mot, mauvais joueurs qu’ils sont.

      Que ce soit motivé par la crainte d’être anéantis par l’Iran des mollahs, ou parce que les nouveaux dirigeants de l’Arabie saoudite ont enfin compris que le fanatisme musulman ne mène nulle part sinon au chaos, peu importe, concrètement le résultat est là : cela fait un ennemi de moins (sans compter tous les pays qui suivent l’Arabie saoudite) pour Israël.
      Et qui sait ? peut-être, demain, une révolution renversant le pouvoir wahhabite dans ce pays ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *