toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

«Tas de merde» : les insultes fusent à l’ouverture du procès du frère de Mohammed Merah (Vidéos)


«Tas de merde» : les insultes fusent à l’ouverture du procès du frère de Mohammed Merah (Vidéos)

La cour doit déterminer si Abdelkader Merah qui a fourni un scooter a son frère en 2012 était au courant de son funeste projet. Avec le risque de juger l’un en lieu et place de l’autre, le procès rouvre aussi des plaies douloureuses de toutes parts.

Le procès de Abdelkader Merah, frère de Mohamed Merah qui a tué en mars 2012 au nom du djihad trois militaires, un enseignant et trois enfants d’une école juive avant d’être abattu par la police, s’est ouvert ce 2 octobre 2017 devant les assises spéciales de Paris. Abdelkader Merah, ainsi qu’un délinquant toulousain, Fettah Malki y seront jugés en cour d’assise spéciale pour complicité d’assassinats terroristes.

Abdelkader Merah, qui se faisait appeler Ben Laden dans son quartier des Izards à Toulouse, est accusé d’avoir sciemment facilité la préparation des crimes de son frère en l’aidant notamment à dérober le scooter utilisé lors des faits. Fettah Malki, 34 ans, comparaît lui pour avoir fourni à Mohamed Merah un gilet pare-balles, un pistolet-mitrailleur ainsi que les munitions utilisés par le «tueur au scooter» à Montauban et à Toulouse. Tous deux nient toutefois avoir connu les intentions djihadistes de Mohamed Merah.

Les crimes de ce dernier étaient les premiers attentats djihadistes commis en France depuis ceux du GIA algérien en 1995, et initiaient une séquence d’attentats et d’attaques qui feraient plus de 250 morts dont, dernier drame en date, l’attaque au couteau revendiquée par Daesh de deux jeunes filles à Marseille le 1er octobre 2017, au pied de la gare Saint-Charles

L’ombre de Mohammed Merah

Pour autant, ce n’est pas Mohamed Merah, abattu au terme de 32 heures de tentative d’interpellation le 22 mars 2012, mais bien son frère qui comparaît. Patrick Klugman, avocat de Samuel Sandler, père et grand-père de victimes de l’école juive Otzar Hatorah à Toulouse, s’est dit toutefois persuadé qu’Abdelkader Merah ne se trouvait pas dans le box des accusés par hasard, au-delà du même patronyme. «Ce procès est historique. Merah est mort mais il est essentiel de comprendre ce qui s’est passé pour la mémoire des victimes et pour leurs familles», a ainsi fait valoir ce 2 octobre l’avocat, également ancien président de l’Union des étudiants juifs de France et adjoint d’Anne Hidalgo à la mairie de Paris.

«Ce procès est historique. Merah est mort mais il est essentiel de comprendre ce qui s’est passé pour la mémoire des victimes et pour leurs familles», a encore ajouté Patrick Klugman devant les caméras avant l’ouverture de l’audience, s’efforçant ainsi d’étendre la portée du procès.

La culpabilité pour association de malfaiteurs terroriste d’Abelkader Merah et Fettah Malki reste en effet encore à établir. L’avocat de ce dernier, Christian Etelin a pour sa part dénoncé une dérive de la procédure judiciaire. D’après l’avocat, son client n’a strictement rien à voir avec un quelconque projet criminel et ne serait qu’un délinquant de droit commun qui se serait contenté de fournir une arme à Mohamed Merah : «Aucun témoignage ne permet de penser qu’il savait que Merah allait l’utiliser pour tuer des enfants dans une école», fait-il ainsi valoir comme ligne de défense.

Mère de victime et mère de terroriste

Signe que le procès s’ouvre dans un climat tendu, notamment après l’attaque de la gare Saint-Charles à Marseille la veille, l’audience a déjà été émaillée d’incidents. Habillé tout de blanc, barbe noire fournie, cheveux long noués en queue de cheval, l’arrivée d’Abdelkader Merah dans le box des accusés a suscité des réactions parmi les parties civiles. «A titre personnel, je n’attends rien, ce sont des pourris […] qu’on en parle plus, qu’on parle des victimes», a déclaré Samuel Sandler, parent de victimes.

J’attends qu’il parle et qu’il me regarde

L’ambiance s’envenime encore lorsque la mère d’Abdelkader et Mohamed Merah, Zoulikha Aziri, envoie un baiser à son fils depuis la salle avant de rejoindre son banc, déclenchant des réactions d’indignation. «Des insultes fusent», rapporte une journaliste de France Info. «Tas de merde», lance de son côté Samuel Sandler.

Un peu plus tôt, Zoulikha Aziri appelait devant les journalistes à ne pas confondre ses deux fils. «Mohamed [Merah], ce qu’il a fait c’est pas bien, je suis désolé pour les victimes et [la] famille», a-t-elle plaidé, ajoutant, en larmes : «Mais Abdelkader, il a rien fait, lui.»

Learn Hebrew online

Lors d’une interview en amont du procès, une autre mère, celle de l’un des soldats abattus par Mohamed Merah en 2012, Latifa Ibn Ziaten, a témoigné de ce qu’elle attendait d’Abdelkader Merah. «La seule [chose que je lui demanderai] : qu’il me regarde, qu’il, regarde cette mère… si [c’était] sa mère à ma place», a-t-elle confié, ajoutant : «J’attends de lui qu’il parle et qu’il me regarde.»

«La confrontation risque d’être difficile», juge pour sa part son avocat, maître Méhana Mouhou, cité par l’AFP. «Les accusés sont dans le déni. Pour les familles, c’est comme s’il s’agissait d’une deuxième mort», précise-t-il. «Un procès ne répare pas. Il permet simplement de mesurer la réponse de l’institution judiciaire et à travers elle du peuple français», a réagi de son côté Simon Cohen, avocat de familles de victimes de l’école juive toulousaine.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “«Tas de merde» : les insultes fusent à l’ouverture du procès du frère de Mohammed Merah (Vidéos)

    1. Armand Maruani

      Le nom de Merdah maudit à jamais .

      Une famille d’assassins et de criminels ne s’attaquant qu’à des innocents .

      L’enfer les attend .

      Une pensée émue à toutes les victimes .

    2. Pinhas

      Ces ordures ont pris des vies , des vies innocentes et douces qui ne pensaient pas que des êtres aussi abjectes et ignobles pouvaient exister .

      Pourtant ces belles et innocentes âmes ont été arrachées à leurs proches qui aujourd’hui ne pourront plus jamais vivre comme avant ….

      Que ces sales merdes soient oubliées de tous .Ce procès les mets ( en vedette ) et ils aiment ça ces nazis .

      Je prie de tout mon cœur pour qu’un élu intelligent et Juste fasse tout ce qui est en son pouvoir pour rouvrir des bagnes .

      Je le redis , pas de prison pour ces nazis : soit une balle dans la tête soit le bagne à vie et sans remise de peine .

    3. Pinhas

      Ces ordures ont pris des vies , des vies innocentes et douces qui ne pensaient pas que des êtres aussi abjectes et ignobles pouvaient exister .

      Pourtant ces belles et innocentes âmes ont été arrachées à leurs proches qui aujourd’hui ne pourront plus jamais vivre comme avant ….

      Que ces sales merdes soient oubliées de tous .Ce procès les mets ( en vedette ) et ils aiment ça ces nazis .

      Je prie de tout mon cœur pour qu’un élu intelligent et Juste fasse tout ce qui est en son pouvoir pour rouvrir des bagnes .

      Je le redis , pas de prison pour ces nazis : soit une balle dans la tête soit le bagne à vie et sans remise de peine .

    4. Trannod

      La Mère ce ces assassins devraient être dans le Box avec son résidus de fausse couche encore vivant car aussi coupable que son frère

    5. Charles Martel

      Toute la « famille mera », groupe terroriste, devrait être enterrée vivante avec un cochon pour leur tenir compagnie.

    6. Roland

      Quand allons nous arrêter nous Occidentaux de prendre des vessies pour des lanternes??Toute la famille savait, c’est la mentalité arabe…

    7. Armand Maruani

      Et que dire du pére qui avait abandonné sa famille pour se réfugier en Algérie .

      Et lorsqu’il a appris la mort de son fils a souhaité déposer plainte contre la France pour toucher des indemnités .

      Aucun mot pour les pauvres victimes assassinées par son ordure de fils .

      Oui une famille de merde et maudite à jamais .

    8. Laurence Salmon

      Pourquoi est elle toujours dans le pays?
      Et en plus avec son torchon sur la tête elle est au palais de justice ?

    9. bernie

      Que font des terroristes dans un palais de justice ? Nous sommes en guerre. C’est la cour martiale et le peloton d’exécution.
      Il va être condamné à quoi ? Il est jeune il sortira dans quelques années grâce à des âmes charitables qui le prendront en pitié.
      Je préfère ne pas parler de l’avocat qui le défend.

    10. Pinhas

      CORAN = NARCO = DROGUE = DINGUES = ASSASSINS = DANGER .

      ISLAM = LE MAL .

      MUSUL MAN = QUI MUSELLE = QUI SOUMET PAR LA FORCE .

      MECQUE =RÉSERVE ET COUVEUSE DE MOUCHES A MERDE .

    11. Laurence Salmon

      La monstresse à eu un logement social pour être plus près de son monstre de fils
      C’est monstrueux

    12. Laurence Salmon

      ACTIONS
      Exclusif ! La mère de Mohamed Merah a obtenu un logement social prioritaire à Tremblay ! By liguedefensejuive | 5 octobre 2017 9 Comments Enregistrer
      Alors que le procès d’Abdelkader Merah, l’un des frères de Mohamed, l’auteur des tueries de Toulouse, s’est ouvert devant la Cour d’Assises de Paris avec un certain écho médiatique, les journalistes se gardent bien de vous informer d’un élément susceptible de provoquer l’indignation légitime de nos compatriotes.

      Cet élément, nous vous le donnons en exclusivité : Zoulikha Merah, la mère de Mohamed Merah, a obtenu en priorité un logement social auprès du bailleur Adoma à Tremblay En France (93), afin de pouvoir se rapprocher de son fils Abdelkader, alors incarcéré à la maison d’arrêt de Villepinte (il a depuis été transféré à Vivonne).
      Alors que nombre de nos concitoyens en détresse sociale attendent parfois depuis des années l’octroi d’un logement social, la facilité incroyable avec laquelle cette femme dont les propos n’ont cessé de défrayer la chronique, matriarche d’une famille dont le radicalisme islamique a été révélé par la presse, a obtenu un appartement laisse songeur…
      La source qui nous a révélé cette information souhaitant (on peut le comprendre) garder l’anonymat, nous nous contenterons de publier l’adresse concernée afin de la rendre vérifiable. (Contrairement à nos ennemis, nous, on ne se plante pas d’adresse

      Adresse de Zoulikha Merah, dans un logement social Adoma à Tremblay en France (93)
      La complaisance de l’Etat et de nos institutions à l’égard de nos ennemis étant dénoncée par des voix de plus en plus nombreuses, certaines d’entre elles étant clairement hypocrites, il convient ici de s’interroger quant à la complicité de tous les acteurs publics ou sociaux qui permettent à ceux qui ont juré notre mort de prospérer.
      A travers ce cas d’espèce, c’est toute une politique à grande échelle qui se doit d’être révélée : celle qui consiste à assister avec l’argent du contribuable des individus ou des familles entières pour qui nous sommes devenus des cibles, et qui aujourd’hui nous tuent.
      Dans les beaux discours, la France est « en guerre », comme l’a encore affirmé Gérard Collomb après l’odieux attentat de Marseille. Dans la pratique, nos élites caressent l’ennemi dans le sens du poil, et des élus lui obtiennent des avantages que nombre d’entre nous n’obtiendront jamais.
      La France ne peut plus se permettre d’être complaisante avec les islamistes.
      Sébastien JALLAMION

    13. HENRIETTE Irène

      Ce n’est pas correct de vouloir mettre un cochon à côté d’une famille complice comme toujours, car un cochon ne mérite pas cela. Un cochon est très intelligent et affectueux, des qualités qu’on ne peut pas attribuer à la plupart des musulmans. Je reste persuadée que « quelques » rares musulmans sont corrects. La grande masse de ces gens ont tété la haine du juif et des mécréants au lait de leur mère. En général elles sont fières que leur ou leurs fils sont des martyrs et surtout qu’ils sont au ciel en compagnie de « vierges » ! Faut-il être stupide à mort pour croire de telles abérations…. Il faudra des siècles pour les civiliser « un peu ».

      Les catholiques au moins nous ont permis d’avoir une culture générale, nous ont permis de faire et d’écouter de la belle musique, etc….. Les musulmans sont fermés à tout.

      Quand je pense à Israël, il ont fait d’un immense désert un paradis pour bien y vivre. Qu’ont fait les Arabes entretemps ? Même pas levé le pouce pour travailler, inventer et aimer leur prochain « même mécréant ». Ils ont vécu et vivent encore des lois sociales pour toujours…..

      Et dire que certains gouvernements leur lèchent les bottes avec enthousiasme
      en croyant les mensonges des musulmans. Ils sont vraiment aveugles…. Pendant ce temps, les Juifs travaillent, aident les gens qui ont besoin (comme les Palestiniens qui bénéficient de soins médicaux etc….)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *