toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un ex-ministre québecois prévient : « Si on ne contrôle pas notre immigration, le Québec français disparaîtra »


Un ex-ministre québecois prévient : « Si on ne contrôle pas notre immigration, le Québec français disparaîtra »

Article de Richard Le Hir, ancien député québecois et ministre déléguée à la Restructuration (1994-1995).

J’ai hésité avant de m’associer à la diffusion de la présente étude, très conscient qu’elle risquait de rappeler de mauvais souvenirs. Si je m’y suis résolu, c’est qu’elle contient des informations que les Québécois doivent absolument connaître car elles sont déterminantes pour leur avenir en tant que peuple et nation.

(…) Cette étude a comme premier mérite de dissiper comme une douche froide certains mythes sur la diversité des origines des Québécois. Son premier tableau révèle en effet que les Canadiens-Français du Québec sont à 89,8 originaires de France, à 5 % originaires de l’Acadie, 1,5 % originaires de Grande-Bretagne, 1,4 % d’origine autochtone, 1 % d’autres pays européens, 0,6 % d’origine irlandaise et 0,4 % d’origine allemande. Rares sont les pays dont la population est si homogène sur le plan de ses origines.

Malgré tout, la conclusion est implacable : « En résumé l’analyse démontre que le nombre des immigrants est si élevé que les CFQ (Canadiens-français du Québec), qui étaient très largement majoritaires il y a une génération, deviendront minoritaires dans moins d’une génération. » D’où l’urgence absolue d’obtenir le plus rapidement possible le plein contrôle, je répète, le plein contrôle, sur notre immigration.

(…)

♦ En 1971, 79% des Québécois appartenant au groupe ethnique canadien-français

♦ En 2014, le poids démographique des Canadiens français était de 64%

♦ Le poids démographique des Canadiens français à diminué de 0.5% par année au cours des dernières années

♦ Les projections supposent que les Canadiens français passeront sous la barre des 50% à l’horizon de 2035

Learn Hebrew online

♦ En considérant le taux d’immigration, la fécondité des natifs et des immigrés, les taux de mortalité, le taux de rétention des immigrants, le métissage et les migrations interprovinciales, on constate que le principal facteur causant la chute du poids démographique des Canadiens-français est de loin les niveaux élevés d’immigrants s’installant au Québec

Vigile.Quebec





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Un ex-ministre québecois prévient : « Si on ne contrôle pas notre immigration, le Québec français disparaîtra »

    1. sarah

      En 2050, la langue française en France et dans les pays francophones sera devenue un dialecte africain parlé par des descendants d’origine immigrée qui ne savent ni vraiment la lire, ni vraiment l’écrire.
      Au Québec, en plus, les habitants doivent se confronter à une immigration anglophone venue du Pakistan, d’Irak, de Syrie et à une immigration « francophone » venue du Maghreb et d’Afrique qui parle le français version Banania.
      Cette belle langue a de graves soucis à se faire pour son avenir.

    2. Jan Favre

      Les sociétés qui abandonnent leur religion fondatrice sont condamnées à disparaître. Dans l’histoie d’Israël, lorsqu’elle abandonne la Torah, elle a été exilée.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *