toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le RAID interpelle au commissariat de Tulle un individu qui portait une ceinture d’explosifs factice, la piste terroriste a été « écartée »


Le RAID interpelle au commissariat de Tulle un individu qui portait une ceinture d’explosifs factice, la piste terroriste a été « écartée »

Les policiers du RAID ont interpellé ce mercredi matin un forcené qui s’était retranché au commissariat de Tulle. Connu pour des séjours psychiatriques, il a été blessé lors de l’opération.

L’ancien fief de François Hollande réveillé à l’aube par les forces de l’ordre. Une intervention policière a été menée ce mercredi matin par le RAID à Tulle (Corrèze) après l’irruption d’un forcené au commissariat local, indiquent des sources policières à L’Express. Ce dernier -qui portait une arme et une ceinture d’explosifs factices- a été interpellé après plusieurs heures de négociations. Il a été blessé par balles et transféré à l’hôpital, sans que son pronostic vital ne soit engagé. La piste terroriste a été écartée.

Les faits ont débuté aux alentours de 4 heures du matin. Le suspect se présente dans le sas du commissariat. Là, via les caméras de vidéosurveillance, il prétend être équipé d’explosifs, sans qu’il ne soit possible de le vérifier visuellement. « Par prudence, le commissariat est évacué dans sa totalité étant donné qu’il n’y avait aucune garde à vue en cours dans les locaux », précise une source policière.

Un individu inconnu des renseignements

Un vaste périmètre de sécurité est installé autour du commissariat. « Tout a été fait de sorte que toute explosion éventuelle ne fasse aucune victime dans le cas où il était vraiment armé », poursuit la même source. Les policiers de l’antenne du RAID 31 sont alors appelés en renfort. Ils entament des négociations avec le forcené, mais ce dernier refuse formellement de sortir du sas. Peu avant 9 heures, l’homme vient finalement « au contact » de la colonne du RAID et menace les fonctionnaires avec une arme factice. Il est blessé par balles aux jambes puis arrêté avant d’être pris en charge médicalement.

De source policière, l’homme est inconnu du renseignement territorial pour appartenance à la mouvance djihadiste et n’est pas davantage inscrit au TAJ (traitement des antécédents judiciaires). Il est en revanche connu des autorités pour plusieurs courts séjours en hôpital psychiatrique. Une enquête judiciaire a été ouverte par le parquet de Tulle pour faire la lumière sur ses motivations.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    72 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap