toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Jean-Charles Brisard, président du CAT : « Thomas Barnouin un prédicateur et un recruteur qui a fait venir un certain nombre de djihadistes de toute la France »


Jean-Charles Brisard, président du CAT : « Thomas Barnouin un prédicateur et un recruteur qui a fait venir un certain nombre de djihadistes de toute la France »

Thomas Barnouin, le djihadiste capturé par des soldats kurdes le 17 décembre dans le nord de la Syrie, n’est pas un prisonnier ordinaire. C’est le premier cadre français de Daech aussi important arrêté vivant.

« C’était un prédicateur et un recruteur qui a fait venir un certain nombre de djihadistes de toute la France », explique Jean-Charles Brisard, président du CAT, le Centre d’analyse du terrorisme. « Il était très intégré dans le dispositif de propagande francophone de Daech ».

Converti à l’islam, l’Albigeois de 36 ans est un vétéran de la mouvance salafiste toulousaine, qui a inspiré Mohamed Merah, l’auteur des attentats de Toulouse et de Montauban en 2012.

Déjà intercepté en Syrie en 2006, Thomas Barnouin avait été condamné en France à cinq ans de prison en 2009 pour sa participation à la filière d’Artigat, le village ariégeois où Olivier Corel, surnommé « l’émir blanc », a formé de nombreux djihadistes, dont Merah.

Au moins six combattants français prisonniers

Remis en liberté, Thomas Barnouin avait déjoué la surveillance policière et était retourné en Syrie.

Il n’était pas seul lorsqu’il a été capturé par les forces kurdes près de Hassaké, entre Raqqa et Mossoul, les deux anciennes capitales autoproclamées de Daech. « Un groupe d’au moins six terroristes français, tous des hommes, a été arrêté dans cette région où Daech contrôle encore plusieurs zones », confirme Khaled Issa, représentant du Rojava (Kurdistan syrien) en France.

« Il connaît peut-être les détails »

Deux autres combattants de Daech bien connus des services de renseignement français étaient avec Thomas Barnouin : Thomas Collange, lui aussi membre de la filière d’Artigat, et Romain Garnier, un ancien champion de natation originaire de Vesoul (Haute-Saône), soupçonné d’être devenu le chroniqueur francophone de la radio de Daech en Syrie.

Alors que Salah Abdeslam se mure dans le silence, Thomas Barnouin pourrait avoir des choses à dire sur les attentats du 13-Novembre à Paris. « À ce stade, rien ne permet de dire qu’il était impliqué dans ces attentats. Mais il était très proche des frères Clain, Jean-Michel et Fabien, qui les ont revendiqués et ont joué un rôle d’une manière ou d’une autre dans leur planification. Il est donc vraisemblable qu’il en ait été informé et peut-être qu’il en connaisse les détails. L’enquête établira son rôle, s’il en a eu un », avance Jean-Charles Brisard.

En raison du profil de Thomas Barnouin, des négociations sont sans doute en cours avec les autorités kurdes pour qu’il soit remis à la France ou pour que des enquêteurs français puissent aller l’interroger en Syrie, avant son éventuel procès sur place.

Le haut responsable français de Daech sera-t-il livré à la France ? « Ce n’est pas impossible mais nous n’avons pas pour l’instant de convention avec la France pour l’extradition des terroristes. Il faudra une entente mutuelle », indique Khaled Issa.

En contrepartie, le représentant rappelle les revendications du Kurdistan syrien.

Il attend de la France « un soutien diplomatique aux forces de la Syrie démocratique qui ont chassé Daech et doivent avoir toute leur place au sein d’un État fédéral en Syrie ».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Jean-Charles Brisard, président du CAT : « Thomas Barnouin un prédicateur et un recruteur qui a fait venir un certain nombre de djihadistes de toute la France »

    1. amsallem

      J’espere qu’ils vont lui regler son compte sur place , il n’a plus rien à faire en France qu’il vomit , il doit assumer ces actes abjects , peloton d’execution pour ces salauds .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap