toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une loi contre le niqab divise le Canada


Une loi contre le niqab divise le Canada

Au Québec, une nouvelle loi oblige les fonctionnaires à exercer leur ministère à visage découvert et à ne servir que les citoyens dont la figure n’est pas voilée. Le reste du Canada, anglophone, s’insurge.

AMÉRIQUE DU NORD Après de longs mois de tergiversations, l’Assemblée nationale a adopté à Québec une législation très controversée. En vertu de la toute nouvelle loi 62 « favorisant le respect de la neutralité religieuse par l’État », les services publics devront être donnés et reçus à visage découvert. Si les autorités québécoises ont justifié leur choix notamment pour des raisons de sécurité, le champ d’application de la loi, très large, est l’objet de contestations. Outre les ministères et les organismes publics, la législation s’appliquera dans les bus et le métro.

«Pour prendre un transport en commun, il faut avoir le visage découvert. Tout le long du trajet », a confié, en fin de semaine à la chaîne TVA, la ministre québécoise de la Justice, Stéphanie Vallée, avant de se rétracter partiellement mardi. Il n’en fallait pas plus pour déclencher la fureur des militants de partis de gauche (Québec solidaire), même si la ministre a promis des accommodements au cas par cas. Venus manifester dimanche dans le métro de Montréal leur soutien aux droits des femmes de porter la burqa, les militants ont revêtu des voiles parfois faits de bric et de broc. «Niqab bienvenu. NIQ la loi 62», pouvait-on lire sur l’une des pancartes que brandissaient cinq opposantes à la loi. Des chauffeurs de bus ont dénoncé un texte difficile à appliquer au quotidien, refusant de devenir des policiers du niqab.

Choix populiste

Loading...

Les associations musulmanes canadiennes sont montées au créneau. Car si le port de signes religieux comme le turban ou le simple voile ne sont pas interdits, la burqa et le niqab le sont. « La loi 62 encourage la division, crée des inégalités et viole notre charte des droits et libertés », a écrit un groupe d’associations musulmanes dans un communiqué. Le thème de la laïcité est ultrasensible, tant au Québec qu’au Canada. En 2007, des accommodements religieux demandés par les juifs hassidiques de Montréal ou les musulmans avaient créé une crise politique sans précédent.

La loi 62 réveille surtout la fracture culturelle et sociétale entre le Québec et le reste du Canada, partisan d’un multiculturalisme où la liberté religieuse de l’individu l’emporte sur tout. Le chef du Nouveau Parti démocratique (gauche), Jagmeet Singh, d’origine sikhe, milite ainsi pour que les sikhs soient exemptés du port du casque à moto afin de garder leur turban. Au nom de la liberté religieuse. Selon un sondage de l’Institut Angus Reid, publié en début de mois, 87 % des Québécois soutiennent la loi 62, alors que les Canadiens anglais la brocardent à qui mieux mieux. « La loi 62 québécoise est ce à quoi l’islamophobie ressemble», a titré récemment la revue torontoise de référence Maclean’s.

Les partis politiques fédéraux ont exprimé leur vif désaccord avec Québec. La ministre canadienne de la Justice, Jody Wilson-Raybould, a déclaré à l’agence La Presse canadienne: « La position du gouvernement du Canada est que tout individu devrait être libre de porter ce qu’il veut.» De nombreux politiciens et personnalités du Canada anglophone ont laissé entendre qu’ils contesteraient la loi 62 sur le terrain de la charte canadienne des droits et libertés qui garantit la « liberté de conscience et de religion ». Un combat gagné d’avance, la charte ayant primauté sur les lois. Si l’adoption de la loi 62 ressemble donc plus à un choix populiste à moins d’un an d’élections québécoises, il serait maladroit pour Ottawa d’intervenir juridiquement dans les affaires internes du Québec, au risque de donner du grain à moudre au mouvement indépendantiste.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Une loi contre le niqab divise le Canada

    1. rouffart

      Il faut interdire le voile et le visage caché partout dans le monde. (Il faudrait interdire l’islamisme radical aussi. Les islamistes n’ont rien à faire en Europe,, dans le monde occidental, asiatique et civilisé. Dehors)

    2. Roland

      Dans n’importe quel pays ou les musulmans essayent d’imposer leur manière de vivre moyenâgeuse, il y a des divisions..Soutenu par les socialistes, ils ont de plus en plus d’exigences..Ou allons nous, nous sommes chez nous, qu’ils imposent ce qu’ils veulent chez eux…Pour ma part, je les laisses chez eux, plus de vacances au maghreb….Bonne chance sans les mécréants dans vos hôtels ou vu vos salaires vous ne savez qu’êtres présent pour la majorité que comme domestiques (Rageux) à courbettes…….

    3. sarah

      Le Canada où je vis une bonne partie de l’année commence à être dévoré par l’Islam comme l’Europe. L’unique solution pour sauver l’Occident est un soulèvement des peuples pour défendre leur mode vie et aller jusqu’au conflit civil, s’il le faut.
      Le peuple juif auquel ma famille et moi appartenons, a cependant un avantage grâce auquel il a su préserver son histoire, son identité, sa religion tout au long des millénaires : les Juifs, qui représentent et ont représentés une toute petite minorité dans tous les pays du monde (sauf en Israël depuis 1948), ont toujours beaucoup vécu entre eux parce qu’ils ont toujours été persécutés, chassés, exterminés, ce qui paradoxalement, a protégé cette communauté de la dilution et du mélange. Ne dit-on pas : « L’union fait la force » et notre force a été de rester uni sinon, nous aurions disparu.
      Mais j’ai bien peur que les personnes de culture chrétienne ou athées n’aient pas la même vision que les juifs parce qu’ils ont été peu persécutés.

      PS : L’immense erreur qu’a fait le Québec, c’est d’avoir accueilli un nombre incalculable de maghrébins et d’africains de confession musulmane venant de pays francophones et parfois même de France depuis une décennie pour préserver la langue française dans cette province parce que peu de français de souche veulent s’installer dans un pays au climat aussi glacial. Et maintenant, cette province a le retour de coups de bâton car la plupart de ces personnes, premièrement sont sous-diplômés, deuxièmement, parlent très mal la langue française et troisièmement, imposent leur religion comme partout où ils immigrent.

    4. c.i.a.

      Couillion n`est qu`un leche baboushes, n`oubliez pas qu`il etait a genoux au funéraille « nationale «  musulmane, ( Apres l`attaque de la mosquée de Québec.), tout ca pour des votes de plus!

    5. Pilou

      Cette loi # 62, ne vaut pas le papier sur lequel elle est écrite.

      Premièrement le fardeau d’application de cette loi est attribué au donneurs de services.

      Deuxièmement, aucune sanction est prévue à la violation de cette loi.

      PS/ Une loi électoraliste, vide de sens, pour l’élection générale de 2018.

    6. sarah

      Bien sûr, parmi les juifs comme dans tous les peuples, il y a une petite minorité de traîtres qui doit représenter pas plus de 3 % de l’ensemble des Juifs mais qui monopolisent les médias, la presse parce que ces derniers les adorent et laissent croire ainsi qu’ils sont légions : ils se sont convertis au communisme et à d’autres courants de la gauche extrême, au christianisme ou à d’autres religions; parfois même, ils se prétendent juifs parce le grand-père de leur arrière grand-père paternel converti au protestantisme l’était comme ce serpent d’Hessel (lol), ce qui ne fait absolument pas d’eux des juifs, mais bref. En tout état de cause, les Juifs sont très heureux d’être débarrassés de tous ces traîtres car ainsi, nous pouvons vivre paisiblement.

    7. alauda

      Le Québec en est encore à couper les cheveux en quatre, avec une loi mi-chèvre mi-chou.

      Pour rien au monde, je ne quitterai la France qui a voté une Loi (véritablement égalitaire) contre la dissimulation du visage dans l’espace public. Il n’y a en effet aucune raison que certaines se targuent de voir autrui sans être vues et encore moins qu’on leur permette cette pratique exclusive au nom de « l’inclusion ».

      Tandis que je prête vaguement l’oreille à un reportage sur la langue épicène, soit disant « inclusive », qui risque de doter nos claviers AZERTY de · avant la marque du féminin, je découvre que le Québec, dès 1978, a promu la « rédaction épicène » dont se réclame aujourd’hui un féminisme idéologique dévoyé.

      Alors que j’ironisais jadis sur le caractère désuet de l’emploi de «mademoiselle», rétorquant qu’on ne disait pas « mondamoiseau » à un homme non marié, j’envisage désormais de ne plus employer que la forme traditionnelle (sans -e) du métier que j’exerce.

      Le niqab, comme le « point milieu », divise.

      Pas besoin d’importer ce puritanisme en France, pas plus que les OGM.

    8. Malcolm Ode

      C’était trop simple d’interdire d’avoir le visage couvert dans l’espace public.

      On sent que Couillard est tenu par des ENGAGEMENTS INTERLOPES qu’il ne peut respecter concrètement dans la vraie réalité. Ses chums d’Arabie Saoudite le lui rappellent par leurs contacts au Canada anglais…

      Que peut faire un vendu, à part vendre et livrer ses concitoyens?
      Toucher des pots-de-vin offshore?

      Il a la gueule d’un écureuil qui ne trouve plus ses noix!

    9. LeClairvoyant

      La politique du multiculturalisme corrompe nos politiciens, il n’est plus acceptable, le niqad qui est un attentat à la liberté des femmes, et une provocation du radicalisme religieux à nos démoccraties, il doit être interdit, au plus vite.

    10. Charles Martel

      Il faut interdire les burqas, les voiles islamiques, les capuches. Bref, tout ce qui est affreux.
      Moi je prône pour le béret, la casquette, le canotier, le borsalino, le panama …
      la coiffe bigouden et j’en passe.
      Chaque région a ses cultures et modes vestimentaires. En Occident, le port du chapeau, tant pour les hommes que pour les femmes, existait pour en augmenter la prestance, la beauté, le charme. Cela relevait de la coquetterie.
      Qu’en est-il pour ces voiles islamiques : rien, c’est le néant, on tombe dans le vide de l’acculturation …

    11. Pinhas

      @Malcolm Ode .

      Tout à fait d’accord . Il suffisait d’interdire d’avoir le visage masqué dans l’espace publique et on évitait de parler de rite , de ( religion ) .

      Il n’est pas trop tard pour bien faire mais qui aura le courage de se lever contre le nazisme islamique qui s’est mis en place de manière sinueuse .

      La France doit retrouver son courage , sa volonté et sa fierté .

    12. Armand Maruani

      Et celles qui sont voilées sont elles obligées d’avoir une carte d’identité ?

      Et à quoi servirait elle ?

      Un monde ubuesque .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *