toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Téhéran sponsor d’un piratage massif contre le gouvernement libanais


Téhéran sponsor d’un piratage massif contre le gouvernement libanais

En ayant recours à des opérations de cyberpiratage d’envergure, l’Iran espère peser sur le scrutin de 2018 au Liban et étendre son influence au Moyen-Orient.

Inspiré par les méthodes de son nouvel allié russe, l’Iran s’est lancé dans des opérations de cyberpiratage de grande ampleur, pour tenter d’étendre son influence au Moyen-Orient. Ainsi, un groupe de hackers iraniens sponsorisés par Téhéran aurait attaqué les serveurs des bureaux du président et du premier ministre libanais pendant la récente crise provoquée par la démission surprise de Saad Hariri à Riyad, de même que ceux des ministères de la justice et des affaires étrangères, de l’armée et de plusieurs banques libanaises, selon un service de renseignement occidental.
«En réalité cela fait six mois que les hackers iraniens appartenant à l’opération “Oilrig” piratent les serveurs libanais. Ils ont eu accès notamment aux comptes e-mail de Saad Hariri et du président, Michel Aoun, explique-t-on au sein de ce service de renseignement très actif au Moyen-Orient. À l’approche des élections prévues en mai 2018 au Liban, l’intention est évidente: tenter de peser sur le scrutin et favoriser le Hezbollah en cherchant à recueillir des informations embarrassantes sur ses rivaux.»
Au premier chef, les candidats sunnites soutenus par l’Arabie saoudite et leur leader, Saad Hariri. Les hackers auraient rassemblé des documents et des mots de passe, qui pourront être utilisés au moment opportun. En pesant sur les élections, l’Iran chercherait à faire basculer en douceur le fragile équilibre des pouvoirs au Liban, en faveur des chiites et du Hezbollah, le mouvement confessionnel sponsorisé par les mollahs de Téhéran.





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.

Articles reliés


Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *