toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Après le Guatemala, Netanyahou annonce qu’une dizaine d’autres pays transféreront leur ambassade à Jérusalem


Après le Guatemala, Netanyahou annonce qu’une dizaine d’autres pays transféreront leur ambassade à Jérusalem

Le Guatemala a annoncé le transfert de son ambassade en Israël vers Jérusalem, emboîtant le pas aux Etats-Unis. Benyamin Netanyahou s’est réjoui de cette décision et a assuré qu’une dizaine d’autres pays, dont certains en Europe, pourraient suivre.

Le président du Guatemala Jimmy Morales a emboîté le pas à son homologue américain Donald Trump en annonçant le transfert à Jérusalem de l’ambassade de son pays en Israël. Cette décision a été saluée le 25 décembre par le Premier ministre israélien, selon qui d’autres pays pourraient bientôt suivre.

«J’ai donné des instructions à la ministre [des Affaires étrangères] pour entamer les démarches» afin de mettre en œuvre cette décision, a écrit le président sur son compte Twitter.

Premier chef d’Etat à prendre une décision similaire à celle de Donald Trump, le président du Guatemala a rendu compte sur les réseaux sociaux d’un entretien téléphonique qu’il avait eu auparavant avec Benyamin Netanyahou.

Loading...

«Un des thèmes les plus importants avec le Premier ministre israélien a été le retour de l’ambassade du Guatemala à Jérusalem», a fait savoir Jimmy Morales, soulignant les «excellentes relations» entre les deux pays «depuis que le Guatemala a soutenu la création de l’Etat d’Israël». Le ministère des Affaires étrangères du Guatemala a annoncé avoir «débuté le processus de mise en oeuvre de cette décision» dans la foulée.

Il y en aura d’autres

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a salué l’«importante décision» du Guatemala et a prédit que d’autres pays lui emboîteraient le pas. «D’autres pays reconnaîtront Jérusalem et annonceront le transfert de leur ambassade. Un deuxième pays l’a fait et je le répète: il y en aura d’autres, ce n’est qu’un début et c’est important», a-t-il déclaré dans un communiqué.

La vice-ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, a affirmé qu’Israël était en contact avec «au moins dix pays dont certains en Europe», sans toutefois préciser lesquels. La radio publique citant des sources diplomatiques israéliennes a évoqué le Honduras, les Philippines, la Roumanie et le Soudan du Sud parmi les pays qui pourraient prendre une telle initiative.

L’initiative pourrait toutefois avoir un prix pour le Guatemala, premier exportateur mondial de cardamome : les pays arabes sont aussi ses premiers clients, a averti l’ancien président Eduardo Stein, rappelant que son prédécesseur Ramiro de León Carpio (1993-1996) avait pris la même décision avant de reculer devant la fermeture des marchés des pays islamiques.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Après le Guatemala, Netanyahou annonce qu’une dizaine d’autres pays transféreront leur ambassade à Jérusalem

    1. sarah

      Courrier International a repris un article d’Haaretz, le journal de la gôche israëlienne moribonde, qui est LA référence parfaite pour les journaleux occidentaux, et nous donne les raisons pour lesquelles Morales, le Président guatémaltèque, va transférer l’ambassade du Guatemala en Israël à Jérusalem : c’est à pleurer de rire. Voilà les raisons :
      1 – Morales a été comédien et humoriste comme Trump avant de devenir Président??? Ce dont je suis certaine, c’est que Trump était un richissime homme d’affaires et un riche entrepreneur avant d’être élu mais il n’a jamais été comédien et humoriste : les journaleux d’Haaretz doivent confondre avec Ronald Reagan; voilà ce que c’est de recycler de très vieux articles. Si ces mêmes imbéciles veulent parler uniquement des attitudes de Trump qui ressemblent pour eux à de la comédie comique, ce n’est guère plus recherché car, alors la terre entière ne suffirait pas pour y mettre ce genre d’individus, à commencer par des « chefs d’Etats » de nombreux pays.
      2 – Morales appartient à la droite de la droite comme Netanhyahu et il aurait pratiqué ainsi un corporatisme de parti. Alors qu’on m’explique pourquoi, Mauricio Macri, le Président de l’Argentine, s’est abstenu et que le nouveau Chancelier autrichien Sebastian Kurz et le Président hongrois Viktor Orban ont voté pour la résolution de l’ONU condamnant les USA : ces trois dirigeants sont à la droite de la droite, eux aussi.
      3 – Le meilleur pour la fin, la marotte que les journalistes nous sortent toujours : le frère et le fils de Morales tremperaient dans des affaires de corruption et c’est pour sauver sa tête qu’il a choisi de faire diversion en transférant l’ambassade guatémaltèque à Jérusalem. J’ai déjà un peu de mal à voir les liens directs entre les deux sujets mas ce que je vois très bien, c’est que les mêmes journaleux qui s’évertuent à nous dire que Merdah 1, l’assassin n’est pas Merdah 2, le frère, jettent là toutes leurs hésitations aux orties pour nous dire que, dans le cas de Morales, son frère, c’est lui et lui, c’est son frère. Fini donc la phrase de La Fontaine dans « Le loup et l’agneau » , que ces journalopes et avocats servaient aux français lors du procès de Merdah 2 : « Si ce n’est pas toi, c’est donc ton frère? » pour enfoncer dans le crâne du peuple que, décidément, Abdelkader n’était pas Mohammed.
      Vous m’avez compris : tout l’article de ce journal israëlien, est à jeter à la poubelle à une exception près quand l’article dit qu’il existe des liens historiques entre Israël et le Guatemala, ce pays ayant voulu déjà transférer son ambassade à Jérusalem en 1956 avec 15 autres pays.

      Je vais vous dire la seule raison qui a convaincu Morales de transférer cette ambassade : actuellement, le Guatemala compte 40 % de chrétiens évangéliques et 2 % à  » 3 % d’adventistes, de mormons et de Témoins de Jéhovah or tous ces chrétiens croient dur comme fer que le Messie, pour eux le Christ, reviendra sur le Mont des Oliviers (donc à Jérusalem) au cours d’une guerre totale et que les Juifs reconnaîtront en lui leur Messie tant attendu et qu’il les sauvera. C’est pour cette raison qu’ils n’en démordent pas : Jérusalem appartient aux Juifs.
      Morales fait du clientélisme électoral tout simplement comme la gauche, la macronie et même la droite juppéiste font du clientélisme en France chez les musulmans (près de 90 % des fidèles de l’Islam ont voté pour Royal en 2007 et Hollande en 2012).
      Je suis agnostique mais je ne vois, à cette vision des évangélistes, que des avantages :
      – si Dieu n’existe pas, les Juifs ont quand même le soutien temporel des chrétiens sionistes.
      – si Dieu existe, il reconnaîtra les siens : les Juifs pour les juifs, les Chrétiens pour les chrétiens et ce Dieu ne forcera jamais quiconque à abandonner sa religion sinon il serait un tyran.
      Toutes mes excuses aux modérateurs pour avoir été aussi longue.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *