toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Devant le Crif, Edouard Philippe souligne «le lien historique de Jérusalem avec le peuple juif»


Devant le Crif, Edouard Philippe souligne «le lien historique de Jérusalem avec le peuple juif»

Dans une actualité internationale marquée par la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël, qualifiée de «regrettable» par Emmanuel Macron, le Premier ministre français s’est exprimé à la convention annuelle du Crif.

Le 10 décembre 2017, alors que le Premier ministre Benjamin Netanyahou était reçu à l’Elysée par Emmanuel Macron, Edouard Philippe était convié à s’exprimer lors de la 8ème convention annuelle du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

Tempérant la déclaration d’Emmanuel Macron, qui avait jugé «regrettable» la reconnaissance de Donald Trump de Jérusalem comme capitale de l’Etat hébreu, le Premier ministre a martelé : «Ceux qui nient le lien historique de Jérusalem avec le peuple juif ne connaissent pas l’Histoire

Devant quelque 700 participants et des invités de marque tels que le maire de Paris Anne Hidalgo, Edouard Philippe a rappelé l’engagement de son gouvernement dans la lutte pour la «sécurité d’Israël», ajoutant : «Sans les Juifs de France, la France ne serait pas la France

Edouard Philippe est en outre revenu sur le plan pluriannuel de lutte contre l’antisémitisme annoncé le 2 octobre 2017 à la synagogue de la rue Buffault à Paris. «On ne peut concevoir qu’en trois clics, on puisse accéder à des contenus haineux, racistes et antisémites», a-t-il déploré, alors que le plan du gouvernement vise particulièrement internet.

Affirmant avoir reçu des milliers de signalements de tels contenus via Pharos, plateforme mise en place par le gouvernement pour signaler les contenus et comportements illicites de l’internet, il a ajouté : «Nous faisons appel à la mobilisation citoyenne.»

Estimant que l’antisémitisme se dissimule «derrière de nouveaux masques», Edouard Philippe a conclu son intervention : «Vive les Juifs de France, Vive la République et Vive la France !»

Le maire de Paris, Anne Hidalgo, a pour sa part déclaré pendant son discours à la Convention du Crif que «l’antisémitisme, qui se cache derrière l’anti-sionisme, ne devrait jamais être autorisé à gagner».

Elle a rappelé que sa ville s’opposait au mouvement BDS contre Israël, le boycott étant illégal en France et considéré comme une incitation à la discrimination et à la haine raciale.

Dans un communiqué de presse publié le 7 décembre après la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, le Crif avait appelé Emmanuel Macron à faire de même. Le président se serait dit «surpris» de cette demande selon le JDD.

Learn Hebrew online






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 18 thoughts on “Devant le Crif, Edouard Philippe souligne «le lien historique de Jérusalem avec le peuple juif»

    1. Dorylée

      Et quand il ira faire la rupture du jeûne du ramadan à la grande mosquée de Paris (ou à la mairie, ce qui revient au même) il dira le contraire….

    2. sarah

      D’accord avec Dorylée.
      Les politiques sont des hydres, monstres de la mythologie grecque, à deux ou plusieurs têtes, les unes qui pensent le contraire des autres.
      Vous avez son chef Macreux qui dit en Algérie, au Qatar et à Paris qu’il n’approuve pas la décision du Président Américain de faire de Jérusalem la capitale d’Israël et, qui, dans des cercles plus privés, dit même aux arabo-musulmans que Jérusalem-Est est la capitale des arabes de Palestine alors qu’historiquement, archéologiquement et théologiquement, c’est FAUX. Et là, vous avez son Premier Ministre qui, au cours d’un dîner du Crif, souligne le lien historique du peuple Juif avec Jérusalem et qui proclame aussi que le Gouvernement se tient à côté des Juifs français dans la lutte pour la sécurité d’Israël. C’est de la séduction à tout prix, à n’importe quel prix et c’est contre-productif pour les juifs lucides.

      Et quant au Crif, cette organisation est dans le même modus operandi parce que, sinon, elle n’aurait jamais invité Hamon et Castaner, deux antisionistes pro-palestiniens enragés, jumeaux de Mélenchon, en ce qui concerne Israël dans leurs dîners annuels ou régionaux.
      Une organisation pour être crédible, pour être indépendante, pour être cohérente, pour être solide doit se défaire du politique et des médias. Les politiques, on les combat, on ne fait pas ami-ami avec eux.

      PS ; Je conseille au Crif de lire « Plaire et toucher » qui parle des dangers de la séduction à tout prix de Gilles LIipovetsky.

    3. jankel

      Faux Culs Faux Jetons les Français Toujours!
      Les pires sont encore les juifs en masse qui sont des couards et des wishful thinkers: Ils « espèrent » et se mettent la tête dans le sable au lieu de voir l’évidence: sauf guerre civile exsanguinante (????) il y aura une majorité suffisante de Musulmans en France pour rendre la vie de leurs petits-enfants IMPOSSIBLE. De plus, on les spoliera…
      Mais les amis DES pouvoirs de Gauche et de Droite n’y pensent pas.
      Bien fait pour leur gueule. Cette fois encore!

    4. sarah

      Les politiques sont des hydres, des monstres à deux ou plusieurs têtes : les unes disent le contraire des autres. Son chef Macreux dit le contraire de son premier Ministre en n’approuvant pas en Algérie, au Qatar, à Paris Jérusalem comme capitale d’Israël et maintenant, Philippe vient dire devant le Crif que Jérusalem est lié historiquement au peuple juif et que le gouvernement se tiendra à côté des juifs dans la lutte pour la sécurité d’Israël ??? HYPOCRITES. Les juifs lucides ne s’y laissent pas tromper.
      Ce Président et ce gouvernement ne sont que dans la séduction à tout prix et à n’importe quel prix mais totalement dépourvue d’empathie.
      Je leur conseille à tous (Macreux, Philippe et le Crif) de lire « Plaire et toucher » de Gilles Lipovetsky.

      PS : Une organisation pour être fiable, solide, indépendante, crédible, cohérente doit combattre les politiques, pas les inviter. Quand je pense que le Crif invite Hamon et Castaner, deux antisionistes pro-palestiniens enragés, jumeaux de Mélenchon en ce qui concerne Israël et les sionistes, dans leurs dîners annuel et régional, je bous.

    5. andre

      Il n’est pas necessairement productif de denoncer en permanence. Essayons plutot (je parle bien entendu pour ceux d’entre nous qui ont des responsabilites, ce n’est pas mon cas) de faire comprendre, doucement, ce que nous pouvons aux hommes de pouvoir qui ne sont pas d’emblee hostiles aux Juifs ou a Israel: le premier ministre me parait etre de cette espece. Souvenons-nous de tout ce que nous avons ecrit (je plaide totalement non coupable) contre Manuel Valls quand il etait au pouvoir: il ne le meritait pas. Les vrais coupables de la detestable politique anti-israelienne (« antisioniste » ne veut rien dire) de la France sont avant tout le Quai d’Orsay et son armee d’ambassadeurs a particule) et les presidents Giscard d’Estaing (encore pire que de Gaulle), Chirac … On ne peut esperer aujourd’hui qu’un president de la republique ou un premier ministre soit capable de remuer cette montagne.
      Alors, allons-y doucement, sans injurier: Le president a au moins compris le probleme que pose l’Iran, ce n’est pas rien: il est d’ailleurs deja injurie pour cela par les milieux islamo-gauchistes … Je ne dis pas, bien sur, qu’il faut se placer dans une position de beni oui-oui, au contraire. Mais peut-etre nos dirigeants ont-ils une partie delicate non totalement perdue d’avance a jouer: seront-ils a la hauteur ? quelques analystes de tout premier plan (Trigano, Pierre Rehov …), nous en avons. Il faut se penetrer de leurs argumentaires.

    6. Bilou

      Si l’Etat voulait agir contre l’antisémitisme il aurait pris des mesures fermes contre les antisémites auto-déclarés par leurs déclarations, manifestations et engagements publics- que ce soit en français ou en arabe-. Il se contente d’assurer une protection policière de certains sites. Son message est donc qu’il ne souhaite pas de morts juifs. Il ne paraît pas prêt à affronter l’origine du mal à sa base. Donc, après les juifs de France et d’Europe, c’est tout l’édifice qui s’écroulera.
      Les wisigoths avant de détruire l’immense puissance de Rome avaient d’abord vérolés de l’intérieur tout l’Etat. C’est pareil aujourd’hui

    7. Claise

      A commencer par interdire le coran qui n’est qu’une bombe à retardement qui prône le racisme… dont l »élimination d’Israël !

    8. Laurence Salmon

      Alors les petits Juifs de cour le PM veut diviser Jérusalem pour mettre 2 capitales et vous applaudissez comme des CONS?

    9. Charles Martel

      Je pense que l’état d’Israël n’a certainement pas besoin de la France pour se protéger des palos et autres bâtards, et j’ajouterai : « surtout pas ». Car si malheureusement c’était le cas, alors les forces de l’ordre israélienne n’auraient plus le droit d’utiliser leurs armes comme c’est déjà le cas en france !

    10. Charles Martel

      J’ai oublié de dire que ce dernier sous-ministre au lieu de donner des conseils ou de proposer son aide à Israël (avec les mains des autres), il ferait mieux de balayer devant sa porte (dégager tous les musulmans de la France).

    11. Laurence Salmon

      Combien de tps encore les vrais Juifs sioniste vont accepter de se faire représenter par le crif et ses sbires sty le srpj and cô. ?

    12. Slam

      Sacrée déclaration d’Edouard Philippe. Ça c’est pas de la langue de bois, plutôt de la langue de pute. Aujourd’hui il suce du juif alors que Macron a jugé regrettable la déclaration historique de Trump et que la France a fait partie des pleutres vendus à la politique pro arabe qui ont convoqué une cession à l’ONU aux côtés des pays arabes. Quel talent !

    13. Slam

      #ConvCrif – « Je rappelle que le Gouvernement se tient à vos côtés dans la lutte pour la sécurité d’Israël », @EPhilippePM
      — CRIF (@Le_CRIF) December 10, 2017

      Ouais !!! Ça ne serait pas plutôt le contraire ? Comme par exemple Israël qui lutte pour la sécurité de la France ? Sacré Édouard, son jumeau Philippe répète toutes ses âneries.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *