toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Trump reprend sur Twitter des vidéos d’une militante anti-islam britannique


Trump reprend  sur Twitter des vidéos d’une militante anti-islam britannique

Grand amateur de Twitter, le président des Etats-Unis a relayé des vidéos diffusées par Jayda Fransen, membre du parti Britain First. Des publications qui passent mal, pour le gouvernement britannique.

«Un migrant musulman tabasse un Néerlandais», «Un musulman détruisant une statue de la vierge» ou encore «Une foule islamiste pousse un adolescent d’un toit et le bat à mort» : le 29 novembre, le président des Etats-Unis s’est lancé dans une frénésie de re-tweets. Donald Trump a en effet partagé coup sur coup trois vidéos à l’authenticité douteuse, préalablement postées par la vice-présidente du parti britannique ultranationaliste Britain First, Jayda Fransen.

Les tweets de cette militante anti-islam et anti-immigration ont ainsi été livrés en pâture aux 44 millions d’abonnés au compte du locataire de la Maison Blanche.

© Capture d’écran Twitter
© Capture d’écran Twitter @JaydaBF
© Capture d’écran Twitter @JaydaBF

Les publications de Donald Trump ont provoqué une vive réaction de Londres, où le porte-parole du Premier ministre Theresa May a commenté cette affaire lors d’un point de presse : «Britain First cherche à diviser les communautés en usant de propos haineux qui colportent des mensonges et attisent les tensions. Le président [Trump] a commis une erreur en faisant ça.»

«Les Britanniques rejettent massivement la rhétorique pleine de préjugés de l’extrême droite qui est l’antithèse des valeurs que représente ce pays, la décence, la tolérance et le respect», a poursuivi le porte-parole.

Qui est Jayda Fransen ?

Jeune femme de 31 ans, originaire de Londres et juriste de formation, Jayda Fransen est la vice-présidente de Britain First depuis 2014. Ce parti se présente comme luttant contre le «multiculturalisme» et l’«islamisation» de la Grande-Bretagne. Si Jayda Fransen a réussi à attirer 65 000 followers sur Twitter, sa formation politique, elle, peine à mobiliser les foules. Créée en 2011, elle n’a jamais eu d’élus. Habitués des provocations, les militants du mouvement organisent des distributions de Bibles devant des mosquées ou défilent en tant que «patrouille chrétienne».

La jeune femme a été condamnée en 2016 à une amende de près de 2 000 livres (environ 2 300 euros) pour avoir insulté une femme portant le voile durant l’une de ces patrouilles (nord de Londres). Elle est également poursuivie avec le président du parti, Paul Golding, pour d’autres actions exercées contre des musulmans. La justice lui a interdit d’entrer dans une mosquée et de déambuler dans le centre de la ville de Luton.

Pour Jayda Fransen en tout cas, ce 29 novembre est à marquer d’une pierre blanche. Elle a en effet fait part de son exaltation sur Twitter, rappelant que Donald Trump avait «autour de 44 millions de followers».

Cette exposition médiatique lui a même valu d’être interviewée par la BBC.





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Trump reprend sur Twitter des vidéos d’une militante anti-islam britannique

    1. michel boissonneault

      c’est la total au Canada …. tout les médias ont critiquer le Président Trump pour avoir diffusé ses 3 tweets mais aucun médias semble désolé pour l’homme lancer dans le vide par les islamistes ou lorsque l’handicapé est violenté …
      merci M. Trump d’oser prendre pour les victimes et d’oublier le politiquement correct

    2. sarah

      Le Canada se prostitue de plus en plus avec l’Islam et ce pays va bientôt dépasser l’Europe en ce qui concerne la soumission au Coran.
      Les musulmans radicaux font bien plus que de briser des statues de la Vierge Marie, frapper un jeune homme avec des béquilles ou balancer un autre du haut d’un toit : ILS TUENT DES ENFANTS JUIFS PARCE QUE JUIFS EN FRANCE. MEME ES NAZIS NE L’AVAIENT PAS FAIT.
      Et les plus soumis sont les journalistes qui disent que ce ne sont pas des musulmans : celui qui brise la statue se réclame de l’Etat Islamique, ceux qui poussent le jeune homme du haut du toit sont des islamistes égyptiens au Caire et celui qui frappe le jeune néerlandais est un hollandais d’origine immigrée de confession musulmane. Alors ce sont bien tous des musulmans.

    3. C. Hamon

      1957 – « Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. » Albert Camus

      2017 – « Vouloir cacher les choses, c’est ajouter au malheur de la soumission Européenne »

    4. sarah

      Les journalistes du monde entier sortent sans cesse du contexte, le conflit israëlo-arabe pour accabler les juifs israëliens et les juifs de la diaspora mais là, ils reprochent à Jayda Hansen de sortir les vidéos de leurs contextes pour ternir l’image des musulmans du monde entier : pour l’une des vidéos, les manifestations islamistes pro-Morsi en Egypte lors de la prise de pouvoir du général Sissi et pour l’autre, d’avoir dit migrant musulman au lieu d’hollandais d’origine immigré de confession musulmane. Mais de qui se fichent les journalistes ? Les médias ne peuvent donner des leçons à quiconque dans la mesure où eux-mêmes sont très très loin d’être irréprochables.
      Quant au sort des musulmans dans le monde, y compris aux USA, il est beaucoup plus enviable que le sort des juifs car ce sont ces derniers qui se font le plus insulter et agresser, et même tuer en Europe : il n’y a jamais eu de musulmans tués parce que musulmans en Europe. Dans l’Illinois, cela fait au moins la cinquième fois en l’espace de cinq ans que la Menorah (chandelier à sept branches) devant un centre culturel juif se fait dégrader.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    32 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap